Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 15:55

Un article d’Eddy, dans la continuité de l’étude sur les « esprits territoriaux »

Des déclarations présomptueuses

« Le Seigneur sait donc délivrer de l’épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement, surtout ceux qui recourent après la chair dans un désir d’impureté et qui méprisent l’autorité. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d’injurier les gloires, tandis que les anges, supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre elles de jugement injurieux devant le Seigneur » (2 Pi 2:9-11; Jud 9-10).

De nos jours, des chrétiens se mettent à combattre l’esprit de « Jézabel » ou « d’Achab » et d’un grand nombre « d’hommes forts » pour libérer des régions. Mais comment se fait-il alors que les apôtres du Seigneur ne connaissaient pas tout cela? Mieux encore, pourquoi Jésus lui-même ne faisait-il pas ces choses? Pourquoi Paul, à Corinthe, n’a-t-il pas fait des recherches dans l’histoire de cette ville pour y découvrir « l’homme fort »? Le livre des Actes des apôtres et les épîtres de Paul aux Corinthiens sont étrangement silencieux quant à une telle stratégie. Qu’en est-il d’Ephèse et de ses esprits de sorcellerie? Paul a-t-il exhorté les Ephésiens à s’attaquer à la déesse Diane? Combien nous devons veiller à ne pas utiliser des méthodes totalement inconnues des apôtres!

Selon les nouvelles « révélations » concernant le combat spirituel, Jésus aurait dû faire une enquête sur la ville de Jérusalem. Mais il a plutôt pleuré sur Israël qui n’avait pas reconnu le temps de sa visitation. Pourquoi, à ce moment-là, n’a-t-il pas aussi combattu directement les esprits de religion et de légalisme? Dans le livre de l’Apocalypse, lorsque l’apôtre Jean a eu la révélation de la véritable condition spirituelle des villes de Smyrne et de Pergame (où se trouvait une synagogue et le trône de Satan), pourquoi Jésus ne lui a-t-il pas dit: « Attaque et lie Satan »! Ou encore: « Organise une grande réunion à Pergame et détruis les principautés de cette ville »? Non, mais par contre, il l’a exhorté en disant « Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns d’entre vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours » (Ap 2:10).

Il est essentiel que nous comprenions ce qu’est la vraie notion de la victoire selon Dieu. Jésus a exhorté ses rachetés à être fidèles, même dans les tribulations. Sommes-nous capables, aujourd’hui, de discerner ces deux conceptions dans l’Eglise? Lorsque nous entendons certains chrétiens se plaindre et dire : « Je suis fatigué d’une Eglise vaincue, brisée et divisée », en réalité ils sont fatigués de porter l’opprobre de la Croix.

Des accusations injurieuses

« Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires. Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit : Que le Seigneur te réprime! » (Jud 8-9).

Peter Wagner écrit à ce sujet: « Plus que partout ailleurs, les leaders spirituels les plus connus en Argentine, tels que Omar Cabreo, Carlos Annacondia, Hector Gimenez et d’autres, confrontent ouvertement et maudissent Satan et ses forces démoniaques, soit en privé, soit sur leurs plates-formes publiques. Cette nation entière semble engagée dans un vaste combat spirituel »

Confronter et maudire Satan publiquement comme ils le font est une violation directe de Jude 9. Ces injonctions imprécatoires font certes une très forte impression sur les chrétiens, mais peuvent être très dangereuses. Jude nous avertit en déclarant que l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable, n ‘osa pas porter contre lui un jugement injurieux (Jud 9). Si Michel, le plus grand des archanges, a refusé d’injurier Satan préférant se confier en la puissance de Dieu, combien ne devrions-nous pas, nous humains, nous garder d’accusations injurieuses contre le diable et les mauvais esprits (2 Pi 2:11). Il est vrai que nous bénéficions de la victoire de Christ, mais il n’est pas moins vrai que nous ne devons pas être présomptueux. Satan est un ennemi dangereux et lorsque nous lui résistons, il s’agit d’être sobres et vigilants (1 Pi 5:8-9).

Nous remarquons, dans le passage de Jude, que le Seigneur ne regarde pas favorablement ceux qui injurient ou invectivent les autorités, y compris Satan. Cependant, dans l’Eglise du Seigneur se trouvent des prédicateurs aux propos injurieux à l’égard du diable, tout cela parce qu’ils veulent impressionner les chrétiens et prouver qu’ils ont autorité sur l’ennemi. Il est impératif de ne pas aller au delà de « ce qui est écrit », tout spécialement lorsque nous sommes confrontés à notre adversaire.

Prières d’inspiration païenne

Un autre pasteur, Dick Bernal, favorable au combat spirituel contre les esprits territoriaux, a écrit : « Même les Grecs dans les temps anciens savaient comment s’approcher de leurs dieux. On les désignait toujours par leurs noms et leurs titres. Je suis persuadé que l’Esprit de Dieu, au travers de la prière et du jeûne, nous révélera aussi comment se nomment ces dominations… »

Ainsi les coutumes grecques et leurs dieux sont désormais devenus des modèles pour ceux qui pratiquent le combat spirituel dans l’Eglise. Pouvons-nous faire confiance aux mythologies païennes pour nous enseigner comment agir avec les démons? Absolument pas! Et pourtant c’est ce qui arrive lorsque des chrétiens s’inspirent de coutumes païennes et abandonnent la révélation objective et infaillible de la Parole de Dieu. La Bible est catégorique à ce sujet : « Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, qui poussent des sifflements et des soupirs, répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple » (Es 8:19-20). Dans l’oeuvre de Dieu, nous devons nous tenir en garde contre toutes pratiques ou informations reçues d’une culture païenne, quelle qu’elle soit.

Quelqu’un dira: Pourquoi le Seigneur n’ôte-t-il pas les faux prophètes et les faux docteurs qui circulent au milieu de nous aujourd’hui? Parce qu’il les utilise pour éprouver nos coeurs. Dans ces temps de la fin, le peuple de Dieu tout entier sera testé par rapport à l’autorité suprême des Ecritures en matière de foi et de pratique (Dt 13:3).

Source : www.lesarment.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

milliearuna 22/06/2014 08:47

Très bonne critique. C'est tellement triste, et parfois décourageant, de constater des dérives telles que celle-ci dans le corps de Christ.
Passe un bon dimanche chère Joy.

jean 21/05/2014 09:24

Oui trop souvent l'église va d'un excès à un autre... d'un coté on ignore tout de l'activité démoniaque et de l'autre on en voit derrière tout les pieds de chaise...

fontaine 21/05/2014 08:06

Si nous restons à l'écoute du Saint-Esprit, nous ne ferons que ce qu'Il nous demande !
Bise et une journée bénie, chère Joy !