Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 08:23

Écrit par Daniel Kolenda

 

Suivre l’appel de Dieu n’est pas une garantie que nous ne devrons pas faire face à des difficultés et des épreuves. En fait, la réalité est tout le contraire.

 

Jésus dit à Ses disciples dans Jean 16:33 :

« Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ».

Paul écrivit dans 2 Timothée 3:12 que « tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés ».

 

Mais au milieu de la souffrance, il y a la paix et toutes les difficultés que nous rencontrons façonnent notre caractère et nous rapprochent de Dieu.

 

Beaucoup de gens connaissent le verset : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (Romains 8:28).

Mais beaucoup ne réalisent pas que lorsque l’apôtre Paul écrivit ces paroles, il parlait en fait de souffrances et de tribulations. Il disait que même ces difficultés concourent à notre bien si nous aimons Dieu et si nous sommes appelés selon Son dessein. Être dans la volonté de Dieu ne garantit pas que nous échappions aux ennuis mais que chaque épreuve rencontrée soit un moyen par lequel l’amour de Dieu travaillera activement à notre bien !

 

Les Écritures regorgent d’histoires sur de grands hommes et femmes de Dieu qui passèrent par le désert. Le récit de leurs épreuves et difficultés ne sont pas des parenthèses fortuites mais des éléments clés de leur vie car Dieu utilisa le désert pour transformer ces gens ordinaires en des héros de la foi.

 

 

Jésus dans le désert de la tentation

Dans Luc 4:1, nous lisons l’histoire de la tentation de Jésus dans le désert. Le verset 1 dit : « Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert ».

Comme je l’ai déjà mentionné, Jésus ne fut pas conduit dans le désert par le diable. Le verset dit qu’Il fut conduit dans le désert par l’Esprit !

 

Très souvent, lorsque nous faisons l’expérience du désert, nous nous mettons immédiatement à réprimander le diable. Mais il est bien possible que ce soit Dieu qui nous conduise dans le désert. Pourquoi Dieu agit-Il ainsi avec nous ? Pourquoi fit-Il cela avec Jésus ? La réponse à cette question se trouve dans le récit de Luc sur la tentation que j’aimerais traiter maintenant.

 

Luc 4:1 dit que lorsque Jésus alla dans le désert, Il y alla « rempli du Saint-Esprit ». Mais à la fin du récit, lorsque Jésus sortit du désert, il est écrit qu’Il retourna en Galilée, « revêtu de la puissance de l’Esprit » (verset 14).

 

Il y a quelque chose qui se produit dans le désert et qui engendre des hommes et des femmes de Dieu puissants. Le désert est le terrain d’entraînement de Dieu et est souvent une condition préalable à la promotion ! Même Jésus dut passer par là.

 

C’est une chose d’être rempli du Saint-Esprit et d’avoir le potentiel de faire de grandes choses pour Dieu mais c’est une toute autre chose d’avoir marché dans la vallée de l’ombre de la mort et d’en ressortir victorieux.

 

Il existe une grande différence entre un élève-officier et un vétéran chevronné, entre une nouvelle recrue et un héros de guerre qui a été testé, a été éprouvé et a gagné ses galons et ses cicatrices avec bravoure. Lorsque vous avez passé l’épreuve de la foi et expérimenté la provision et la puissance de Dieu, lorsqu’Il vous a tiré hors de la fosse boueuse et a mis vos pieds sur le roc, lorsqu’Il vous a montré Sa fidélité encore et encore, alors vous sortirez du désert en connaissant et en marchant dans la puissance du Saint-Esprit qui habite en vous.

 

 

David dans le désert de l’attente

 

David n’était pas un candidat favori pour briller. Il ne fut pas le premier choix de son père. Lorsque Samuel vint dans la maison d’Isaï pour oindre le prochain roi, le père de David ne fit même pas l’effort de l’appeler. Au lieu de cela, il présenta au prophète ses fils plus âgés qui étaient forts et beaux d’apparence. Mais le choix de Dieu diffère souvent de celui de l’être humain car l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, alors que Dieu regarde au cœur. Dieu trouva David dans les champs qui faisait fidèlement paître son troupeau et adorait Dieu en jouant de la harpe. À l’encontre de toute logique humaine, Dieu choisit David pour devenir le prochain roi d’Israël. Mais avant de monter sur le trône, David dut passer par le désert.

 

Le roi Saül, habité par de mauvais esprits et en proie à une jalousie cruelle, haïssait David avec acharnement et le chassa comme un oiseau (Lamentations 3:52). David s’enfuit vers le sud en direction de la Mer Morte dans le désert aride où l’eau est rare et la vie précieuse. Là, il se cacha dans des grottes et fuit devant Saül pendant huit longues années. David avait été oint pour devenir le prochain roi d’Israël, mais il se cachait comme un animal dans un trou. Il aurait été facile pour David de remettre en question le plan de Dieu pendant ces années de désert, mais Dieu utilisa la chaleur torride, l’air salé et les tempêtes de sable mordantes pour forger un roi d’un jeune berger dans la souffrance et la solitude du désert. Lorsque David émergea de cette terre aride, il accéda au trône et fit une alliance éternelle avec le Dieu vivant.

 

 

Moïse dans le désert du brisement

Moïse avait été choisi par Dieu pour être le libérateur d’Israël. Il fut protégé et échappa à un massacre infanticide puis fut adopté dans la famille royale d’Égypte. Il grandit dans le palais du Pharaon, savoura des mets délicats, fut enseigné par les plus illustres maîtres d’Égypte et jouit d’une vie de luxe. Un regard sur ce jeune prince attrayant suffisait pour remarquer qu’il était le choix parfait pour une grande mission.

Mais ce jeune homme très éduqué, répondant à l’idéal de tout standard humain, manquait d’une condition préalable pour accomplir sa mission providentielle. Alors Dieu inscrit Moïse à l’école du brisement et l’envoya dans le désert où il passa les prochaines quarante années de sa vie.

 

Parfois, Dieu doit nous briser pour nous refaçonner à Sa manière. Et souvent, plus l’édifice de notre propre création est impressionnant, plus le processus de mourir à soi-même et de se donner à Dieu est long et douloureux.

 

Lorsque Moïse s’enfuit dans le désert, c’était un prince fier et il en ressortit comme un humble prophète. Il pensa peut-être que sa vie était finie le jour où il échappa à la mort au fin fond du désert aride mais il ne savait pas que ce jour serait un nouveau commencement. Quarante années d’errements dans le désert culmineraient dans une conversation fatidique avec un buisson ardent qui changerait le cours de l’histoire. Il était l’homme le plus humble à qui Dieu parla face à face comme un homme parle avec son ami et il fut guidé par le feu et une nuée. Ce fut à ce vagabond bégayant que Dieu donna les tables de pierre de la loi qu’Il grava de Son propre doigt. Ce fut sur le visage de ce fugitif recherché que la gloire de Dieu luisait lorsqu’il descendit du Mont Sinaï. Ce fut ce prince brisé qui fut utilisé pour diviser une mer et délivrer une nation entière de l’esclavage.

 

 

Israël dans le désert de la purification

Cela ne prit qu’un jour à Dieu pour faire sortir Israël hors d’Égypte mais il Lui fallut quarante ans pour faire sortir l’Égypte d’Israël. C’est vrai – Dieu fit passer la nation entière dans le désert avant d’amener Israël dans son héritage. Commencez-vous à entrevoir un schéma ici ? Entre l’Égypte et Canaan, entre le pays de la captivité et le pays de la destinée, il y a toujours un processus et un voyage qui passe par un désert sec, solitaire et aride. C’est là que Dieu accomplit une œuvre éternelle et durable dans nos vies qui sera à la gloire de Son Nom.

 

Comme nous aimerions éviter le désert et esquiver l’épreuve du feu si nous en avions la possibilité. Mais ces tons en mineur font toute la beauté de la symphonie de nos vies et enrichissent et embellissent notre histoire personnelle.

 

Pensez à tous ces récits qui vous ont inspiré et à tous vos souvenirs précieux. Vous noterez que chaque victoire a été précédée d’une bataille et que chaque moment fort a débuté par un conflit.

 

Le témoignage que tout le monde aimerait avoir inclut une épreuve que personne n’aimerait endurer.

 

L’histoire que chacun aimerait raconter passe par un désert que tout le monde aimerait éviter. Mais parlez avec ceux qui sont passés par l’épreuve du feu et en sont ressortis purifiés comme de l’or, et vous les entendrez toujours dire : « Je n’échangerais cette expérience pour rien au monde ».

 

Nous avons tous tendance à préférer le plaisir à la souffrance et nous sommes en général à la recherche du chemin le moins pénible possible.

 

Mais contrairement à nous, Dieu voit nos vies en ayant une perspective éternelle et Sa préoccupation principale n’est pas notre confort mais de nous rendre semblable à l’image de Son Fils.

 

Quelle serait l’efficacité d’une armée si elle s’entraînait dans un hôtel cinq étoiles ? Quelle serait la crédibilité d’un érudit s’il n’avait jamais passé d’examen ? Combien de temps tiendrait un boxeur sur un ring si son entraînement consistait en batailles d’oreillers ?

 

Peu avant sa mort, Moïse chanta un chant sur Israël et dit : « Il [le Seigneur] l’a trouvé dans une contrée déserte, dans une solitude aux effroyables hurlements ; il l’a entouré, il en a pris soin, il l’a gardé comme la prunelle de son œil » (Deutéronome 32:10).

 

Moïse, Israël, David et tant d’autres – y compris Jésus Lui-même – passèrent par le désert en suivant l’appel de Dieu. Les difficultés qu’ils rencontrèrent et les épreuves qu’ils durent subir faisaient partie du plan de Dieu et furent utilisées pour accomplir les desseins de Dieu dans leur vie.

 

Se trouver dans la volonté de Dieu ne signifie pas qu’il n’y aura jamais d’échec ou que nous serons immunisés contre la difficulté. Mais même en plein désert, Dieu étendra Ses ailes sur nous et fera des cercles autour de nous comme un aigle bat des ailes au-dessus de ses aiglons. Il nous gardera comme la prunelle de Ses yeux et ne permettra jamais que nous périssions.

 

Daniel Kolenda

Extrait du livre « Vraiment vivre - avant qu’il ne soit trop tard », chapitre 16.

 

Source : http://www.bonnke.net/cfan/fr/widerstand

 

Au milieu de la souffrance, il y a la paix et toutes les difficultés que nous rencontrons façonnent notre caractère et nous rapprochent de Dieu.

Au milieu de la souffrance, il y a la paix et toutes les difficultés que nous rencontrons façonnent notre caractère et nous rapprochent de Dieu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean 01/06/2015 09:25

Tout dépend de qui te résiste.... si c'est le Saint-Esprit... ou si c'est l'adversaire... notre intimité avec Dieu nous le fait comprendre...