Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 17:33

ARMEZ-VOUS

 

 

Suggestion: Prenez un temps à part dans la Présence du Seigneur et demandez au Saint-Esprit de vous toucher pendant que vous lisez cet article tiré du livre de John Bevere « Ennemi, Accès interdit » au Chapitre 11.

 

L’auteur conseille à ce que le lecteur lise le livre dans l’ordre où il a été écrit.

Aussi, si le chapitre vous parle, je vous conseille de vous procurer le livre.


 
 

 

Si nous voulons suivre le Maître : nous devons comprendre quelque chose de très important : ceux qui obéissent à Dieu souffriront dans cette vie.

« Ainsi donc, puisque Christ a souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée ; car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché » I Pierre 4 : 1.

 

Je sais que ce verset ne fait pas partie de ceux qu’on sort de notre boîte à promesses et que l’on cite tous les jours. Je ne pense pas que je le trouverais sur beaucoup de réfrigérateurs, de miroirs ou de plaques minéralogiques pour proclamer ses bénéfices à chaque fois qu’on le lit. Pourtant, il contient une des plus grandes promesses du Nouveau Testament. Il nous assure que ceux qui ont souffert comme le Christ a souffert en auront fini avec le péché. Ils arriveront à une maturité spirituelle complète.

 

 

Comment nous grandissons spirituellement

 

 De même que l’être humain devient mature physiquement et mentalement, un chrétien devient aussi mature spirituellement. Nous commençons notre marche spirituelle avec Christ comme des nouveau-nés (I Pierre 2 :2), et idéalement nous traversons ensuite l’enfance jusqu’à l’âge adulte ou la maturité (Ephésiens 4 :14 ; Hébreux 5 :14).

 

La croissance physique progresse avec le temps qui passe.

On ne trouvera jamais un enfant de deux ans qui mesure un mètre quatre-vingt ! On ne peut pas hâter la maturité physique, car c’est une question de temps. On grandit naturellement, à un taux prédéterminé qui est lié au temps qui passe.

 

La croissance intellectuelle ne se fait pas en fonction du temps qui passe mais de ce qu’on apprend.

Si vous avez trente ans mais que vous en êtes encore au niveau de lecture de la première année d’école primaire, vous ne serez pas capable de comprendre une lecture de niveau lycée. Inversement, il y a des enfants de douze ans qui ont déjà terminé leurs études secondaires.

 

La croissance spirituelle n’est ni une question de temps, ni de connaissance.

Je suis désolé de dire qu’il y a des personnes qui sont sauvées depuis des années mais qui sont aussi immatures dans leur esprit que des bébés ou des enfants. Cela inclut même des personnes versées dans les Ecritures et habituées à mémoriser des versets. Leur connaissance de la Parole ne signifie pas qu’ils sont habiles à la mettre en pratique.

 

Si la croissance spirituelle se faisait en fonction de notre connaissance des Ecritures, alors les Pharisiens auraient été les plus matures au temps de Jésus. Ils étaient capables de citer les cinq premiers livres de la Bible par cœur, mais ils n’ont pas reconnu le Fils de Dieu lorsque Celui-ci chassa les démons et ressuscita les morts.

 

 

Qu’est-ce qui permet la croissance spirituelle ?

 

Nous venons de lire que ceux qui souffrent comme Christ a souffert ont atteint la maturité spirituelle. Est-ce alors en fonction de la souffrance que nous endurons ? Je connais bien des gens qui ont beaucoup souffert durant leur marche chrétienne, et qui cependant vivent encore dans les tranchées de l’amertume et du désespoir. Ceux-là ne sont pas des chrétiens spirituellement matures.

La souffrance en elle-même n’amène pas la croissance spirituelle.


 

C’est en obéissant au Seigneur dans la souffrance que l’on devient mature. Voilà ce que signifie souffrir comme le Christ a souffert.

« Bien qu’Il fût le Fils, [Il a appris] l’obéissance par ce qu’Il a souffert » Hébreux 5 : 8.

 

La souffrance dont Jésus fit l’expérience était la conséquence directe de son obéissance à la volonté de Dieu.

Le système de ce monde suit un courant qui s’oppose directement au Royaume de Dieu ; c’est pourquoi, lorsque nous obéissons au Seigneur, nous allons à contre-courant.

Cela introduit automatiquement un conflit, qui engendre la persécution, l’affliction et les tribulations.

Etre obéissant au cœur de ce conflit amène la croissance spirituelle.

Examinons à nouveau ce que dit Pierre :

« Ainsi donc, puisque Christ a souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée ; car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les désirs humains, mais selon la volonté de Dieu pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair » (I Pierre 4 : 1-2).

 

Souffrir en suivant le modèle de Christ amène le chrétien à la maturité. Ce genre de souffrance est engendré lorsque nous résistons à la volonté de l’homme pour nous soumettre à la volonté de Dieu.

 

Ce n’est pas de la souffrance religieuse, ou de la souffrance que l’on s’inflige soi-même, ni de la négligence. Ce n’est pas le fait de mourir d’une maladie, ou de manquer d’argent pour pouvoir payer ses factures. Dieu ne reçoit aucune gloire de tout cela.

En vérité, cette mentalité a amené beaucoup de personnes à trouver des occasions de s’infliger eux-mêmes des souffrances dans le but de se sentir dignes. Ils pensent que Dieu est content s’ils se font souffrir pour Lui. Cela pervertit leur relation, les conduisant à se baser sur les œuvres et non sur la grâce.

 

Il nous faut accepter l’expérience de la souffrance de Christ. Jésus n’a pas souffert parce qu’Il était malade ou parce qu’Il manquait d’argent pour payer ses factures. Non, Il connut la souffrance en étant tenté en toutes choses possibles et en demeurant malgré cela obéissant à son Père. Il a été « tenté comme nous à tous égards, sans commettre de péché » (Hébreux 4 : 15).

 

Nous rencontrons de la résistance lorsque nos désirs et les désirs de ceux qui nous influencent vont dans une direction, mais que Dieu va dans une autre direction.

 

 

Une confrontation avec le Maître

 

J’ai juste pris 2 paragraphes (Joy).

 

La seule façon de marcher avec Jésus est de renoncer complètement à soi et de prendre sa croix. Autrement dit, nous devons mourir à nos propres désirs et à notre propre volonté. Cette attitude nous rend capable de suivre Christ dans son exemple d’obéissance face à la souffrance. 

 

Que vous soyez morts à vos désirs ou non, vous vous trouverez tôt ou tard dans une position où vous devrez choisir entre le confort, les avantages, la sécurité, l’amour-propre et les plaisirs d’un côté, et la volonté de Dieu de l’autre.

 

Dieu nous teste

                                       

J’ai pris 2 phrases (Joy).

 

Dieu nous dirige intentionnellement là où nous aurons à choisir entre notre désir et sa volonté. C’est la mise à l’épreuve du Seigneur.

 

 

Voilà ! Je vous ai mis l’eau à la bouche ! Bonne lecture !

 

Tiré du livre « Ennemi, Accès interdit » chapitre 11, Auteur John Bevere

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fontaine 17/08/2012 09:17


Un petit retour à tes débuts.....


Le Seigneur ne nous a jamais dit que ce serait facile.


Plusieurs fois j'ai eu que beaucoup de femmes vont venir dans ma cellule,... malades,  prostituées, veuves, personnes seules...j'aimerais que celles qui sont actuellement autour de moi
reçoivent également du Seigneur cette "envie" d'être une maman pour le peuple de Dieu .......Peux-tu prier pour cela ?  Merci Joy et sois bénie.....


Bisous   

ROSIA 16/01/2010 08:44


Bonjour ma chère Joy....je passe déjà rapidement te faire un coucou ......et ....te souhaiter un bonne journée en  Notre Yéshua.......je n'ai pas encore lu l'article.....mais dans la
journée......je reviendrai.....bises....et à tout à l'heure Dieu voulant......que Dieu te bénisse ta mission auprès de ses enfants......ROSIA


Joy 16/01/2010 16:15


Coucou ma chère Rosia.... Je suis comme toi... Je cours beaucoup ces derniers jours.... Bonne fin d'après-midi à toi... J'irai te voir tout à l'heure.... Le temps est maussade... Mais que la joie
du Seigneur remplisse ton coeur.... Merci de penser aux enfants dans la prière ma Rosia... Biz.... Joy