Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 10:23

Droits-parentaux-au-New-Jersey.jpg

Le New Jersey tente d’éliminer les droits parentaux avec le projet de loi anti-exemption pour les vaccins.

L’état fait la guerre aux refus des vaccins et exige un contrôle sur les enfants à travers la loi.

Par Melissa Melton – Le 23 septembre 2012

La totalité des 50 états à travers le pays offrent aux parents la possibilité d’exempter leurs enfants de l’obligation de la vaccination. Cependant, cette semaine, les législateurs du New Jersey ont avancé un projet de loi qui ferait que de telles exemptions seraient plus difficile à obtenir pour les parents afin de tenter d’éliminer les « politiques d’exemptions faciles ».

Le projet de loi 1759 du Sénat a été approuvé à 6 contre 2 par la Santé du Sénat, les services sociaux et le Comité des Anciens, la semaine dernière. Le projet de loi, parrainé par le leader de la majorité, Loretta Weinberg (D-Bergen), et le sénateur Joseph Vitale (D-Middlesex), imposerait un fardeau plus lourd aux parents afin de clarifier un « motif valable » pour refuser la vaccination de leurs enfants. Le projet de loi définirait et restreindrait encore davantage ce qu’est la définition d’un motif valable, limitant ainsi les options pour les refus.

Par exemple, les parents ne seraient plus en mesure de proclamer leurs préoccupations quant à la sécurité des vaccins. Un parent ayant une préoccupation légitime au sujet des adjuvants des vaccins et des produits chimiques affectant négativement les enfants, potentiellement pour toujours, ne serait plus considéré sous la nouvelle loi. Le sénateur Vitale a déclaré à l’audience : « Nous ne pouvons pas permettre l’exemption généralisée de la vaccination basée sur la peur et la fausse science. »

Le New Jersey, qui permet des dérogations sanitaires et religieuses, exigerait également la documentation du médecin, « indiquant que la vaccination est contre-indiquée médicalement pour une période de temps spécifique ».

Le projet de loi aurait été établi en raison d’une épidémie de grippe, en plus d’une hausse des demandes d’exemptions chez les parents dans tout l’état ces dernières années. Toutefois, comme indiqué précédemment Natural News, une recherche publiée plus tôt cette année a démontré des preuves solides que les épidémies de grippe chez les enfants vaccinés étaient en fait plus élevées que chez les enfants non vaccinés.

En outre, le géant pharmaceutique, GlaxoSmithKline (GSK), a reconnu que le vaccin contre la grippe de l’entreprise n’avait jamais été testé pour son efficacité à long terme, et que le vaccin ne fournissait pas de protection à long terme contre la maladie. Il est à noter qu’une seule injection de vaccin Boostrix de GSK contre la diphtérie, le tétanos et la grippe injecterait à un jeune de 11 ans une dose de 100 microgrammes de formaldéhyde et 400 microgrammes de métal lourd d’aluminium selon le National Vaccine Information Center.

Imposer un fardeau supplémentaire aux parents qui veulent se retirer de la vaccination est une tactique d’intimidation à peine voilées que les états utilisent maintenant pour dissuader les parents d’exempter leurs enfants des vaccinations. Comme les législations similaires qui ont été passées à Washington, et qui sont en train d’être passées en Californie, ce projet de loi ne fait qu’éliminer encore davantage les droits des parents et perpétue davantage l’idée que c’est l’état, et non les parents, qui savent ce qui est mieux pour un enfant.

Le projet de loi est maintenant prêt à aller devant le Sénat du New Jersey pour le vote.

http://www.prisonplanet.com/nj-attempts-to-strip-parental-rights-with-vaccine-anti-exemption-bill.html

Source : http://pleinsfeux.org

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires