Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:06
467e12b45cbd6d02-1-.jpg

II- Les étapes de l’intimité avec Jésus

 

 

2- « Je suis à mon Bien-Aimé, et mon Bien-Aimé est à moi »

 

Que de chemin parcouru pour arriver à cette 2ème étape du chapitre 3 – chapitre 6 : 3.

 

« J’ai cherché Celui que mon cœur aime » chapitre 3 : 1.

« Jésus se laisse trouver par celui qui le cherche de tout son cœur ». C’est le secret de la marche chrétienne.

 

Ne jamais être satisfait, avoir toujours faim et soif de sa Présence. Etre enseignable, avoir un cœur ouvert à son Amour par la Parole « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui est écrit… » Josué 1 : 8.

 

- Le chapitre 4 nous montre l’œuvre opérée par le Saint-Esprit dans la bien-aimée.

 

Mais attention, « le péché se couche à ta porte, et ses désirs se portent vers toi, mais toi, domine sur lui » Genèse 4 : 7.

 

- Le chapitre 5 : 2-7 nous montre deux leçons :

 

Le péché d’orgueil a atteint la Sulamithe

Au chapitre 3 : 6, elle monte du désert avec son fiancé.

 

Mais au chapitre 5 : 2 , nous voyons que le Bien-Aimé est dehors. Il frappe et elle ne lui ouvre pas. Médite le chapitre 5 : 2-3. C’est comme l’église de Laodicée dans Apocalypse 3 : 15-21.

 

« J’ai ôté ma tunique ; comment la remettais-je ? » Jésus est notre vêtement de justice. Mais quand l’orgueil ou un péché quelconque entre dans notre vie, spirituellement, cela veut dire que nous ne faisons plus attention au vêtement de justice. Et pire, il est ôté. « Dieu vomit les tièdes » Apocalypse 3 : 16.

 

« J’ai lavé mes pieds ; comment les salirais-je ? » v 3 Quel dédain !

« Je suis bishop », comment puis-je m’abaisser pour parler aux simples « brebis » dans l’église. Il faut prendre rendez-vous ou voir un responsable. Jésus est toujours du côté du petit, de celui qui n’est pas considéré.

« Je suis un grand prophète », je ne me déplace qu’avec des gardes du corps, dans de belles voitures, un hôtel de luxe etc.

 

 

La repentance

 

Pour arriver à la maturité spirituelle, la repentance doit devenir un style de vie. Ce n’est pas seulement à la conversion que tu te repens mais à chaque fois que le Saint-Esprit te montre un péché. 

 

« Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé ; et de mes mains a dégoutté la myrrhe » v 5

« J’ai ouvert à mon bien-aimé, mais mon bien-aimé s’en est allé, il avait disparu » v 6

 

Ce n’est pas parce que tu t’es repenti, que ta relation avec le Seigneur va tout de suite être comme avant.

 

Tu vas apprendre à nouveau à Le chercher de tout ton cœur. Et même si certains se moquent de toi à cause des conséquences de ton orgueil, tu vas continuer à Le chercher jusqu’à ce que la relation soit pleinement rétablie.

« Tu es malade d’amour » v 8, que rien ne t’importe (ministère, onction etc) que sa Présence.

 

Les autres se posent même des questions « qu’à ton bien-aimé de plus qu’un autre… » v 9

 

Et là, ton cœur déborde d’amour et des paroles pleines de charme bouillonnent dans ton cœur v 10-16.

 

Et tu proclames « je suis à mon bien-aimé, et mon Bien-Aimé est à moi » : « je t’appartiens… Mais… Toi aussi, tu m’appartiens. »  chapitre 6 : 3.

 

Le prix à payer était dur, les muscles de la foi ont été bien exercés, le chemin était rocailleux qu’il fallait des fois ramper, mais le résultat est glorieux.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires