Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 17:36

Fond d'écran Mer déchaînée

 

UN MESSAGE LONG MAIS TRES IMPORTANT DANS LES TEMPS QUE NOUS VIVONS.

 

 

Article de : Michelle d’Astier de la Vigerie

 

Je remets en ligne cet article que j’avais publié il y a deux ans: je crois qu’il est d’une actualité chaque jour plus pressante, tant je vois, entre autres, l’évangile de prospérité prendre de l’ampleur et empoisonner de plus en plus d’églises et de chrétiens. J’ajoute des liens vers des articles convergents sur « l’évangile de prospérité ». Car de tous les coins du monde des voix s’élèvent pour dénoncer cet évangile et alerter l’Église !


À travers nombre de commentaires, je me suis aperçue que beaucoup de chrétiens n’avaient pas très bien compris ce qu’était l’évangile de prospérité, en quoi il différait fondamentalement de la Parole de Dieu, tout en se cachant derrière la Parole de Dieu. Comme d’autres évangiles qui ont fait fureur depuis des siècles…

 

D’abord, posons des bases incontournables : Aucun faux évangile, aucune fausse doctrine ne pourrait se déverser dans l’Église de Christ, si la majorité des Chrétiens, au lieu de lire la Bible pour CONNAÎTRE LE DIEU DE LA BIBLE, pour CONNAÎTRE SA PENSÉE, SES COMMANDEMENTS, ET LES CONDITIONS DE SES PROMESSES, ne se contentaient de digests de la Bible, et de sermons précuits pour auditeurs pressés et oublieux.

 

Aucun faux évangile n’aurait pu passer depuis des siècles, et ne déferlerait aujourd’hui, si les gens ne rejetaient pas la saine doctrine au profit d’un évangile qui flatte leurs désirs secrets, et de préférence leur cupidité cachée, leur soif d’acquérir des biens terrestres à vil prix, en se dotant d’un dieu pourvoyeur qui ressemblerait à une machine automatique: on met une pièce d’un euro, et un coca cola tombe ! Sauf qu’ils n’attendent pas un coca-cola, ils s’attendent au jackpot automatique !

 

2 Timothée 4:3, 4 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.


Déjà, depuis des siècles, des vautours qui exploitent le peuple de Dieu au moyen de paroles trompeuses ont compris qu’une grande partie du peuple chrétien supportait mal un Dieu AMOUR, certes, mais exigeant en matière de sainteté, de discipline, de mort à soi-même, de crucifixion de la chair avec ses passions et ses désirs…

 

Un Dieu qui a pour ambition pour ses enfants de les conduire à la stature parfaite de Christ :

Rien de moins !

Pour cela, Il a laissé deux Testaments: le premier exposait ses exigences, ses lois, mais démontrait en même temps, à travers un peuple témoin, que l’homme, par ses propres forces, était incapable de répondre aux exigences de Dieu et était donc irrémédiablement perdu.

 

Le deuxième, en révélant à travers Christ l’immensité de sa miséricorde, en se pourvoyant Lui-même en sacrifice pour racheter le péché, offrait aux hommes la PORTE pour entrer dans Sa grâce, et répandait en sus son Saint-Esprit pour que l’homme racheté, grâce aux lois de Dieu inscrites dans son coeur et grâce au Saint-Esprit en lui pour le guider, puisse enfin marcher en sainteté de vie !


Mais l’exigence divine montait en parallèle d’un cran. Ce que Dieu tolérait dans l’Ancien Testament n’était plus toléré pour ceux qui recevaient le Saint-Esprit (ex: Mt 19:7-8).

 

Comment Christ en nous pourrait-il cohabiter avec le péché sans en avoir la nausée ?


Christ en nous nous conduit à accomplir la loi, comme Lui-même l’a accomplie ! Car accomplir la loi, c’est s’attirer la bénédiction divine, et Jésus veut nous attirer la bénédiction divine. Il veut que les écluses des cieux s’ouvrent, afin que nous recevions notre héritage… et pas seulement des miettes de notre héritage !

LE BUT DE LA BÉNÉDICTION N’EST PAS SEULEMENT DE NOUS RENDRE HEUREUX
ENCORE MOINS DE NOUS RENDRE AUTOSUFFISANTS, avec le risque mortel que nous nous éloignions du Père !

DIEU AIME OUVRIR LES ÉCLUSES DES CIEUX POUR QUE NOUS PUISSIONS LUI RENDRE GLOI-RE, ET POUR QUE NOUS AYONS LES MOYENS DE BÂTIR SON ROYAUME AVEC LUI !

Cela fait aussi partie de son héritage !

 

Bien sûr, le diable fait tout pour l’empêcher. Et pour ce faire, il utilise les vautours humains, ou les loups… ce n’est qu’une question de vocabulaire et de motivation: certains préfèrent le portefeuille des gens, ce sont les vautours, d’autres préfèrent les dominer avec cruauté et les dévorer, ce sont les loups! Mais tous sont déguisés en agneaux !

 

L’homme ayant une propension adamique à chercher des recettes peu coûteuses pour marcher avec Dieu, et qui lui permettront d’esquiver les exigences divines, les vautours et les loups proposent des raccourcis et des voies apparemment scripturaires, séduisants parce que simples et faciles, mais qui jettent ceux qui les écoutent dans des impasses, dans des utopies, dans des illusions qui, en s’écroulant, leur feront perdre la foi, voire les enverront directement dans la géhenne !

Ce sont les autres évangiles

(2Co 11:4 – Gal 1:6)

Avant d’embrayer sur quelques faux évangiles, je voudrai rappeler au passage qu’il est aussi un autre type de victimes des vautours et des loups: ceux dont la détresse est si grande, le désespoir si profond, que faute de solutions humaines appropriées, ils sont facilement la proie de ces rapaces, leur faiblesse les entraînant dans la crédulité.

 

Surtout quand ces loups sont déguisés en bergers remplis d’amour qui prétendent agir au nom du Seigneur Jésus !

Quel jugement attend ces prédateurs ! On le sait: Jésus leur a lancé en Matthieu 23, huit fois d’affilée, une imprécation : « Malheur à vous ! ».

 

Comment ! Notre Seigneur qui est Amour peut maudire des hommes ? Oui, précisément ceux qui, sous une apparence de serviteurs de justice, pillent, égorgent, volent, dépouillent et tuent ses enfants, entre autres en les acculant à encore plus de désespoir et en leur faisant perdre la foi !

 

Qu’une sainte crainte de Dieu s’empare de nos cœurs !

 

1 – L’ÉVANGILE QUI SE MOULE AUX CONVICTIONS RELIGIEUSES ET PHILO-SOPHIQUES DU TEMPS !

Déjà, de son vivant, au milieu de ses disciples, Jésus avait été confronté avec ceux qui le reconnaissaient comme Messie, qui le suivaient pour l’écouter jusqu’à en oublier le boire et le manger, qui voulaient bien entendre un certain type de messages, ceux par exemple qui parlaient du pardon et de la miséricorde divine, d’autant que les prédications de Jésus s’accompagnaient de signes, de prodiges et de miracles…

Mais ils ne supportaient pas d’entendre ce qui heurtait leurs convictions religieuses :

Jean 6:60 Après l’avoir entendu, plusieurs de ses disciples dirent : Cette parole est dure, qui peut l’écouter ?


Ils sont tous partis, sans soute des centaines… sauf douze !


En Jean 8, la scène se reproduit d’une manière légèrement différente. Là encore, Jésus est avec des Juifs qui croient en Lui (v.30), ils l’écoutent et sans doute espèrent-ils voir des miracles. Mais Jésus va leur dire :

« Ma Parole ne trouve pas place en vous«  (v.37)

 

AUJOURD’HUI ENCORE, UNE FOULE DE CHRÉTIENS CROIENT SINCÈREMENT EN JÉSUS, ils écoutent sa Parole…

Mais ils ne croient pas dans TOUTE sa Parole !

Ils trouvent certaines des ses exigences trop dures. Si quelqu’un leur parle de la loi, ils vont s’écrier: On n’est plus sous la loi !. Si quelqu’un leur parle du péché, ils s’écrient: « On n’est plus sous la condamnation !« . Si quelqu’un veut leur parler de l’enfer, ils s’écrient: « Dieu est bon ! Il ne permettra pas ! « . Si quelqu’un veut les reprendre pour leur bien, ils le repoussent en s’écriant: « tu manques d’amour«  !

 

Éventuellement, ils diront, comme les croyants de Jean 8:48, à celui qui tente de leur expliquer qu’ils ne sont sans doute pas sauvés et qu’ils ont toujours pour père le diable :

- « Nous savions que tu avais un démon ! »

Ils n’acceptent dans la Parole de Dieu que ce qui vient conforter leurs propres convictions !

Ainsi, il existe un évangile pour intellectuels érudits, qui pensent que Dieu se doit de mettre de l’eau dans son vin face aux progrès scientifiques et sociaux de l’humanité. C’est le libéralisme. Tout ce qui semble un peu trop manichéen dans la Parole de Dieu, il faut l’édulcorer, l’arrondir, l’assouplir, pour l’adapter au scientisme, à l’évolutionnisme, à la psychologie et à l’humanisme de l’époque !

 

Les vautours francs-maçons,  » humanistes «  sont passés par là…


Cette propension à faire plier l’évangile à l’air du temps n’est pas circonscrite au libéralisme.

 

Le divorce, par exemple, est aussi répandu dans l’Église que dans le monde : il est assez facile de faire plier la parole de Dieu pour lui faire admettre le divorce… Il suffit de trouver quelques textes, notamment dans l’Ancien Testament, qui démontrent que, somme tout, Dieu ferme facilement les yeux sur le divorce. Il y a David, Salomon…

 

On peut même arriver à infiltrer dans SON évangile personnel la polygamie, l’homosexualité, la pédophilie (après tout, c’est la faute aux gènes, non ?).

 

On a vu de nombreux pasteurs déclarer, alors qu’ils tombaient dans l’adultère: « Dieu m’a montré que mon épouse n’était pas celle qu’Il m’avait donnée… ». Ensuite, beaucoup de membres de l’église tombent dans l’adultère, divorcent…

 

Le New Age a tant infesté la société jusque dans ses moindres rouages et dans notre langage quotidien qu’il pénètre bien sûr l’évangile. On attribue aujourd’hui au Saint-Esprit beaucoup de techniques qui relèvent du chamanisme, de l’animisme, du spiritisme, du New Age (Rebirth, soaking… etc.), toujours en allant dénicher dans la Parole un petit quelque chose qui semblerait les légitimer, sans les mettre à la lumière de la Bible TOUTE ENTIÈRE !…

 

Et surtout, et surtout, en ne sondant pas les esprits pour savoir s’ils viennent de Dieu: les gens sont prêts à tout gober, du moment qu’on leur sert un verset biblique, pour appuyer les choses même les plus ouvertement occultes. Un verset biblique, sorti de son contexte, souvent tronqué…

 

Le diable adore faire cela: il l’a fait avec Eve, juste en tordant un peu les mots divins, puis il a tenté de le faire avec Jésus ! (Mt 4:4)

 

Comme avec les hommes, cela marche souvent, il continue !

Comment les hommes qui ne connaissent pas bien la Bible ne se-raient-ils pas aisément la proie des vautours et des loups !

Ces vautours-là, aujourd’hui, notamment lorsqu’ils infiltrent dans l’Église le libéralisme, l’humanisme, du new Age, ou autres, sont généralement manipulés en coulisse par les Francs-Maçons, quand ils ne sont pas eux-mêmes maçons, rosicruciens, illuminatis… donc des serviteurs conscients de Satan, déguisés en Chrétiens.

 

Ils prennent directement leurs ordres de Lucifer pour transformer les églises en mouroirs spirituels: ils y sont largement parvenus dans le courant protestant, luthérien et réformé !

 

Mais pas seulement. AUCUNE DÉNOMINATION N’EST ÉPARGNÉE.

COMMENT, DES SATANISTES ET DES SORCIERS DANS NOS ÉGLISES !

De grâce ! Ouvrons les yeux, la Bible nous a largement avertis ! Ils s’arrangeront même, avec une duplicité consommée, pour s’approprier les postes-clés, ceux des décisionnaires…

 

Mt 7:15, 16 Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?

 

2 – L’Évangile des Nicolaïtes

Je vais peu en parler, car il y a d’autres articles sur ce sujet sur ce blog et que j’en ai écrit un livre entier: « Les renards dans la vigne ».

 

Mais rappelons-en les principes:

Nicolaïtes veut dire: « Qui domine le peuple ». Les Nicolaïtes, ce sont les Pharisiens, nouvelle mouture, qui se sont introduits dans L’Église. C’est la caste des religieux qui se parent de titres ronflants pour se mettre au dessus du peuple de Dieu, soit disant pour le protéger, en fait pour le dominer, le sucer jusqu’à la moelle, et le dépouiller de son sacerdoce royal, de son autorité et de sa liberté en Christ.

 

Ils détachent les sarments du Cep qui les nourrit, pour les attacher à leur personne, à leur ministère, à leur église, à leur dénomination.

 

Le pire, c’est que le peuple de Dieu aime les chefs qui dominent sur lui et qui le démettent de ses responsabilités !

OUI, IL AIME CELA !

SINON, LES LOUPS ET VAUTOURS « NICOLAïTES » FERAIENT CHOU BLANC !

 

Néhémie 9:17 ils refusèrent d’obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou ; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude….


Jérémie 5:31 Les prophètes prophétisent avec fausseté, Les sacrificateurs dominent sous leur conduite, Et mon peuple prend plaisir à cela. Que ferez-vous à la fin ?


La fin, c’est aujourd’hui !

 

2 Co 11:20 Si quelqu’un vous asservit, si quelqu’un vous dévore, si quelqu’un s’empare de vous, si quelqu’un est arrogant, si quelqu’un vous frappe au visage, vous le supportez.


Pourquoi les chrétiens aiment-ils cela ? Parce que cela leur évite de chercher la face de Dieu, d’écouter ce que l’Esprit dit aux Églises, de « faire que qu’Il (Jésus) nous dira », comme l’avait préconisé Marie (V. plus loin)…

Et parce qu’ils préfèrent faire ce que les hommes leur demandent de faire !

 

Les hommes en demandent toujours beaucoup moins que Dieu… de peur de faire fuir ceux qu’ils ont attrappé dans leurs filets.

IL EST DONC BIEN PLUS FA-CILE D’OBÉIR À DES HOMMES D’ÉGLISE QU’À DIEU !

En plus, ceux-ci vous font croire que c’est de la soumission biblique, alors qu’il s’agit de D.É.M.I.S.S.I.O.N. !

L’évangile des Nicolaïtes attrape les chrétiens mal arrimés à Christ comme des mouches… ou comme des poissons rouges, pour les enfermer dans des églises-bocal, sortes de clubs où l’on se sent bien protégés, entre soi….Mais qui vous éloignent progressivement si loin de la vraie vie de Christ que vous vous retrouvez dans un tombeau de glace, paralysé, immobilisé, et bien incapables désormais d’entrer dans les œuvres et l’appel du Seigneur !

 

3 – L’ÉVANGILE HUMANISTE

Bien qu’il fasse partie de ce dont nous venons de parler, nous allons parler à part d’un autre type de faux évangile, tant il dévaste aujourd’hui la chrétienté.

 

Cet évangile-là n’a même pas besoin de vautours pour le promouvoir: il se promeut très bien tout seul, il ressemble à s’y méprendre au vrai évangile, et c’est en cela qu’il est un des plus dangereux, un des plus dévastateur de tous les temps pour la chrétienté: c’est lui qui amène l’apostasie généralisée que Paul et Jésus ont prophétisé, et qui fait chuter jusqu’aux élus !

 

Cet évangile-là fait fureur aujourd’hui. Il est très séduisant,: Dieu étant bon, tout le monde ou quasi tout le monde sera sauvé.

 

Il suffit de croire en Jésus…

 

N’est-il pas écrit :

« Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et toute ta famille » (Actes16:31).

C’est bizarre : les démons croient aussi en Dieu et ils tremblent: ils tremblent parce qu’ils connaissent le jugement de Dieu, la puissance de Dieu, la colère de Dieu, ils savent ce qu’est l’enfer, et ils se savent condamnés.

CROIRE AU SEIGNEUR NE LES SAUVE PAS !

Pourtant pour beaucoup l’Évangile est définitivement réduit à ce seul verset d’Actes 16. Ils ne veulent surtout rien entendre d’autre !… Ou presque rien d’autre. À la rigueur, juste un petit bout de verset en cerise sur le gâteau: « On n’est plus sous la loi » (2eme partie du verset Romains 6:14, et hors contexte), associé à : « Il n’y a donc maintenant plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (1ère partie de Romains 8:1)

 

Voilà un évangile qui permet de se croire libre de faire n’importe quoi ! Il permet de clore la bouche à ceux qui voudraient vous reprendre lorsque vous péchez, et qui le font par amour en sachant que si vous continuez, chrétien ou pas, vous irez dans la géhenne, car il est aussi écrit:

«  »Le salaire du péché, c’est la mort’‘ ».

 

Jésus a dit:

« Si je ne leur avais point parlé, ils n’auraient point de péché. Mais maintenant, ILS N’ONT PLUS AUCUNE EXCUSE POUR LEUR PÉCHÉ » (Jean 15:22).

 

Pour qui disait-Il cela ? Pour les païens ?

 

Les adeptes de l’Évangile humaniste ont une foule de répliques pour refuser la saine doctrine. Des répliques du style: « Dieu comprendra », « Tu manques d’amour », « Tu n’as pas le droit de me juger », « Tu n’as pas le droit de me condamner »…

 

Pourtant Matthieu 18 nous exhorte à aller trouver le frère qui a péché, à le reprendre, et s’ils persiste dans son péché à le dire aux Anciens, et s’il persiste encore, à le dire à toute l’assemblée, à le mettre dehors et à le traiter comme un païen et un publicain. Mais qui fait cela encore aujourd’hui ? On préfère « couvrir » les transgressions les plus graves, au nom de l’amour.

 

On préfère tolérer les pires compromis dans certaines assemblées, au nom de « L’amour couvre une multitude de Péché ».

Mais de quel amour parle-t-on, de l’amour humaniste laxiste qui envoie les gens dans la géhenne ? Ou de l’amour divin qui lave le péché de celui qui se repent et se détourne de son péché ?

L’ÉVANGILE HUMANISTE A UNE CARAC-TÉRISTIQUE :

IL PERMET DE PRATIQUER L’INTIMIDATION, À GRANDS COUPS DE VERSETS BIBLIQUES SORTIS DE LEUR CONTEXTE, CONTRE CEUX QUI VEULENT VOUS REPRENDRE !

 

Et si vous voulez opposer à ces bouts d’Écriture d’autres Écritures, qui donnent un tout autre éclairage sur ce que Dieu a vraiment dit, vous avez en face de vous un mur de doute:

« Dieu a-t-il réellement dit ? »

Cela ne vous rap-pelle-t-il rien ? C’est bien l’œuvre directe de Satan !

 

Jésus Lui-même y a été confronté.

 

Dans le désert, le diable n’a pas hésité à se servir de la Parole de Dieu pour réduire à néant la Parole de Dieu.

Et vous savez comment Celui qui était la Parole de Dieu incarnée a pu lui résister ? En opposant à Satan d’autres extraits de la Parole de Dieu ! (Mt 4:5 à 7)

 

Quand on y regarde de près, la scène est vraiment surréaliste !

Il est très facile de piéger, par la Parole de Dieu, un chrétien qui connaît mal la parole de Dieu ! IL SE PIÈGE TOUT SEUL !

Revenons par exemple à ce bout de verset si souvent lancé à tort et à travers par les adeptes de l’évangile humaniste : « On n’est plus sous la condamnation…« 

 

Ce qui suit dans le même verset en Romains 8:1, c’est que ne sont plus sous la condamnation ceux qui « sont en Jésus-Christ« . Qu’est ce que cela veut dire ?

 

Quant à la suite du verset, les adeptes de l’Évangile humaniste le jettent aux oubliettes :  » qui marchent non selon la chair mais selon l’Esprit« .

 

Ce qui signifie que seuls ceux qui ne pèchent plus parce qu’ils marchent avec l’Esprit de Dieu et dans l’obéissance à la Parole de Dieu ne sont plus sous la condamnation !

 

Ils ne sont plus sous la condamnation, «  car l’Acte dont les ordonnances les condamnait et qui subsistait contre eux a été effacé. Jésus l’a supprimé en le clouant à la croix  » (Col 2:14).

 

Comment a-t-il été effacé ? Jésus a fait sa part: il a versé son sang pour nous racheter. Mais seuls ceux qui ont fait aussi leur part peuvent bénéficier de cette grâce.

Quelle est cette part ?

- SE REPENTIR DE TOUS SES PÉCHÉS PASSÉS, ce qui implique le renoncement à ces péchés

 

- MARCHER EN NOUVEAUTÉ DE VIE, car si on ne naît de nouveau on ne verra pas le Royaume des cieux (Jean 3:3), ce qui se traduit par le fait que nous allons désormais marcher avec les lois de Dieu inscrites dans nos coeurs, et que si on pèche encore – qui ne pèche point – on va immédiatement à Golgotha, devant le trône de la grâce, pour obtenir miséricorde par la confession et la repentance.

 

- PORTER DU FRUIT, sinon on sera coupé et jeté au feu !

Dieu l’a-t-IL réellement dit ? Oui, IL l’a dit ! (Mt 3:10)

 

- DEMEURER EN CHRIST, ce qui implique de garder la Parole de Dieu parce que l’on aime vraiment Jésus, et que l’on garde ses commandements (Jean 14:23). Cela implique que c’est Christ qui désormais vit en nous, ET CELA SE VOIT PAR LES FRUITS D’AMOUR ET D’OBÉISSANCE QUE NOUS PORTONS ! Cela se voit aussi par les fruits de l’Esprit qui nous transforment progressivement.

 

Sinon, « Il est jeté au feu et il brûle « 

Dieu l’a-t-IL réellement dit ? Oui, IL l’a dit ! (Jean 15:6)

 

PEU IMPORTE QUE L’ON SE DISE CHRÉTIEN. SEUL JÉSUS CONNAÎT CEUX QUI LUI APPARTIENNENT ET QUI ENTENDENT SA VOIX.


DANS LES LETTRES AUX SEPT ÉGLISES: aux sept Jésus déclare :

Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises.

 

Dedans, il est des foules de gens qui se disent chrétiens, qui croient en Christ, mais qui n’entendent pas la voix du Seigneur.

ELLES NE LUI APPARTIENNENT DONC PAS, selon Jean 10:4.
CES CHRÉTIENS-LÀ APPARTIENNENT À DES ÉGLISES, À DES ŒUVRES, À DES FOULES DE CROYANTS, MAIS ILS NE SONT PAS DES BREBIS DU SEIGNEUR !

Cet évangile-là est propagé par les vautours et les loups qui aiment régner sur des mégachurches, et accumuler un maximum de dîmes pour bâtir un empire terrestre, à la fois financier et politico-religieux.

DES VAUTOURS ET DES LOUPS QUI SE MOQUENT QUE LES BREBIS SE PERDENT.

En font aussi partie ceux qui aiment les succès d’estrade, qui aiment attirer à eux (et non à Christ) de grandes foules, généralement pour l’argent qu’ils vont en tirer. Ils ont l’art de concocter des prédications mièvres qui ne dérangent personnes, et qui chatouillent agréablement les oreilles de ceux qui aiment qu’on leur serve de la guimauve évangélique !

 

Si en sus, la « fête » est assaisonnée de spectaculaire, de signes et de prodiges mensongers, le piège est parfait !

Matthieu 24:23 – 25 « Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance.« 

 

Ceux-là savent admirablement manipuler les chrétiens assoiffés de spectaculaire, mais pas de Vérité, et qui sont donc mûrs pour emprunter la large avenue, celle qui ne conduit pas à crucifier la chair avec ses passions et ses désirs, ni à rejeter tout ce que la Bible nomme péché.

 

C’est aussi sur cette large avenue que l’on parle le plus d’amour, mais d’un certain type d’amour: l’amour humaniste à l’eau de rose, dégoulinant de tolérance, qui préfère les bons sentiments à la vérité qui parfois blesse mais qui sauve…

Il faut le savoir, cet amour humaniste est sous le contrôle démoniaque direct de la REINE DU CIEL ! (Jérémie 44)… TOUT AUTANT QUE LA CATHOLICISME MARIAL !

 

C’est aussi la large avenue de ceux qui, à la place de la saine doctrine, préfèrent l’œcuménisme et la fausse unité autour d’une Bible tronquée, ou même au profit d’une religion universelle.

 

Quand on marche dans la saine doctrine, on s’expose au rejet et à la persécution des « frères », parce qu’on rend témoignage que leurs œuvres sont mauvaises…

 

Matthieu 7:13, 14 Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.


C’est juste après ces mots que Jésus déclare:  » Gardez-vous des faux prophètes, ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs « .

 

Il y a un lien étroit entre les deux ! Car les faux prophètes vous servent un évangile humaniste, édulcoré. Jamais ils ne vous parleront des exigences divines, pas seulement pour recevoir le salut… MAIS POUR LE GARDER !

  • (lire dans le blog l’article d’Elishéva Villa »": « Peut-on perdre son salut ? « , et l’article de Michelle d’Astier: « SI…« = liens dans le premier commentaire suivant cet article »)

 

4 – L’ÉVANGILE DE PROSPÉRITÉ

Cette hérésie, comme les autres, a pu s’installer grâce à la superficialité de la majorité des chrétiens dans la connaissance de la Bible.

 

Le promoteur de cet évangile prend un petit bout de la Parole, en fait une doctrine, et élimine de la Parole de Dieu tout ce qui n’abonde pas dans le sens de cette doctrine !

 

Certains prédicateurs savent très bien comment, avec quelques versets bibliques, et dans leur seul intérêt, flatter soit l’orgueil, soit la vanité, soit la cupidité, soit la paresse, en bref tout ce qui relève de la chair…

 

Ils savent faire croire qu’ils vont faire planer ceux qui les suivent, spirituellement… et financièrement, à trois cents coudées au-dessus des chrétiens « arriérés », ceux qui veulent encore croire que la Bible, jusque dans son moindre iota, est toujours en vigueur !

 

On fabrique ainsi un autre évangile ! Ainsi en est-il de l’évangile du « millénimium now »: tout chrétien, depuis l’an 2000, est déjà censé régner sur terre ! Donc tous ceux qui ne règnent pas sont des mauvais chrétiens…

 

L’évangile de la prospérité, lui, est un évangile particulièrement retors, séduisant et trompeur !

 

Il se base sur quelques versets bibliques pour proclamer que tous les chrétiens doivent être riches, car :

« Jésus, de riche qu’il était, s’est fait pauvre pour que nous soyons enrichis« . (2Co 8:9)

Un seul verset devient une doctrine absolue !

(Notons qu’on a fait la même chose pour interdire aux femmes d’enseigner).

 

Bien sûr, il faut y ajouter quelques autres versets pour que cela fonctionne et que cela remplisse les poches des prédicateurs de cet évangile. Des versets évidemment sortis de leur contexte, pour les faire plier à la doctrine, et en laissant soigneusement sous silence d’autres versets.

 

Ces versets deviennent alors des « recettes magiques » pour accéder à la prospérité : Il suffit de les mettre en pratique !

 

Exemple :

« Donnez, et vous recevrez une pleine mesure serrée, secouée et qui déborde... » (Luc 6:38)

 

Selon cet évangile, les chrétiens pauvres sont tout simplement des chrétiens désobéissants ! Le hic, c’est que, comme toujours, seule une partie de la Parole est utilisée. Car Jésus a aussi dit :

« Vous aurez toujours les pauvres avec vous« …

 

Nous aurons toujours des pauvres dans les rangs des chrétiens, précisément pour tester notre coeur, et non nous comparer à eux en nous pensant meilleurs et en les piétinant de notre mépris.

 

Et que fait-on de tous ceux qui vont dans la mission, au milieu de ceux qui vivent dans la famine ou de manière très précaire ? Que fait-on des évangélistes qui vivent en Inde ? Au milieu des favelas de Rio ? Parmi les pygmées en Afrique ? Est-ce eux, les mauvais chrétiens, ou est-ce ceux qui vivent dans l’opulence sans partager ce qu’ils ont avec ceux qui n’ont rien, comme le faisaient les premiers chrétiens remplis de l’Esprit,  » de sorte que personne ne manquait de rien «  ?

 

Et Paul, qui dit qu’il se trouvait tour à tour dans la disette et dans l’abondance… N’était-il chrétien qu’à mi-temps ?

Certes, la Bible dit (Gal 6:6) de faire part de tous nos biens à ceux qui nous enseignent.

Mais cela englobe-t-il ceux qui servent une nourriture frelatée ?

Cela englobe-t-il « Ceux qui nous exploitent au moyen de paroles trompeuses« , et qui eux, amassent des biens sans jamais en donner à personne ? Il est étrange que ceux qui font des appels d’argent répétés se vantent souvent de donner eux-mêmes beaucoup.

 

Ah oui ? J’ai lu plusieurs fois que tel ou tel ministère, qui recevait des sommes considérables, redonnait en dîme jusqu’à 90 % de ce qu’il recevait… Qui a révélé ce « secret » ? Car la Parole de Dieu nous dit que la main gauche doit ignorer ce que fait la main droite.

LE SEUL FAIT QU’ILS SE VANTENT DE CE QU’ILS DONNENT, ou QU’ILS S’ARRANGENT POUR QUE CELA SE SÂCHE, disqualifie leurs dons devant Dieu :

« Ils ont déjà leur récompense » (Mt 6:1, 2)

 

D’ailleurs, à qui la donnent-ils ? À leur propre œuvre? Ce n’est qu’une histoire de vases communicants ! Et pourquoi s’en vantent-ils ? Pour culpabiliser ceux qui donnent beaucoup moins et les pousser à LEUR donner beaucoup plus ?

Ce sont des hypocrites, dit Jésus ! D’ailleurs, je n’y crois pas un seul instant : s’ils donnaient 90 % de ce qu’ils reçoivent (généralement des montants astronomiques), on en verrait les effets sur tous les pauvres autour d’eux, alors que sur leur route ils ne cessent de dépouiller des gens vraiment pauvres, mais qui croient en leurs « belles paroles évangéliques » !

COMPRENONS BIEN QUE CET ÉVANGILE-FICTION EST UN DÉTOURNEMENT ABUSIF DE LA PAROLE DE DIEU.

Certes, il est réellement écrit, entre autres, et ceci est confirmé d’un bout à l’autre de la Bible, car Dieu teste, par l’argent, notre foi en QUI IL EST :

2Corinthiens 9:5


J’ai donc jugé nécessaire d’inviter les frères à se rendre auparavant chez vous, et à s’occuper de votre libéralité déjà promise, afin qu’elle soit prête, de manière à être une libéralité, et non un acte d’avarice.


9:6Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment.


9:7Que chacun donne comme il l’a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie.


9:8Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne oeuvre,


9:9 selon qu’il est écrit : Il a fait des largesses, il a donné aux indigents ; Sa justice subsiste à jamais.


9:10 Celui qui Fournit de la semence au semeur, Et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice.


9:11Vous serez de la sorte enrichis à tous égards pour toute espèce de libéralités qui, par notre moyen, feront offrir à Dieu des actions de grâces.


9:12Car le secours de cette assistance non seulement pourvoit aux besoins des saints, mais il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu.


9:13En considération de ce secours dont ils font l’expérience, ils glorifient Dieu de votre obéissance dans la profession de l’Évangile de Christ, et de la libéralité de vos dons envers eux et envers tous.


9:14 ils prient pour vous, parce qu’ils vous aiment à cause de la grâce éminente que Dieu vous a faite.

9:15 Grâces soient rendues à Dieu pour son don ineffable !


LA GÉNÉROSITÉ, Basée sur la reconnaissance de ce que Dieu nous donne, notamment au travers des ministères de la Parole et des serviteurs consacrés, et basée sur la foi absolue dans le fait que Dieu pourvoira à tous nos besoins quand nous lui obéissons, AUTHENTIFIE LA PRÉSENCE DE L’ESPRIT DE DIEU EN NOUS !


Mais soyons vigilants, car si Dieu nous demande d’être généreux avec ses serviteurs, avec les pauvres, etc.; s’Il nous bénit effectivement de manière surnaturelle quand nous le sommes et quand nous mettons à SA disposition tout ce que nous pouvons, s’Il « nous ouvre alors son bon trésor, le ciel », Il sera par contre très sévère avec ceux qui pensent pourvoir exiger quoi que ce soit en échange parce qu’ils ont donné à des hommes qui leur promettaient la multiplication de leur « mise ». Car cela ressort de la cupidité des uns comme des autres, et non de l’amour…

À QUELS SIGNES, DONC, RECONNAÎTRONS-NOUS LES VAUTOURS ET LES LOUPS, ADEPTES DE L’ÉVANGILE DE PROSPÉRITÉ :

D’ABORD, COMPRENONS BIEN QU’IL EST NORMAL QUE LE PEUPLE DE DIEU SOIT ENSEIGNÉ À DONNER: Jésus l’a fait, les apôtres l’ont fait. Si on enseigne au peuple de Dieu à donner, c’est vraiment pour sa propre bénédiction, et pour qu’il puisse effectivement entrer dans les pleines promesses de Dieu.

 

COMPRENONS BIEN QU’IL N’EST PAS ANORMAL, lorsque toute une communauté chrétienne a adopté un projet, que l’on puisse lui rappeler que ce projet a un coût et qu’il est bien que ceux qui le peuvent, et qui approuvent le projet, s’engagent.

 

COMPRENONS QU’IL EST NORMAL, SAIN, ET JUSTE DEVANT DIEU, de bénir les ministères qui nous bénissent, et de soutenir ceux qui oeuvrent dans des pays, des quartiers ou un environnement difficile (prisons, hôpitaux, maisons de retraite, etc.), ou dans des oeuvres pionnières destinées à évangéliser les perdus jusqu’au bout de la terre : radio, télévision… les sites internet peuvent en faire partie, bien entendu : ils seront le plus grand véhicule du salut dans les derniers temps, car ils franchissent toutes les frontières, et sur une échelle qui n’a pas de limites …

 

COMPRENONS BIEN que même si la guérison est gratuite, si la délivrance est gratuite, si l’Évangile est gratuit, il est normal de soutenir les ministères qui nous apportent tout cela, CAR EUX ET LEUR FAMILLE DOIVENT AUSSI VIVRE, ET QUE CETTE LOI DE PARTAGE ET DE JUSTE RÉTRIBUTION FAIT AUSSI PARTIE DE LA PAROLE DE DIEU.

Jésus a dit: « L’ouvrier mérite son salaire » (Luc 10:7)

 

Paul a ordonné: « Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne. » (Gal 6:6)

Jérémie met en garde: « Malheur à celui qui bâtit sa maison par l’injustice, et ses chambres par l’iniquité ; Qui fait travailler son prochain sans le payer, Sans lui donner son salaire ; « (Jérémie 22:13).

 

Cela englobe aussi le bénévolat que l’on réclame à tort et à travers à ceux qui n’en ont pas les moyens, en leur promettant en échange des récompenses célestes… tout en les laissant parfois crever de faim !

 

Jésus trouvait normal que l’on exprime sa reconnaissance pour une guérison en apportant une offrande (non à Lui-même), mais au temple. Mais il s’étonne aussi que certains n’expriment pas leur reconnaissance envers son ministère (cette reconnaissance peut s’exprimer sous forme d’argent ou d’autre chose, si on ne possède rien. Mais au moins un « MERCI » !)

 

Luc 17:17Jésus, prenant la parole, dit : Les dix n’ont-ils pas été guéris ? Et les neuf autres, où sont-ils ?

 

Le côté tordu de l’évangile de prospérité est aussi du côté des chrétiens qui veulent toujours tout recevoir gratuitement, sans jamais rien donner !


ILS ONT LE MÊME CŒUR QUE LES VAUTOURS … qui souvent leur servent d’alibi pour ne jamais rien donner. Ils sont, au final, tout autant des RAPACES !

Alors, comment reconnaître les loups déguisés ?

Car, au final, ils se servent des mêmes passages bibliques que les vrais serviteurs de Dieu, pour vous exhorter à être généreux !

 

Notre exemple, bien entendu, c’est avant tout le comportement de Jésus ! Jésus a dit au jeune homme riche qu’il devait vendre tous ses biens s’il voulait plaire à Dieu. Mais il a déclaré aussitôt :

«  »Donne-le aux pauvres’‘ » (et non « à moi ! »).

 

Ce n’était pas l’argent de ce jeune homme que Jésus voulait.

 

Ce qu’Il voulait, c’était son âme dans le Royaume pour l’éternité !

 

Ce qu’Il voulait, c’était que ce jeune homme « s’amasse un trésor dans les cieux » (Mt 19:21) !

Sacrée différence d’objectif !

 

Ceux qui promulguent l’évangile de prospérité demandent toujours que l’argent soit apporté à LEUR ministère, à LEUR église, à LEUR œuvre. OR, IL N’EN EXISTE AUCUN PRÉCÉDENT BIBLIQUE !


PAR CONTRE, CES PRÉDICATEURS SONT EN PLEINE DÉSOBÉISSANCE À DIEU ET FONT UNE DÉMONSTRATION PERCUTANTE D’ABSENCE DE FOI PUISQU’IL EST ÉCRIT:

« FAITES CONNAÎTRE TOUS VOS BESOINS À DIEU« .

 

Pourquoi eux les font-ils connaître aux hommes ? Sont-ils dépositaires de bénédictions divines si bien que dès que l’on met de l’argent dans leur tirelire personnelle, cela déclencherait les bénédictions divines ?

 

J’en ai connus de si retors qu’ils parvenaient à convaincre des oints de passage, de braves serviteurs, de faire des appels à leur place, mais toujours pour LEUR ŒUVRE, LEUR MINISTÈRE, LEUR ÉCOLE DE CECI OU DE CELA, LEURS MIS-SIONS…

 

ÉTRANGE, POURQUOI NE FONT-ILS JAMAIS D’APPELS POUR DES ŒUVRES AVEC LESQUELLES ILS N’ONT AUCUNE ATTACHE, OU POUR DES MISSIONS DE DIEU QUI NE LES SALARIENT PAS, OU POUR DES MINISTÈRES LOINTAINS ?

 

N’y a-t-il que ce qu’ils font qui est utile au peuple de Dieu ?

 

Par quel tour de passe-passe biblique parviennent-ils à convaincre les autres, et parfois même à se convaincre eux-mêmes, que les gens ne seront bénis que s’ils apportent de l’argent dans LEUR CORBEILLE ?

 

Il y a pire : Certains demandent des offrandes pour le ministère de passage qui vient effectivement de bénir l’assemblée, ce qui est juste, mais ils gardent la plus grande partie de ces offrandes sous divers prétextes : frais de la salle, chauffage, frais d’affichage, électricité… Au point que parfois la quasi totalité de l’offrande est détournée !

 

ON DUPE LES DONATEURS, et le oint de passage n’a jamais été appelé, de fait, par amour pour les brebis. Il n’était qu’un moyen complémentaire de les tondre… à son insu et à ses propres dépens !

 

Paul ne réclamait jamais rien pour lui, mais il prêchait régulièrement sur la bénédiction réelle qu’il y a à donner et à porter les ministères ! S’il n’avait rien, il travaillait ! Mais quand il recevait des offrandes, il pouvait se donner tout entier à la Parole, donc enseigner.

 

Cela déclenchait la puissance du Saint-Esprit à travers les guérisons, les délivrances, l’implantation d’églises, des transformations en profondeur, parfois pour des siècles, dans des contrées qui n’avaient jamais été touchées par l’Evangile …

 

La générosité des uns a parfois des répercussions qui se font sentir durant des siècles pour d’autres !

LES LOUPS ET LES VAUTOURS PORTENT UNE RESPONSABILITÉ TERRIBLE DEVANT DIEU ! ET AVEC EUX TOUS LES PROMOTEURS DE L’ÉVANGILE DE PROSPÉRITÉ.

Tandis qu’ils ratissent les chrétiens candides, ils les empêchent de soutenir d’authentiques ministères qui pourraient amener le feu là où ils passent ! Et ce soutien-là, par contrecoup céleste, bénirait largement – et RÉELLEMENT ! – les donateurs ! Peu importe si ces donateurs n’avaient que quelques petites pièces à donner : Dieu sait multiplier ce qui est donné avec cœur et avec justice !

 

Mais face à l’avidité cachée de beaucoup, les loups et les vautours peuvent s’en donner à coeur joie pour leur déverser leur évangile de prospérité dont le leit-motiv est : « DONNE-MOI CE QUE TU AS, ET DIEU TE BÉNIRA AU CENTUPLE ».

Comme Dieu ne bénit jamais la cupidité, non seulement ces chrétiens s’appauvrissent au lieu de s’enrichir, mais ils n’ont plus rien pour entrer dans les œuvres que Dieu avait préparées d’avance pour eux ! C’est ainsi que des radios chrétiennes crèvent de famine en France, que des ministères qui oeuvrent dans des pays difficiles crèvent de famine et que de nombreuses œuvres ou églises, qui, elles, pratiquaient la justice et répandaient l’évangile, doivent fermer !

Et Dieu laisse souvent faire, pour nous mettre en face de notre inconséquence !

 

Triste à constater, mais les païens font mieux que les chrétiens pour soutenir les pauvres et les misérables. Quand les chrétiens ne font rien, Dieu lève des Coluche, par miséricorde pour ceux qui n’ont rien, et pour confondre ceux qu’Il a mandatés pour ces œuvres !

 

CAR LE PROBLÈME DE FOND EST LÀ ! Il n’y a pas que les loups et les vautours qui sont responsables !

LES CHRÉTIENS DES DERNIERS TEMPS N’ONT PAS CONFIANCE EN DIEU ! ILS DISENT CONNAÎTRE JÉSUS, MAIS ILS N’ACCEPTENT QU’UNE PARTIE DE SA PAROLE !

Y compris, et tout particulièrement, dès qu’il s’agit d’argent ! Mammon règne en grande partie sur bien des cœurs qui prétendent n’avoir que Jésus pour ROI !

Mt 18:8 Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?


Vous voulez être vraiment bénis ? Être béni, selon Dieu, c’est avant tout souhaiter avoir beaucoup pour pouvoir redistribuer beaucoup… CONSULTEZ DIEU AVANT DE DONNER N’IMPORTE Où, À N’IMPORTE QUI, EN REMPLISSSANT LES POCHES DE LOUPS ET DE VAUTOURS, DANS L’ESPOIR DE REMPLIR VOS PROPRES POCHES !

 

Et repentez-vous d’avoir pris Dieu pour un Gentil Organisateur de jeux de loto où l’on peut se remplir les poches à tous les coups, pour son enrichissement personnel !

CAR LES VRAIS VAUTOURS, C’ÉTAIENT VOUS ! C’ÉTAIENT NOUS !

Et c’est pour cela que nous avons été dupés !

 

2 Co 9:7, 8Que chacun donne comme il l’a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne oeuvre…

5 – L’évangile de la « mère de Dieu »

Je termine par cette hérésie, alors que, chronologiquement, j’aurai pu la placer bien avant. Mais beaucoup de lecteurs de ce site sont déjà parfaitement au clair face à ce faux évangile. Mais je voudrai y apporter un éclairage nouveau !

 

Voici donc une recette qui a fonctionné admirablement et qui fonctionne toujours bien, voire de mieux en mieux : Les vautours et les loups, unis ensemble, ont proposé avec succès au peuple de Dieu une « mère de Dieu ». Une mère, c’est forcément indulgent !

 

Satan a parmi ses acolytes une puissance démoniaque appelée Reine du ciel (Jérémie 44), chargée de jouer sur le sentimentalisme – nous en avons déjà parlé à propos de l’Évangile « humaniste ». C’est la même puissance: elle n’attaque pas que l’Église catholique ! Bien loin de là !

 

La REINE DU CIEL, à l’aide d’une autre puissance démoniaque appelée JÉZABEL, plus particulièrement chargée par Satan de détruire l’amour de la vérité et l’esprit prophétique dans l’Eglise, kidnappent le Véritable Jésus, en font un petit Jésus, et élèvent à sa place, sur le trône, une mère de Dieu.

 

La reine du ciel a existé de tous temps sous divers noms: Sémiramis, Isis, Diane, Fatima, Astarté, etc.

ON LA RETROUVE DANS TOUTES LES RELIGIONS !

Mais dès le début de la chrétienté, Satan a œuvré pour qu’on la camoufle sous un autre nom: Marie. La très, très humble Marie !

 

C’est en 431, à Ephèse, que la chrétienté apostate a mis Marie sur le trône à la place de Jésus, Satan la faisant nommer mère de Dieu par les vautours et loups dont il disposait à l’époque dans l’Église…

 

Marie, contrairement à Jésus qui est l’Alpha et l’Omega, n’a pas laissé de testament. Même pas un petit bout de lettre. Ce qui permet aux loups et aux vautours de lui faire dire ce qui plait à certains d’entendre : Elle, elle comprend tout, n’est-ce pas ? C’est une mère ! Marie, quand elle était sur terre, n’a fait strictement aucun miracle… bizarre pour une soi-disant mère de Dieu !

 

Mais elle a laissé quelques paroles, dont certaines sont soufflées par l’Esprit de Dieu, de fait l’Esprit de Christ, puisque le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont une seule personne !

 

Examinons les paroles qu’elle nous a laissées.

 

- Les premières, en Luc 1-34, expriment son incrédulité : »Comment cela se produira-t-il puisque je ne connais pas d’homme« …

Elle n’était donc même pas au courant des projets de Dieu pour elle ?

 

- En Luc 2, dans son action de grâce prophétique, elle déclare d’emblée qu’elle a besoin d’un Sauveur (v:47), puis parle de sa bassesse et du fait qu’elle-même n’est qu’une servante de Dieu (v:48).

 

L’annonce de la mission que Dieu a préparée pour elle venant de lui être communiquée par un ange, elle déclare qu’on l’appellera DÉSORMAIS bienheureuse : donc, elle ne l’était pas avant ! Elle sera déclarée bienheureuse parce que Dieu l’a choisie comme servante, pour porter la chair du futur Messie. Mais Dieu n’est pas chair: Il est Esprit ! Ce n’est pas Dieu qu’elle allait porter, mais Jésus-Christ HOMME !


1Timothée 2:5 « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme »

Ensuite, elle reconnaît que c’est Dieu (et non elle !) qui a fait de grandes choses pour elle-même, et donc qu’elle va être bénéficiaire d’un miracle divin (v. 49). La suite n’est qu’actions de grâce et un peu de prophétie. Mais bien moins, par exemple que les prophéties que vont lancer tout de suite après Siméon et Zacharie !

 

Puis silence total durant trente ans : pas une parole d’elle nous est rapportée.

 

Elle ne va dire ensuite que quelques mots, quand le ministère de Jésus démarre. Ce sera aux noces de Cana.

En Jean 2:3, Marie dit à Jésus: ils n’ont plus de vin !. Pas des mots qui nous permettent de la mettre sur un trône, a priori ! Ces mots auraient pu avoir un caractère prophétique: après tout, le vin allait symboliser le sang de Jésus. Mais la prophétie aurait été: « Ils vont enfin avoir du vin ». Donc ce sont des mots sans spiritualité, juste un constat terre-à-terre. D’ailleurs ces mots lui valent aussitôt d’être réprimandée par Jésus qui montre l’abîme qui désormais les sépare:

Femme, qu’y a-t-il entre toi et moi ?


Eh oui : Jésus était d’en Haut, sa mère terrestre était d’en bas ! Un abîme les séparait ! Ces paroles étaient dures, mais Jésus savait d’avance l’idolâtrie qui serait engendrée autour de sa mère terrestre.

 

IL A TOUT FAIT POUR QUE CEUX QUI S’Y LIVRERAIENT N’AIENT PAS LA MOINDRE ONCE D’EXCUSE !


- En Jean 2: 5: Paroles de Marie, juste après qu’elle ait ainsi été rabrouée : « Faites tout ce qu’il (Jésus) vous dira« 

Cela, par contre, c’était un ordre venu du Saint Esprit, un avertissement solennel, pour que l’on s’adresse à Jésus directement, et jamais à elle !

Ce sont les derniers mots d’elle qui nous sont rapportés, et la Bible n’en écrit pas un de plus ! Car Marie n’avait plus rien à dire de plus que l’injonction céleste qu’elle avait lancée, et qui était en quelque sorte son testament spirituel pour la future Église : FAITES CE QU’IL VOUS DIRA !


Son rôle est terminé : elle doit rentrer dans les coulisses et y rester à jamais ! Comme Jean-Baptiste, elle a dû diminuer pour que Jésus puisse grandir !

 

Bien sûr, on nous parle encore un peu d’elle dans les Écritures. On sait que Jésus l’a plusieurs fois renvoyée lorsqu’elle venait, accompagnée des frères et sœurs de Jésus dans la chair, le chercher, sans doute par peur du qu’en dira-t-on, ou parce que les religieux la mettaient sous pression, car Jésus mettait sens dessus-dessous l’Establishment religieux.

Il le fait toujours !

 

Sa « parentèle » a même un moment tenté de se saisir de lui, en le pensant fou (Marc 3:21) ! On ne nous dit pas si Marie en était, mais c’est probable, car le mot utilisé, qui pourrait être traduit par « proches » montre que les proches en question étaient censés avoir une autorité sur lui ! Il ne pouvait s’agir que de son père et de sa mère. Même pas de ses frères et soeurs dans la chair, plus jeunes que lui puisque nés après lui ! On sait aussi que Jésus a réprimandé rudement quelqu’un qui voulait exalter Marie (Luc 11: 27, 28). Il lui a rappelé que seuls ceux qui obéissaient aux commandements de Dieu méritaient une approbation ! Cela incluait Marie !

 

On sait que, lorsque Marie était au pied de la croix, Jésus lui a proposé son plus jeune disciple, pour prendre soin d’elle et réciproquement ! Sans doute Marie à ce moment-là était-elle veuve, car c’était des veuves que la Thorah demandait que l’on s’occupe ! Jésus n’a pas dit à tous les disciples présents:  » Voici votre mère ! ». Il l’a dit exclusivement à Jean, «  le disciple que Jésus aimait « .

 

Il y avait beaucoup de femmes disciples qui se trouvaient là ! Si Marie devait devenir une mère pour tous, cela excluait-il d’avance toutes les femmes disciples ?

Bien étrange évangile !

 

Il est frappant que la Bible passe sous silence les mots que Marie a certainement prononcés dans ces circonstances terribles. Il ne nous est même pas rapporté une plainte : pourtant une mère qui voit son fils innocent en train d’agoniser, cloué comme un paquet de viande sur une croix, pleure. Elle parle à son fils, elle lui dit des mots tendres, tout ce qui pourrait alléger un peu sa douleur. Marie l’a sûrement fait ! Elle a certainement dit des paroles fortes et profondes. Pourtant, Jean, qui était là, ne nous les rapporte pas.

Pourquoi ?

Car Marie n’était qu’une simple femme éplorée, une mère au cœur déchiré. Ce n’était pas une mère de Dieu qui savait tout d’avance parce qu’elle avait tout planifié d’avance.

ELLE N’AVAIT MÊME PAS LE POUVOIR DE SOULAGER LES SOUFFRANCES DE SON FILS !

Elle ne pouvait rien ajouter au ministère de Jésus-Christ, Roi des rois, Seigneur des seigneurs, désormais vainqueur de Satan et de toutes les dominations sataniques.

 

Elle n’avait plus rien à voir avec Celui à qui le Père remettait TOUT POUVOIR dans le ciel, sur la terre et sous la terre ! À LUI, et À LUI SEUL

Oui, ce n’était qu’une simple femme, brisée par la douleur… Si elle était vraiment la mère de Dieu, elle aurait pu prophétiser, par exemple, que Jésus allait ressusciter ! Mais elle ne l’a pas fait ! Marie n’est même pas venue jusqu’au tombeau, contrairement à l’ex-prostituée, Marie-Madeleine, car elle ne croyait pas à la résurrection ! Pas à ce moment-là !

 

Comme les autres disciples, elle ne savait rien et n’avait rien compris encore à la mission de son Fils sur terre, et ce, malgré la prophétie qu’elle avait reçue de Siméon, trente trois ans plus tôt. Il est vrai que cette prophétie déclarait seulement qu’une épée lui transpercerait l’âme, et que cela révèlerait le coeur de beaucoup ! (Lu 2:35)

 

Au pied de la croix, en voyant son Fils crucifié, nul doute qu’une épée lui transperçait l’âme. Nul doute aussi que les pensées de tous ceux qui avaient fui et abandonné Jésus étaient révélées.


Nul doute que désormais la croix allait devenir une pierre d’achoppement pour beaucoup, un signe qui provoquerait la contradiction, mais aussi que ce signe en relèverait en Israël (Lu 2:34)… et dans le monde entier par la suite !

 

Tous ceux qui croiraient en la puissance de la résurrection et dans le sacrifice de celui qui existait en forme de Dieu, et qui était déjà Dieu, avant de s’incarner sur terre !

 

Il faudra ensuite à Marie attendre dix jours dans la chambre haute, avec tous les autres disciples, pour qu’elle reçoive, comme eux, le feu du Saint-Esprit (Actes 1:14). Une mère de Dieu n’aurait donc pas déjà eu le feu du Saint-Esprit auparavant ? Quelle absurdité !

Par quel tour de passe-passe des vautours ont-ils pu en faire une déesse toute puissante, omniprésente et régnant au-dessus de son Fils ?

RÉPONSE : Parce que les foules chrétiennes aiment mieux les gentilles fables que la vérité qui dérange les consciences, même si seule cette vérité peut les sauver…

CONCLUSION !

Soyez des chrétiens qui lisent la Parole de Dieu par soif de connaître la pensée de Dieu, et qui vérifient dans la Bible tout ce qu’on leur raconte, afin de devenir imperméables aux fables et aux séductions spirituelles qui déferlent !

 

Alors personne ne pourra vous voler la vérité pour vous faire avaler un évangile tordu, voire massacré, et vidé de sa force, de son sens et de sa puissance !

 

Alors personne ne viendra vous donner un faux Jésus, ou un « petit jésus », en vous conduisant à vous prosterner devant des faux dieux.

 

Alors personne ne pourra vous voler votre salut en vous faisant adopter un évangile-fiction, qui ne parle même plus de la croix, de la loi, et du péché.

 

Alors personne ne pourra vous tromper avec des soi-disant paroles d’amour, des paroles de soi-disant liberté, mais des paroles qui vous conduiront dans la géhenne !

 

Alors, personne ne viendra vous tondre, et c’est vous qui pourrez donner en abondance !

 

Colossiens 2:18 Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles.

 


Source : http://www.michelledastier.org/index.php/2009/02/12/517-l-evangile-de-prosperite-par-michelle-d-astier-de-la-vigerie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

♪ ♬♪.-**-._ⓇⓄⓈⒾⒶ_.-**-.♪ ♬♪ 17/06/2011 19:13



Tu sais--


C'est rare les sites ou blogs qui dénoncent ainsi les fausses doctrines--------la séduction---------


Je glorifie Dieu de ce que tu le fais ainsi que les rares autres qui osent--------


La vérité doit éclater---------


Un vent de séduction souffle  sur le monde----------


Que Dieu nous garde-------


Bisous ma Joy--------



Joy 17/06/2011 21:15



Les temps sont mauvais... très mauvais... Les yeux de beaucoup de chrétiens sont aveuglés... La vérité libère... Veillons et prions ma Rosia... Notre Epoux Céleste, Yeshoua arrive... Lavons nos
robes pendant qu'il en est temps... Avec tout mon amour en Christ... Gros bisous fraternels...



Jean 17/06/2011 11:15



Un p'tit bonjour avant de m'absenter queqlues jours...


Merci de tes visites...


Amitiés


jean



Joy 17/06/2011 14:23



Que le Seigneur te bénisse et te garde... Amitiés...



fontaine 17/06/2011 08:21



Etant donné la longueur et les petits caractères du texte, je me suis permise de l'imprimer et je te remercie pour ce partage Joy !


Il y a quelques années j'avais passé un séminaire de 8 jours avec MAV...


Dieu te bénisse !



Joy 17/06/2011 14:22



Tu as bien fait! Sois bénie Fontaine...