Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 13:37



« Tu es une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenues nouvelles. » I Corinthiens 5 : 17

Tu es une nouvelle créature parce que tu es passé par une vraie conversion qui t’a conduite à la nouvelle naissance : « ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit… » Jean 3 : 6.

Par ta foi en l’œuvre de la croix, tu nais « homme spirituel » et non « homme charnel » II Corinthiens 2 : 15.

La vraie conversion apporte une nouvelle naissance, une nouvelle identité.

Tu vis, agis, parle, pense, t’habille… différemment. L’Amour de Dieu, la joie, la paix inondent ton cœur. La crainte d’attrister Dieu devient naturelle parce que « Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher parce qu’il est né de Dieu » I Jean 3 : 9.

Tu n’as donc plus le désir de pécher intentionnellement. Tu es conscient que tu n’es pas parfait mais « nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit » II Corinthiens 3 : 18.

Tu réalises que la Parole de Dieu n’est plus une loi mais une lettre d’amour écrite pour toi personnellement. Faire sa sainte volonté est une joie. Tu expérimentes que « l’Amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde… » I Jean 5 : 3-4.

Tu commences une vie de soumission à Dieu Jacques 4 : 7, et d’obéissance I Samuel 15 : 22.

 

I- Dieu le Père, Jésus-Christ et le Saint-Esprit

 

A- Jésus-Christ

En offrant sa vie à la croix, Jésus a déchiré le voile du péché qui te séparait du Père. Il t’a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu Jean 1 : 12. Par son Esprit, Jésus-Christ vit maintenant en toi.

« J’ai été crucifié(e) avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » Galates 2 : 20. Voilà la clé d’une vie chrétienne victorieuse. C’est une vérité fondamentale.

Tu es une nouvelle créature parce que le vieil homme a été crucifié. L’ancienne nature est morte à la croix. Elle n’existe plus. Tu deviens une nouvelle personne qui commence une vie nouvelle.

Dès ta conversion, ton ancienne nature a été crucifiée à la croix une fois pour toutes et Jésus-Christ est ta vie. Il vit en toi. Tu n’es plus une personne charnelle mais une personne spirituelle. Tu dois l’accepter par la foi. Ce ne sont pas tes efforts qui t’ont aidée à changer de vie et ils ne t’aideront pas non plus à grandir dans la vie nouvelle en Christ.

N’oublie pas que « le péché se couche à la porte, et ses désirs se  portent vers toi : mais toi domine sur lui » Genèse 4 : 7. C’est pour cette raison que Jésus a dit à ses disciples « veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible » Matthieu 26 : 41. 

Un chrétien né de nouveau doit veiller à entretenir le feu du premier amour pour Jésus. Ainsi, le Saint-Esprit peut lui donner la force de résister au péché.

Sinon, l’avertissement de Paul aux Galates peut s’accomplir « vous couriez bien : qui vous a arrêtés pour vous empêcher d’obéir à la vérité ? » Galates 5 : 7.

Nous avons besoin de réaliser, jour après jour, que Jésus-Christ vit en nous, par son Esprit, et que sans Lui nous ne pouvons rien faire. Rien. Absolument rien ! Jean 15 : 5

« Jésus-Christ a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrés publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix » Colossiens 2 : 15.

« Jésus t’a donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire » Luc 10 : 19. Car, « Celui qui est en toi est plus grand que celui qui est dans le monde »  

En Christ, tu es délivré de la puissances du diable parce que « Jésus a paru pour détruire les œuvres du diable » I Jean 3 : 8.

« Tu es assis dans les lieux célestes en Jésus-Christ » Ephésiens 2 : 6.

 

B- Dieu  le Père

Ton amour pour Jésus t’a permis d’avoir accès au Père. « Nul ne vient au Père que par Moi » a dit Jésus dans Jean 14 : 6. Et Il précise encore « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma Parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui » Jean 14 : 23. 

Le Père ne peut pas résister à celui qui aime son Fils. Sa grâce et sa faveur sont ton partage car « Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » Jean 3 : 16.

Le Père t’ouvre son Royaume. Tu deviens son enfant. Le Dieu très Saint, créateur du ciel et de la terre, devient ton Père. Tu deviens citoyen du Royaume de Dieu. « A tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu » Jean 1 : 12.

Tu deviens « étranger et voyageur sur la terre » Hébreux 11 : 13.

Tu es passé de la mort à la vie, du royaume des ténèbres au Royaume de Dieu, de l’identité de fils du diable à celle de fils de Dieu. I Jean 3 : 10.  

 

 

C- Le Saint-Esprit

Le Saint-Esprit a le rôle de te conseiller, te fortifier, te consoler, te conduire dans toute la vérité, te revêtir de la puissance d’en haut pour servir Dieu pendant ta vie chrétienne ici-bas.  C’est une marche de vainqueurs. La victoire est définitive parce que Jésus-Christ a vaincu le péché et Satan et ses œuvres à la croix I Jean 3 : 4, 8.

Le Saint-Esprit est Dieu qui marche avec toi chaque jour. Il est ton Ami. Il est Saint. Il n’est pas un homme comme toi. Tout péché dans ta vie l’attriste. Sois attentif à la voix du Saint-Esprit en toi. Plus tu entretiens ta relation avec Jésus-Christ dans l’adoration, la méditation de la Parole, dans une relation d’amour dans la prière (qui n’est pas juste des requêtes concernant tes besoins mais la déclaration de ton amour au Seigneur), plus ta communion avec le Saint-Esprit et ta familiarisation à sa voix grandira. C’est l’action du Saint-Esprit qui opère le changement dans ta vie.

La faveur du Père, l’action du Saint-Esprit sont pour celui dont Jésus-Christ est l’amoureux, le Seigneur de sa vie. « Il (le Saint-Esprit) me glorifiera, parce qu’Il prendra de ce qui est à Moi, et vous l’annoncera. Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’Il prend de ce qui est à Moi, et qu’Il vous l’annoncera » Jean 16 : 14-15.

A la nouvelle naissance, ton esprit vit parce qu’il est scellé du Saint-Esprit (Ephésiens 1 : 13) pour que tu marches par l’Esprit et non plus par la chair.  Tu es maintenant le temple du Saint-Esprit. « Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois » Ezéchiel 36 : 27.

En Christ, c’est ton esprit qui domine l’âme et le corps. Le Saint-Esprit œuvre en toi par ton esprit.  

Naturellement, tu es né pécheur et incapable de changer par toi-même. C’est ta chair qui dominait et étouffait ton esprit. C’est pour cette raison que Jésus-Christ est mort pour toi. Tu dois reconnaître que tu as échoué, qu’il n’y a rien de bon dans la chair.

Ce ne sont pas tes œuvres qui t’ont sauvé. « C’est par grâce que tu es sauvé, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de toi, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » Ephésiens 2 : 8.

 

 

II- La marche par la foi

 

La nouvelle créature que tu es devenu en Christ marche par la foi et non par la vue II Corinthiens 5 : 7. Même dans les périodes difficiles, tu continueras à faire confiance au Seigneur, à persévérer dans l’attente de sa délivrance parce que ta foi s’est déjà emparée de l’exaucement car « la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » Hébreux 11 : 1.

La foi te donne de l’assurance et de la confiance II Corinthiens 5 : 8 et garde ainsi ton cœur dans le repos de Dieu.

Ta foi déplacera toutes les montagnes qui se dresseront sur ton chemin. Tel un athlète, ton Père pourra exercer ta foi dans diverses circonstances de ta vie pour travailler l’argile que tu es dans sa sainte main. Il te prépare ainsi à faire partie de cette Eglise glorieuse, triomphante que ton époux, Jésus-Christ de Nazareth, revient chercher. « … rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance, dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi… » Hébreux 12 : 1-2.

La foi te dynamise, te porte de l’avant.

La foi est agissante par ton amour pour le Seigneur Jésus-Christ Galates 5 : 6.

Tu as commencé la vie chrétienne par la foi, continue à la vivre par la foi en réalisant que « si tu vis, ce n’est plus toi qui vis, c’est Christ qui vit en toi ». Donc tu vas Le laisser agir. « L’homme nouveau » en toi va obéir à ses commandements.

Tu vas réaliser que la marche par la foi permet au Saint-Esprit de te conduire à la maturité spirituelle. Tu commences à marcher comme un bébé. Un enfant dans la foi, conscient que c’est Christ qui vit en lui, va soumettre toute sa vie et sa volonté au contrôle du Saint-Esprit. Ses yeux vont s’ouvrir davantage sur la dimension céleste et il va laisser le Saint-Esprit développer en lui la crainte de Dieu, une vie de sainteté et de prière, l’amour pour le Seigneur, pour sa Parole, pour ses frères, pour son prochain …

I Corinthiens 1 : 30 devient une vérité : « or, c’est par Lui (Dieu) que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse et justice et sanctification et rédemption ».

Tu hais ce qu’Il hait et tu aimes ce qu’Il aime. La nouvelle créature que tu es devenue affectionne les choses d’en haut et non plus celles qui sont sur la terre (Colossiens 3 : 1). Et ton cœur bouillonne d’amour pour le Seigneur.

Un enfant de Dieu qui a réalisé que c’est Christ qui a le contrôle de toute sa vie et qui prend toutes les décisions, va vivre dans le repos – comme Jésus dans la barque avec ses disciples lors de la tempête « Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et Lui, Il dormait » Matthieu 8 : 24.

Une telle personne va avoir l’intelligence de poser au Seigneur les bonnes questions dans tous les domaines de sa vie parce qu’elle est consciente qu’elle ne s’appartient plus. Jésus-Christ est le Maître de tout son être.

 

III- Une vie de sainteté

 

« La crainte de l’Eternel, c’est la haine du mal » Proverbes 8 : 13.

Une vraie conversion passe par une repentance profonde, donc un dégoût, une haine du péché, du mal.

« Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu » I Jean 3 : 9.

La haine du péché devient naturelle chez une personne réellement née de nouveau.

La crainte de Dieu te conduit à désirer de marcher dans la sanctification I Thessaloniciens 4 : 3, II Corinthiens 7 : 1 et à obéir à ses commandements Josué 1 : 8, I Samuel 15 : 22-23.

 

« Oh ! Que la majesté de Dieu est redoutable ! Nous ne saurions parvenir jusqu’au Tout-Puissant, Grand par la force, par la justice, par le droit souverain : Il ne répond pas ! C’est pourquoi les hommes doivent le craindre ; Il ne porte les regards sur aucun sage » Job 37 : 22-24.

Notre sagesse humaine est folie devant Dieu.

« Jésus-Christ a  été fait pour nous sagesse par le Père… » I Corinthiens 1 : 30.

La crainte de l’Eternel commence en réalisant la grâce de l’offrande de Jésus-Christ à la croix, Dieu Lui-même descendu sur terre pour mourir à notre place parce que l’homme pécheur ne peut communiquer avec le Dieu très Saint.  « Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » Romains 5 : 8.

La Sainteté de Dieu et l’Amour de Dieu sont indissociables. Et le Seigneur sait que nous sommes incapables par nous-mêmes de Lui plaire.

Quand nous avons épousé la vérité qu’Il vit en nous, la soif de vivre une vie sanctifiée à la gloire de Dieu est possible.

En tant qu’enfants de Dieu, il faut faire attention de ne pas tomber dans le piège de l’ennemi (faute d’enseignement), que puisque nous sommes converties, le Seigneur va nous pardonner facilement nos péchés. C’est un mensonge provoqué par des désirs de la chair.

De telles personnes se contentent souvent de demander pardon du bout des lèvres sans une profonde humiliation intérieure, un profond regret de tout péché commis.

Elles ne discernent pas la tristesse du Saint-Esprit qui conduit à la repentance.

 

IV- Conclusion

Si tu n’as pas compris que c’est au moment de ta conversion que Christ vient vivre en toi, il est temps de le réaliser. Il vit en toi. Tu es le temple du Saint-Esprit. Tu es une nouvelle créature.

C’est le Seigneur, par son Esprit en toi, qui est capable de te faire marcher dans une vie qui glorifie le Père, une vie de sainteté parce que Dieu est le Dieu très Saint.

Reconnais ton incapacité de vivre par toi-même la vie d’en haut où est Christ. Accepte de marcher par la foi et non par la vue. Lâche la chair avec ses passions et ses désirs parce que « ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs » Galates 5 : 24. Accepte que « si (tu) vis maintenant dans la chair, (tu) vis dans la foi au Fils de Dieu, qui (t)’a aimé(e) et qui s’est livré Lui-même pour (toi) » Galates 2 : 20b.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires