Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 09:11

Bible ouverte

 

Deux sources possibles : l'âme ou l'esprit

 

 

Vus de l'extérieur, l'âme et l'esprit paraissent semblables ; cependant ils appartiennent chacun à des domaines totalement différents, leur source est bien distincte. Admettons par exemple que vous soyez aujourd'hui tout joyeux : cette joie vient-elle de votre âme ou de votre esprit ? Cette simple illustration est importante : il ne s'agit pas de savoir si vous êtes joyeux, mais de savoir d'où vient votre joie. Quand vous êtes triste, d'où vient cette tristesse ? Vient-elle de votre âme ou de votre esprit ? Dieu ne s'inquiète que d'une chose : Il regarde à la source. Considérons un exemple dans l'Ecriture : Dieu avait promis un fils à Abraham à une époque où celui-ci était déjà très vieux et où il n'avait pratiquement plus d'espoir d'avoir une postérité. Il attendit longtemps, mais la promesse de Dieu ne s’accomplissait toujours pas ; sa femme lui conseilla alors d'aller vers Agar. Ismaël en naquit. Par contre, la promesse de Dieu ne devait s'accomplir que quatorze ans plus tard. Sara donna naissance à Isaac. Finalement, quant à la signification des vies d'Ismaël et d'Isaac, les chapitres correspondants de la Genèse (chapitres 15, 16, 17 et 21) ne suffisent pas à nous la faire connaître. Ce n'est que le quatrième chapitre de l'Epître aux Galates qui nous montre ce que ces vies comportent en réalité. Ici, Paul dit que l'un des fils est né selon la chair, mais que l'autre est né selon la promesse. Mais savons-nous ce que cette différence signifie ? Nous pensons toujours qu'il suffit d'engendrer un fils. Cependant Dieu nous demande comment nous avons eu ce fils. Le fait d'avoir eu un fils nous satisfait, il nous importe peu de savoir s'il s'agit d'un Ismaël ou d'un Isaac. Mais Dieu n'est pas satisfait, car sa Parole dépeint Ismaël comme celui qui est selon la chair, et Isaac, comme celui qui est selon l'Esprit. Ismaël, c'est ce qu'un chrétien produit par sa propre intelligence et par sa propre force ; Isaac, en revanche, est ce que Dieu produit et ce qui est issu de lui.

 

 

Voyons ensuite ce que veulent dire les expressions : "selon la chair" et "selon l'esprit". La première décrit ce que vous faites par vous-même, et la seconde, au contraire, exprime ce que Dieu fait. C'est foncièrement différent. Dans le premier cas, vous pouvez faire naturellement la chose en étant complètement indépendant de Dieu, et sans vous attendre à Lui. Cela montre que vous êtes psychique parce que vous faites les choses à partir de votre âme, c'est-à-dire selon la chair. Mais il existe une autre possibilité : celle où je ne peux parler que lorsque Dieu parle, où je ne peux faire quelque chose que lorsque Dieu agit. Cela implique que je dois m'attendre à Lui en toutes choses, que je suis complètement dépendant de Lui. C'est ce que signifie être spirituel, c'est-à-dire être "selon l'Esprit". C'est pourquoi, dans tout ce que nous entreprenons, notre aspiration doit être de tout faire par le Seigneur et non par nous-mêmes. Ce désir est déterminant. Souvent et c'est notre expérience à tous, ce que nous avions fait était juste ; toutefois, nous avions le sentiment que quelque chose nous condamnait intérieurement. Pourquoi ? Non parce que, d'une manière ou d'une autre, nous n'aurions pas bien fait les choses, mais simplement parce que ce n'était pas Dieu qui avait agi. Il s'agissait d'une autre source que le Saint-Esprit.

 

 

Auteur : Watchman Nee

 

Source: http://www.voxdei.org/afficher_texte.php?id=741.11

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angélique 21/04/2010 11:30



Bonjour Joy,


j'espère que tu vas bien. Que Dieu te garde et te fais entrer dans ces oeuvres préparées d'avance


je t'ecrirais un petit mail enfin 'jespère


sois bénie



Joy 21/04/2010 13:07



Je vais bien par la grâce de Dieu... Ok pour l'email... Que notre Papa céleste réjouisse pleinement ton coeur... qu'Il mette sur ton chemin les affamés... et qu'ils viennent à la vie... Biz...
Joy