Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 14:02

98 raisin jean14-4

Chip Brodgen www.connaitrechrist.net

 

 

J’ai compris que la Branche ne peut pas porter de fruit à moins qu’elle ne soit greffée sur la Vigne.

« En vérité je vous le dis, je suis la Porte. Si quelqu’un entre par Moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. Je suis le Bon Berger. Le Bon Berger donne sa vie pour ses brebis ». (Jean 10: 9-11)

 


Sommes-nous prêts à entrer plus profondément dans ce que nous lisons, au delà de l’explication simple de ce que dit Jésus ici?

 


La « parole de foi », le « dîtes le, proclamez-le » du monde, a toujours pris « la vie abondante » du verset 10 pour expliquer que Dieu est venu pour nous donner « la vie abondante » de ce monde : l’ argent et tout ce qu’il peut acheter. Il s’agit pour eux de la preuve écrite de la prospérité, des choses matérielles. Je sais qu’il s’agit d’une extrapolation. Il est difficile de comprendre comment les gens peuvent isoler ce verset du reste du chapitre et enseigner de cette manière, mais les personnes charnelles se débrouillent pour enseigner cela et y croient. C’est pourquoi, l’homme naturel ne peut recevoir les choses de l’Esprit, car c’est spirituellement qu’on en juge.

 


Allons plus profondément. « Le Bon Berger donne Sa Vie pour les brebis ». Evidemment dans un sens, le sens le plus communément accepté, Jésus parle de sa propre mort sur la croix. Il donne Sa vie pour les brebis, elles peuvent ainsi être sauvées. Je pense que ceci est la lecture simple de cette phrase. Je ne dis pas que c’est faux. Mais n’y a t’il pas une dimension plus profonde ici? Et bien si, je le crois vraiment, parce que voyez-vous le verbe est au présent : Le Bon Berger DONNE Sa Vie. S’Il se référait seulement à sa mort sur la croix, il aurait dit plutôt « Le Bon Berger DONNERA Sa Vie pour les brebis ». Et maintenant puisqu’Il est déjà mort sur la croix, ce serait pour nous le passé.

 


Mais Il a dit: « Le Bon Berger DONNE Sa Vie ». C’est au temps présent, c’est toujours le présent. Il est toujours le Bon Berger. Nous somme toujours Ses brebis. Et donc Il donne toujours Sa Vie. De quelle manière La donne-t-Il? Est-il crucifié en permanence? Non ça c’est le naturel. Quelle est l’implication spirituelle? Il donne Sa Vie pour que nous puissions avoir la même vie. Et parce qu’Il EST la Vie, cette Vie est une vie abondante qui amène à porter des fruits spirituels.
Comme le Bon Berger donne Sa Vie pour les brebis, de même la Vraie Vigne donne Sa Vie pour ses Branches. Voyez-vous le lien? C’est la même chose. C’est exactement la même chose. Le Bon Berger donne Sa Vie pour les brebis, la Vraie Vigne donne Sa Vie pour les Branches. Cette Vie, qu’Il donne n’a pas pour but de rendre ma vie meilleure, elle est donnée pour que je puisse changer complètement ma vie, et me reposer sur la Vie d’Un autre.

 


Il y a deux aspects, deux faces dans cette glorieuse vérité. Tour d’abord JE SUIS EN CHRIST, ensuite CHRIST EST EN MOI. Si le premier point est vrai, et que je vie en Christ, alors le second suit automatiquement, Christ vit en moi. Il est en train de donner Sa Vie pour moi, continuellement. Nous appelons cela la vie échangée. C’est le moyen d’apprendre comment laisser Jésus vivre Sa vie au travers de moi.

 


C’est pourquoi le renoncement au Moi, caractérisé par la Croix, est tellement essentiel à la vie spirituelle. L’esprit de la chair est inimitié contre Dieu (Rom.8:7). La vie pour soi, est un obstacle à la Vie de Christ. Pourquoi? Parce que « Un homme ne peut servir deux maîtres » (Mt. 6:24).

 


Et ainsi nous avons Deux Règles Spirituelles Universelles dont nous avons discuté ailleurs: la Loi de la Croissance et la Loi de la Décroissance basée sur Jean 3: 30 « Il faut qu’Il croisse ». Ca c’est le premier principe. C’est une loi spirituelle que Jésus doit grandir. Mais il y a quelque chose qui entrave, quelque chose qui résiste à cette croissance de Jésus. Notre brisement est le second principe « Je dois diminuer ». Moi, Moi même, et le je, l’Ego. Je dois diminuer pour que Christ grandisse.
Cela entraîne des implications globales et des applications universelles, que nous laissons entrer dans notre vie quotidienne. Faisons en une question personnelle. Cela signifie d’une manière très pratique, que lorsque je deviens un disciple de Jésus, j’entame un Chemin dans lequel j’apprends comment dépendre de la vie de quelqu’un d’Autre, et pour vivre cette voie, je dois abandonner le mode de vie auquel je suis habitué, basé sur mes pensées, mon esprit, ma volonté, mes opinions, ma compréhension.

 


Tout ce qui se rapporte au « moi » est très limité. En tant que disciple de Jésus, j’apprends simplement à quel point « je » ne suis pas digne de confiance, et je prends de plus en plus conscience de mon besoin de dépendre de la Vie de Christ, CHRIST EN MOI, L’ESPERANCE DE LA GLOIRE, (Col.1:27). Il n’y a pas d’espoir en moi. « Je sais » dit Paul, « Qu’en moi (c’est à dire dans ma chair) il ne se trouve rien de bon » (Rom.7:18). C’est ici la clé. Il y a là un homme qui commence à grandir spirituellement. Il a appris quelque chose « JE SAIS ». Comment le sait-il? Au travers de nombreuses tentatives, de souffrances, de problèmes, d’erreurs et de difficultés il a appris a ne plus dépendre de lui-même.

 


Dans Philippiens, Paul dit: « 
Car les circoncis, c’est nous, qui rendons à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus-Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair. » Pas de confiance dans la chair, pourquoi? Parce que Jésus a dit que la chair est faible. La chair est faillible. La chair est limitée. Je sais que la chair semble être puissante et que vous pensez pouvoir tout faire. Il semble parfois plus simple de passer la vitesse et de faire ce qui semble droit; faire bouger les choses. C’est trop long d’attendre Dieu (disons-nous) pour connaître la pensée de l’Esprit, pour simplement observer et prier et supporter en Christ. Mais ça c’est le langage de personnes immatures, de bébés. Les personnes spirituellement mûres ont perdu toute confiance dans la chair, dans leur capacité à faire quoique ce soit en dehors de Jésus.

 


Maintenant je vais simplement partager avec vous
le secret de la dépendance. Cela veut dire n’avoir aucune confiance dans la chair, il faut plutôt attendre la Vie de l’Autre pour avancer. Ayez toujours cette position. Permettez toujours au Seigneur de conduire, de prendre l’initiative, de travailler et ne faites rien par vous même. Cela semble plus facile à dire qu’à faire, n’est ce pas? Quelle bataille il y a là! La chair ne veut pas diminuer. Mais puisque je diminue, Christ Lui grandit. Dit autrement, la mesure de Christ chez une personne augmentera proportionnellement à la diminution de sa vie pour lui même.

 


Comment cela arrive t’il? Cela arrive tranquillement, naturellement, tandis que nous continuons à nous cogner la tête contre les mêmes situations impossibles, les mêmes péchés rebelles, les mêmes difficultés et déceptions, encore et encore, et finalement nous en arrivons à cette position ou Paul disait « Je sais qu’en moi (c’est à dire dans ma chair, le Moi,) il n’y a rien de bon, je n’ai plus confiance en ma chair. J’ai compris que la Branche ne peut pas porter de fruit à moins qu’elle ne soit greffée sur la Vigne. C’est pourquoi je me suis attaché au Seigneur, et je Lui fait confiance pour m’élever, pour faire un miracle, pour faire ce que je ne peux faire par moi même ». Ca c’est la maturité spirituelle.
Maintenant Jésus peut faire quelque chose, et Il prend les commandes là où nous les avons abandonnées.

 

www.maranatha77.com/

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean 17/01/2012 09:53


Héla la vie abondante se résume pour certain qu'à un porte feuille bien garni !!!


heureusement nous pouvons trouver mieux avec Jésus !!!


Amitiés


Jean

Joy 17/01/2012 16:51



Yes! Merci pour ton com Jean! Amitiés