Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 22:58

LA VRAIE CONVERSION


J-sus-Le-suivre.jpg


I- Qu’est-ce que la vraie conversion



C’est un changement radical de vie. C’est le commencement d’une vie nouvelle, de la vie chrétienne.


A- Une vraie conversion passe par une profonde repentance

Actes 3.19

 

En Hébreux, repentance = se détourner, retourner. Changement de direction, abandonner le mauvais chemin Esaïe 55 : 7.
 

a. Les étapes de la repentance :

 

1-    Conviction profonde de son état de pécheur produit par le Saint-Esprit Jean 16 : 8  

2-    Tristesse selon Dieu II Co 7 : 9-11.

3-    La confession de ses péchés à Dieu Psaume 32 : 1-5.

4-    Abandon des péchés connus Proverbes 28 : 13.

5-    Haine du péché Ezéchiel 36 : 31-33.

6-    Complète soumission à la Seigneurie de Christ, de Dieu.

7-    Produire du fruit digne de la repentance Matthieu 3 : 8.

 

 

La repentance n’est pas une émotion ; C’est une DECISION de notre volonté et de notre cœur.

 

La vraie repentance produit un dégoût du péché, une rupture des mauvaises habitudes.


Jésus-Christ devient le Sauveur mais également le Seigneur de la vie entière de la personne.

 


b. La vraie conversion est une rencontre de cœur à cœur avec Jésus-Christ en réalisant l’œuvre qu’Il a faite sur la croix pour le salut personnel

Les yeux s’ouvrent sur la sainteté de Dieu, et la personne réalise que le péché l’a séparée de son Créateur, de son Père Céleste.


La personne est consciente qu’elle ne mérite pas d’être sauvée et reconnaît l’Amour de Dieu qui a donné son Fils unique pour mourir à sa place. Elle réalise la puissance du Sang que Jésus a versé sur la croix pour la rémission de ses péchés.

 

Seule, la puissance de la croix nous sauve de nos péchés  


Beaucoup veulent être sauvés – qui voudrait aller en enfer ? – mais
peu acceptent la mort du moi pour laisser Jésus-Christ régner dans leur vie.

Chacun a la responsabilité face à son engagement de donner toute sa vie à Jésus-Christ.

Quand une personne est amoureuse, elle le sait. Elle donne tout, elle se donne entièrement sans condition.

 

 

c. Prenons l’exemple de l’aveugle à Bethsaïda dans Marc 8 : 22-25.
Jésus lui mit de la salive sur les yeux, et lui imposa les mains.

Première étape :
Il regarda et aperçut les hommes « comme des arbres ». C’était la première étape de sa guérison.

Tu entends la Bonne Nouvelle et tu comprends intellectuellement mais ton cœur est encore fermé.

 

Beaucoup s’arrêtent là. Que faire ?

-         D’un côté, les serviteurs de Dieu ont besoin de discernement pour voir si la personne a réellement donné sa vie à Jésus et les enseigner. La Parole libère. 

 

-         De l’autre côté, la personne doit apprendre à être vraie avec elle-même et non jouer à l’église. Je m’explique. Une telle personne va faire des activités dans l’église locale, venir à toutes les réunions même, mais au plus profond d’elle-même, c’est elle qui prend les décisions et les présentent au Seigneur. La foi chrétienne est seulement un outil et non une offrande, une soumission à la conduite du Saint-Esprit.

 


Deuxième étape :
Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux ; et, quand l’aveugle Le regarda fixement, il fut guéri, et vit tout distinctement : cela
représente la vraie conversion.

Un cœur contrit et brisé conduit à une circoncision du cœur et la  personne voit Jésus-Christ distinctement. L’Esprit Lui-même rend témoignage à son esprit qu’elle est enfant de Dieu Romains 8 : 16.

Ensuite, le bébé dans la foi doit suivre des enseignements pour grandir dans la vie chrétienne.

 

 

II. Une vraie conversion permet au Saint-Esprit d’œuvrer dans la vie de la personne  

 

Le Saint-Esprit va être libre de travailler, d’opérer les changements dans l’âme (caractère, habitudes, guérison des blessures etc.) parce que la personne est participante, elle a fait le choix « d’Aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de toutes ses pensées et de toute sa force ». Marc 12 : 30.

(voir l’article sur le cœur : http://envolmadagascar.over-blog.org/article-le-coeur--42961290.html.)

 

Il y aura un prix à payer, le choix de marcher par l’Esprit, par la foi et ne plus laisser le péché, la chair, le monde et ses convoitises dominer « … sachant que notre vieil homme a été crucifié avec Lui, afin que le corps du péché soit réduit à l’impuissance, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; Car celui qui est mort est libre du péché. » Romains 6 : 6-7

Ainsi vous mêmes, regardez-vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur. » Romains 6 : 11.

 

Le Saint-Esprit peut commencer son œuvre de restauration, de guérison, de délivrance au niveau de l’âme et du corps (l’influence des 5 sens) « Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. » 

 

 

III- Les fausses conversions

 

-         La conversion intellectuelle

-         La conversion émotionnelle (au niveau de l’âme) 

-         La conversion charnelle, intéressée (la personne a accepté Jésus à cause de la maladie, des problèmes etc…)

-         L’héritage (les parents sont pasteurs ou vont déjà à l’église).


Ces personnes croient avoir donné leur vie au Seigneur et se joignent à une église locale. Hélas ! Elles deviennent seulement membres d’une assemblée locale et non citoyennes du Royaume de Dieu.   

 


Vous voyez : l’expression « donner sa vie au Seigneur » a été banalisée. La personne répète une prière, passe par les eaux du baptême, et peut ensuite faire partie d’une église locale


Faisons attention de ne pas suivre Jésus-Christ pour les motifs précités, comme la foule lors de la multiplication des pains dans Jean 6.

 

IV- Les exemples bibliques



A- Simon le magicien


C’est
une  conversion charnelle, intéressée. 


« 
Simon qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie et provoquait l’étonnement du peuple de la Samarie. »

Actes 8 : verset 9.

Mais le peuple crut à la bonne nouvelle annoncée par Philippe et Simon aussi crut et fut baptisé au nom du Seigneur Jésus, versets 12-13.

Pierre et Jean vinrent baptiser le peuple du Saint-Esprit.

Voyant cela, Simon voulut acheter le pouvoir du Saint-Esprit. C’est à cette occasion que la vraie motivation de son cœur fut dévoilée.

Pierre lui dit : « 
Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton cœur n’est pas droit devant Dieu. » verset 21. Méditez jusqu’au verset 24.

Simon semblait avoir réellement changé. Il crut à l’Evangile et fut baptisé comme le peuple. Mais en vérité, son cœur était toujours tourné vers l’argent. Sa conversion n’était pas profonde mais intéressée. (Comme Judas Iscariot.)


Dans l’église locale, de telles personnes risquent de contaminer les plus faibles. Il faut que l’abcès de leur cœur soit percé pour leur salut et pour la protection du peuple de Dieu.

 

 

B- Paul


C’est
une rencontre d’amour, un changement radical.  


Dans Actes 9 : 3-19,
Saul de Tarse, son nom d’avant sa conversion, était un pharisien zélé pour la religion. Il persécutait les chrétiens.

En route pour Damas avec des lettres pour emmener liés les juifs convertis à Jésus,
une rencontre changea le cours de son histoire : Jésus lui apparut sur ce chemin. Il fut aveuglé par la lumière du Seigneur et fut privé de la vue pendant trois jours et resta sans manger ni boire. Après cela, quand Ananias lui imposa les mains, des écailles tombèrent de ses yeux, il recouvra la vue et fut rempli du Saint-Esprit.


Les trois jours de jeûne et de prière furent sans doute nécessaire pour faire tomber la religiosité qui aveuglait Saul de Tarse et faire de lui un homme nouveau : Paul.
Il considéra comme de la boue tout ce qui avait fait son orgueil dans le passé : « circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux ; quant à la loi, pharisien ; quant au zèle, persécuteur de l’Eglise ; irréprochable, à l’égard de la justice de la loi. » Philippiens 3 :5-6 

 

 
Paul devint un amoureux inconditionnel de Jésus et il dit dans Galates 2 : 20 « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi. »

Paul était un homme mort à lui-même. Plus rien ne lui importait. Il voua sa vie entière à la cause de l’Evangile.

 

Il est l’exemple d’une vraie conversion et d’une vie consacrée totalement au Seigneur.

 

 

 






 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fontaine 10/08/2012 09:58


Par nous-mêmes nous n'y arrivons pas .....mais avec le Saint-Esprit de Dieu ...


Sois bénie Joy et qu'Il te donne Ses forces !


Bisous