Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 17:12

LE CŒUR

 

 
 

Nous ne parlons pas ici du cœur en tant qu’organe physique.

 

 

I. Comparaison du cœur et de l’âme  

 

L’âme et le cœur désignent tous les deux la personne entière, l’être intérieur = la personnalité, la volonté, les pensées, les sentiments et les émotions

 

Y a-t-il une différence ?

 

OUI !

 

1. L’âme

 

C’est l'âme (c'est-à-dire la personne) qui peut être sauvée.  

« … celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés » Jacques 5 : 20.

P.S. : ne jugeons pas un rétrograde mais plutôt aidons-le à revenir à la foi (par la prière, dans l’action).

 

Deut 12 :23 « Garde-toi de manger le sang, car le sang, c’est la vie. »

 

 

2. Le cœur  

 

C’est le cœur qui fait le choix. Nous le verrons plus loin.

 

Cœur en hébreu leb et en grec kardia désigne l'organe par lequel l'âme a la conscience d'elle-même, et perçoit les impressions.  

 

Chacun un rôle indépendant, une action spéciale dans l'organisme moral. Le cœur représenterait davantage l'élément actif, le principe de l'aspiration, du désir ; et l'âme, l'élément passif et susceptible de recevoir des impressions.

(Bible Online).

 

L’état de notre âme (salut, persévérance par la foi et l’obéissance aux commandements de Dieu ou au contraire condamnation éternelle), dépend du choix de notre cœur.

Le rôle du cœur est donc vraiment important. C’est vital. Tout comme le cœur humain d’ailleurs. Le cœur vit, la personne vit. Le cœur meurt, la personne meurt.

 

 

II. Les fonctions du Cœur

 

 

1. C’est le cœur qui est sous l’empire du péché

 Prenons quelques exemples :

 

« C’est du cœur que viennent les mauvaises pensées » Matthieu 15 : 19.

 

« Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur cœur » Ephésiens 4 : 18.

 

« Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant » Hébreux 3 : 12.

 

 

2. C’est au niveau du cœur que Dieu travaille pour sauver l’âme du péché et de la mort

 

 

a) Il sonde nos cœurs

 

« Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ? Moi, l’Eternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins… » Jérémie 17 : 9-10.

 

 

b) C’est au niveau du cœur que Dieu œuvre pour nous amener au salut

 

« Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut… » Romains 10 : 10.

 

« Cœur de pierre » contraire de « cœur de chair » dans Ezéchiel 11 : 19 et 36 : 26.

 

- Le cœur de pierre correspond au cœur incirconcis, étranger à l’œuvre de la croix, rebelle, dur, sans vie etc.

 

- Le cœur de chair correspond au cœur circoncis, ayant accepté l’œuvre de la croix, assoupli par la repentance, réceptif à la Parole de Dieu, un cœur vibrant à l’action du Saint-Esprit et permet ainsi à l’âme d’être guérie, délivrée.

 

A la conversion, le Divin Chirurgien a opéré et a ôté le cœur de pierre pour le remplacer par un cœur de chair. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici toutes choses sont devenues nouvelles. » II Corinthiens 5 : 17.

 

D’une manière imagée, nous pouvons dire que le sang versé par Jésus à la croix pour le rachat de nos péchés circule maintenant dans le cœur de chair par l’action du Saint-Esprit, irrigue notre cerveau (notre esprit) et vivifie notre être (âme et le corps).

 

Notre esprit était mort, fermé à la vie de Dieu avant la nouvelle naissance. Par le choix de notre cœur d’accepter l’œuvre de la croix, le voile qui fermait notre esprit a été ôté et le Saint-Esprit peut alors agir pour donner les directives à notre esprit et permettre ainsi à notre âme d’être guérie, libérée, renouvelée au fur et à mesure du choix que fait notre cœur d’obéir aux directives du Saint-Esprit.

 

Ainsi, nous ne sommes plus sous la domination de la chair (notre corps ici), donc de nos 5 sens comme Eve l’a été à Eden. « Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité » Romains 6 : 12-13. Mais « offrez vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable » Romains 12 : 1.

 

 

c) Exemple de David

 

Dieu appelait David « un homme selon son cœur ». Il aimait l’Eternel et il mettait toute sa confiance en Lui Seul. Il Le connaissait intimement. Il avait une relation de cœur à cœur avec Dieu (les Psaumes le montrent).

Quand David a péché avec Bath-Schéba, il se repentit de tout son cœur.

 

L’Eternel dit à Jéroboam « … mon serviteur David, qui a observé mes commandements et qui a marché après Moi de tout son cœur, ne faisant que ce qui est droit à mes yeux » I Rois 14 : 8.

 

Prends le temps de méditer sur la vie de David, d’Abraham (que Dieu appelait son ami), de Moïse (avec qui Dieu parlait face à face), de Marie de Magdala (à qui Jésus est apparu après sa résurrection), de Marie, la sœur de Marthe, qui s’asseyait aux pieds de Jésus pour L’écouter, et a oint ses pieds d’un parfum de nard pur de grand prix, et d’autres.

 

Rappelle-toi !

 

« Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » Matthieu 6 : 21.

 

 

III. Veille sur ton cœur

 

 

1. Garde ton cœur

 

« Garde ton cœur, plus que tout autre chose, car de lui viennent les sources de la vie… » Proverbes 4 : 23-27.

Il est essentiel d’apprendre à ne pas laisser nos sentiments et nos émotions guidés nos actions (surtout pour nous les femmes), à ne pas suivre les penchants du cœur. A ce moment-là c’est notre chair qui prend le dessus.

 

Et

 

« C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle » Matthieu 12 : 34.

 

Il y a des maladies que nous éviterons si nous apprenons à garder notre cœur.

 

 

2. La nécessité d’avoir un cœur pur

 

« Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu » Matthieu 5 : 8.

 

Veille à ne pas laisser le non-pardon, l’amertume, la colère, les mauvaises pensées, les convoitises de la chair, l’orgueil, l’hypocrisie, la jalousie, la cupidité etc. pourrir ton cœur.

La liste est longue mais c’est à chacun d’examiner l’état de son cœur.

 

Mais !                                                 

 

- Soumets-toi de tout ton cœur à la Seigneurie de Christ

- Adore le Seigneur de tout ton cœur

- Obéis au Seigneur de tout ton cœur et mets en pratique la Parole

- Sers l’Eternel ton Dieu de tout ton cœur

- Tout ce que tu fais, applique-toi à le faire de tout ton cœur

- « Aimez-vous les uns les autres de tout votre cœur » I Pierre 1 : 22.   

 

Pour terminer !

 

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.

Voici le second

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Marc 12 : 30-31.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires