Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 20:45

Le-roi-lion.jpg

 

Article écrit par La Trompette d'après un article de Berit Kjos

Source http://www.crossroad.to/text/articles/tsbtlk96.html

 

Notre jeune héros a été trahi et rejeté ; il fuit devant la tâche à laquelle il est appelé ; il se fortifie au travers de l'adversité… "Le Roi Lion" nous renvoie certains échos de la Bible et pullule de personnages pittoresques ! Il met en scène des conflits qui nous incitent à nous identifier à un attachant lionceau crée à l'image de l'homme. Soyez sur vos gardes, cependant, car derrière tous ces paysages splendides, derrière tous ces nobles sentiments, on retrouve les schémas de la pensée du monde ; on retrouve cette vision qui cherche constamment à séduire le peuple de Dieu et à le détourner de la vérité pour l'attirer vers les mythes.


Tout comme "Aladdin", "Le Roi Lion", manifeste un changement inquiétant dans l'échelle des valeurs. D'anciens films tirés de contes de fées, par exemple "Blanche Neige" associaient la sorcellerie aux personnages méchants, mais le Roi Lion met en scène la sorcellerie tribale pour "la bonne cause". Vers 1970, la plupart des enfants avaient reçu une mesure de vérité qui les poussait à classer la divination dans la catégorie des choses occultes et interdites, mais les enfants d'aujourd'hui font davantage confiance aux jeux occultes qu'aux vérités bibliques, et pensent que les pratiques païennes sont chose excellente.


Dans la version originale du film, la "Terre des Lions" porte le nom de "Pride Nation". "Pride" veut dire à la fois "fierté" et "troupe de lions". Y aurait-il là un écho de l'expression "Gay Pride" ? C'est vraisemblable, car il y a déjà longtemps que le groupe Disney se livre au grand jour à la promotion de l'homosexualité.


Le film commence par une cérémonie spectaculaire en l'honneur du prince nouveau-né, Simba. Tous les animaux du pays sont réunis. Le babouin Rafiki, ce vieux sage qui est aussi un chaman expérimenté, brise une gourde en forme d'œuf, trempe le doigt dans un liquide sombre, et oint le lionceau en le marquant au front.


Tous les animaux de la "Terre des Lions" rendent hommage à l'héritier royal, à l'exception de son oncle, le méchant Scar, qui veut sa mort. Le petit roi est encore un lionceau quand il devient la cible des projets meurtriers de Scar. La première tentative de meurtre échoue, mais la deuxième entraîne la mort du Roi Mufasa. Scar rend Simba responsable de la mort de son père ; le cœur brisé, le petit lionceau se voit chassé dans le désert. Là, Scar ordonne à trois hyènes cruelles d'en finir avec lui.


Simba en réchappe, au travers d'un horrible rideau d'épines, puis s'effondre sous le soleil brûlant de l'Afrique. Un phacochère et une mangouste découvrent le petit prince, raniment son corps épuisé, et lui enseignent une philosophie nouvelle : "Hakuna matata ! " "Pas de souci !"


Là-bas, dans la Terre des Lions, Scar et ses hyènes ont pris le pouvoir. La terre est sèche et aride. Un jour, Rafiki regarde dans sa gourde magique et y aperçoit une image : sa gourde lui dit que Simba est vivant ! Alors notre babouin-chaman part à la recherche de ce prince héritier qui ne veut pas du trône. Recourant à une coutume païenne antique et universelle, il invoque les esprits des ancêtres pour leur demander leur aide.


Rafiki dit à Simba : "Ton père, je le connais".


Il est mort, répond Simba.


Mais non ! Je vais te le montrer. Le babouin conduit Simba vers un étang d'eau claire. Regarde, là ! Simba voit d'abord son propre reflet, puis la tête de son père.
Tu vois bien, il vit en toi ! dit Rafiki.


Simba entend alors une voix familière qui l'appelle par son nom. Il lève les yeux. Une image fantomatique de son père apparaît au milieu des étoiles. "Regarde au-dedans de toi-même", lui dit l'apparition. Il te faut prendre ta place dans le cycle de la vie. Rappelle-toi qui tu es..." Et la vision s'estompe.


Simba se met à croire. Il vient d'apprendre que les morts et les vivants ne font qu'un et qu'ils peuvent communiquer entre eux ; que le monde visible et le domaine des esprits, c'est tout un… Tout est relié à tout ! Revêtu d'une puissance nouvelle et conscient de son identité, Simba se hâte de revenir en Terre des Lions pour défier son oncle, conquérir le trône, et restaurer son royaume. Peu après, la Terre des Lions célèbre la naissance d'un nouveau prince héritier, le fils de Simba et de sa camarade d'enfance, la lionne Nala. Une fois de plus, sur le "Grand Rocher", le chaman Rafiki prend dans ses bras le petit lionceau et l'élève bien haut, pour que tous s'inclinent devant lui. Avec ferveur, tous les animaux rendent au petit prince un hommage unanime. Tous sont étreints par une même émotion exaltante, ils "vibrent au même diapason", ils ne font qu'un ! Ils reconnaissent tous un seul et même roi ! Le cycle de la vie continue…


Veuillez réfléchir aux implications des cinq points suivants :


1°) Le Roi Mufasa dit à son fils : "Regarde les étoiles. Les grands rois d'autrefois sont là-haut et ils nous regardent. Ils seront toujours là pour nous guider ; moi aussi, je te guiderai." Ce conseil paternel "bienveillant" communique l'antique foi païenne universelle : foi dans l'astrologie, dans les esprits-guides, dans le spiritisme, le culte des ancêtres, et le polythéisme.


2°) Mufasa donne encore cette autre explication : "Tout ce que tu vois forme un ensemble, un tout dont l'équilibre est fragile et délicat. En tant que roi, il te faut comprendre cet équilibre et respecter toutes les créatures, parce que tous, nous ne faisons qu'un dans le grand cycle de la vie."


A la lumière des allusions précédentes au "cycle de la vie", nous savons qu'il s'agit d'autre chose, là, que de la chaîne alimentaire et des cycles naturels. Il s'agit d'une sorte d'unité mystique et d'un cycle spirituel de l'existence. Nous sommes bien loin de la foi biblique en un Dieu qui connaît chacun par son nom : c'est au contraire l'idéal panthéiste, la fusion mystique avec "le grand tout", où l'on aspire à l'abolition de la personnalité individuelle. Il s'agit aussi de tout tolérer, y compris les choses que Dieu considère comme les plus abominables, parce qu'elles ont leur place dans notre environnement multi-culturel et dans certaines conceptions de l'écologie. Les éducateurs, les animateurs, et les vedettes des médias mettent en avant ces conceptions païennes et en font un idéal, afin de promouvoir une morale indispensable au salut de la planète et à l'instauration de l'unité planétaire. N'exerce-t-elle pas un attrait puissant sur les fils et les filles d'Adam, cette perspective de "ne faire qu'un" ? En revanche, la Parole de Dieu nous enseigne que le culte de la nature et la fusion avec les cultures païennes détruiront la terre aussi bien que ses habitants. (Voir Deutéronome 11:28 et Romains 1:18-32).


3°) Inviter à regarder "au-dedans de soi" pour y chercher la sagesse et les directives, c'est croire que tous, chrétiens ou non, ont accès à une source intérieure de sagesse absolument pure, étant unis à une divinité panthéiste, à une sorte d'intelligence cosmique. Libérés de toute autorité extérieure à eux-mêmes, les enfants peuvent alors suivre sans frein aucun les voies destructrices qui avaient cours jadis en Israël, quand "chacun faisait ce qui lui semblait bon". (Juges 21:25).


4°) L'attrait qu'exercent aujourd'hui la grossièreté, le mal et la cruauté se mesurent aux réactions des auditoires quand ils voient évoluer les personnages méchants ou grossiers. Ce qui faisait rire le plus dans la salle de cinéma lors de la projection du "Roi Lion", c'étaient le diabolique Scar, les hyènes sanguinaires, et le phacochère flatulent. Comme bien d'autres spectacles à succès, ces réactions montrent que dans notre culture actuelle, le mal est appelé bien, et le bien passe pour être ennuyeux.


5°) "Le Roi Lion" est l'expression du "nouveau paradigme", d'une vision du monde centrée sur le terrestre, et cette vision bouleverse complètement la conception qu'ont nos enfants de la vie. Dieu nous a enjoint de communiquer la vérité à nos enfants. Instruis-les, dit le Seigneur, "quand tu seras dans ta maison, … quand tu te coucheras, quand tu te lèveras." (Deutéronome 6:7). Nous avons donc à les protéger et à les équiper spirituellement , face à la culture actuelle qui leur présente le réel au travers d'un filtre "New Age", dans une perspective païenne, une perspective d'unité planétaire. Ces nouvelles structures mentales (qui n'ont, d'ailleurs, de "nouvelles" que le nom) déforment la vérité, donnent un nouveau contenu à des termes qui nous sont familiers, et mettent en avant une "vision spirituelle" incompatible avec la foi chrétienne. Quand il est présenté de manière aussi attrayante que dans "Le Roi Lion", un tel message échappe en général à l'analyse rationnelle et à la résistance de la raison. Il nous berce doucement, endort notre sens critique, et favorise l'acceptation inconsciente de la spiritualité païenne. Il se produit alors, à notre insu, une sorte d'osmose spirituelle, qui attache le cœur des enfants non seulement aux personnages du film, mais aussi aux pratiques auxquelles ils se livrent. Ces héros ne sont-ils pas les champions du "Bien" ? Ceux qui parlent le langage du monde ne disent-ils pas spontanément que le petit Simba est "adorable" ?


          Les familles qui ont regardé "Le Roi Lion" peuvent se servir du contenu païen du film (ou de l'album illustré) pour faire toucher du doigt à leurs enfants les incompatibilités entre la vérité de Dieu et les religions païennes de ce monde. Recherchez ensemble les parallèles. Insistez sur les différences, car il est essentiel de les discerner. Par vos propos et par votre conduite, communiquez à vos enfants l'horreur de toute abomination, de tout mensonge. Apprenez-leur que même si une abomination devient en apparence (comme c'est le cas pour Simba) source de profit, de consolation et de force, aux yeux du Seigneur elle n'a rien perdu de son caractère abominable ! N'oubliez pas que les contrefaçons spirituelles les plus dangereuses sont celles qui ressemblent le plus à la vérité divine. Examinez ensemble les passages bibliques qui mettent en garde contre ces contrefaçons séduisantes. Remerciez ensemble le Seigneur pour cette Parole qui est absolument pure et permet de distinguer entre vérité et mensonge. Remerciez-Le de nous avoir accordé, en Jésus, le don de la Vie, et de mettre cette Vie au-dedans de nous si nous L'aimons et Lui obéissons de tout notre coeur.


Quelques parallèles à examiner en écartant bien les confusions :

Dans la Terre des Lions, un nouveau roi doit accéder un jour au trône.
Dans le Royaume de Dieu, tout genou fléchira devant le Roi véritable, et le seul Roi véritable, c'est le Seigneur Jésus-Christ.


Scar est jaloux : il déteste le nouveau roi.
Satan hait Jésus et tous ceux qui Lui appartiennent.


Scar attire Simba vers le chemin de la mort.
Satan nous tente et cherche à nous tromper, pour que nous n'en fassions qu'à notre tête.


"Nous ne nous quitterons jamais", dit Simba.
Dieu n'abandonnera jamais ceux qui sont à Lui, jamais Il ne les délaissera.


Le roi Mufasa meurt pour sauver son fils.
Jésus a donné Sa vie pour nous.


Scar accuse Simba d'avoir causé la mort de son père.
Satan ne cesse d'accuser les enfants de Dieu.


Simba s'enfuit, puis est secouru par des "marginaux".
Un "marginal" samaritain est venu, un jour, au secours d'un voyageur blessé, alors que les autorités officielles ne daignaient pas s'occuper de lui. Cela ne signifie pas pour autant que nous devons prendre modèle sur tout ce que fait un "marginal".


En exil, Simba grandit, atteint la maturité.
Moïse a été formé pendant quarante années dans le désert avant de devenir le conducteur de son peuple.


Simba ne veut pas revenir prendre ses responsabilités.
Bien des chrétiens rechignent à obéir à Dieu.


"Il vit en toi…"
Si nous sommes au Seigneur, c'est le Seigneur Jésus qui vit en nous par Son Saint Esprit ; jamais nous ne devons désirer qu'un autre que Lui vive en nous.


Lorsqu'on leur présente le prince héritier, les animaux, dans la "Terre des Lions" éprouvent un merveilleux sentiment d'unité.
C'est en appartenant au Seigneur Jésus-Christ et en L'adorant de tout notre cœur que nous connaissons l'unité véritable par le Saint Esprit. Mais l'esprit du monde cherche à nous entraîner dans toutes sortes de fausses manifestations d'unité, sans le Seigneur Jésus ; c'est même là une des principales séductions dont il faut demander au Seigneur de nous garder.

 

Parents chrétiens, avant de montrer un film ou un dessin animé à vos enfants, demandez au Seigneur si vos enfants vont se faire du bien en regardant ces choses, ou s'ils vont être influencés par un autre esprit, un esprit méchant. 

Source : http://www.latrompette.net/post/A020-le-roi-lion.htm

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PHILDESION 28/06/2011 10:57



Shalom,


cet enseignement est très precieux pour nos enfants dont la plupart sont deja pocede a travers ces images diaboliques de la tele et ces livres demoniaques.


soit bèni et bon courage dans ce precieux ministere que le seigneur t'a confier.


 



Joy 28/06/2011 16:29



L'ennemi est rusé et il se cache derrière des soi-disant gentils héros qui apportent la mort... Beaucoup d'enfants restent scotchés devant la télé pendant des heures... les temps sont très
mauvais... et çà ne va pas s'arranger... Merci pour l'encouragement... Shalom!



Jean 28/06/2011 10:50



Bonjour


C'est très interessant


Je vais transmettre...au p'tit fils....


Fraternellement


Jean



Joy 28/06/2011 15:50



Bonjour Jean! Cà fera du bien au p'tit fils... Amitiés fraternelles en Christ...



fontaine 28/06/2011 08:57



Merci Joy de rendre les parents attentifs à ce que leurs enfants regardent ou lisent...


Bise et belle journée !



Joy 28/06/2011 10:17



Oui... Que les parents soient attentifs... L'ennemi de notre âme est rusé... et ses pièges sont subtils des fois... Passe une journée bénie Fontaine... Bise