Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 07:43

Pour nos biens-aimés qui passent par une épreuve difficile (ils vont se reconnaître) et aussi pour tous les lecteurs de ce blog, j'ai eu à coeur de diffuser ce message d'encouragement. Soyez fortifiés en Jésus notre Seigneur. Nous vous soutenons dans la prière.

L’Eternel est mon partage, dit mon âme.

C’est pourquoi je veux espérer en Lui.

L’Eternel a de la bonté pour qui espère en Lui, pour l’âme qui Le cherche.

 

Qu’est-ce que la foi ? C’est croire en ce que nous espérons. C’est être convaincu des choses que nous ne voyons pas. C’est croire en ce que Dieu dit dans sa Parole. C’est croire qu’il est impossible que Dieu mente. C’est se réfugier dans cette seule espérance qui ait été donnée aux hommes pour être sauvé.

Cette espérance, nous devons la serrer sur notre cœur. Nous devons la posséder comme une ancre de notre âme, une ancre sûre et solide. Lorsque les temps deviennent difficiles, que les circonstances dans notre vie s’aggravent, que la persécution se présente à notre porte, quand le fait de rester fidèle au Seigneur nous pose de réels problèmes, combien il est alors indispensable de connaître les fondements de notre foi. A ce moment-là, rappelons-nous que notre Dieu, notre Seigneur, ne peut mentir et qu’il tient et accomplit chacune de ses promesses, comme il nous le dit maintes et maintes fois dans sa Parole.

Les premiers chrétiens qui, avant nous, sont passés par la persécution et même parfois par la mort, ont su rester fidèles au Seigneur jusqu’au bout. Quelle était donc leur force ? Leur foi était solidement ancrée sur les promesses de Dieu, telle que celle qui nous dit : « Dans la maison de mon père il y a plusieurs demeures. Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi (Jean 14/2-3).

Fort de cette promesse et de bien d’autres, les premiers chrétiens pouvaient suivre Jésus jusque dans la persécution, et si nécessaire, jusque dans la mort. Dans les catacombes de Rome, on retrouve le symbole de l’ancre d’un bateau jeté au fond de la mer, accroché à un rocher qui maintient le bateau attaché et le fait résister aux vagues et aux tempêtes les plus violentes. Un bateau aussi fortement ancré possède un appui solide et inébranlable, et aucune tempête ne pourra le détacher.

Tel l’ancre d’un bateau, notre foi doit être solidement attachée à notre Seigneur Jésus, le rocher inébranlable, et cela tout particulièrement dans certaines situations qui viennent nous agresser, parfois même menacer notre vie. Rappelons-nous que tous nos désirs et nos espérances ne trouveront jamais leur accomplissement par la volonté des hommes, mais uniquement par celle de notre Dieu dont les voies sont parfaites.

 

Engageons-nous sur le chemin de la foi basée sur les promesses de Dieu.

La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas, nous dit l’épître aux Hébreux. Même si notre horizon est voilé, peut-être même obscurci, et qu’il n’y a, semble-t-il, plus d’avenir pour nous, le Seigneur nous rappelle que pour lui, tout n’est pas perdu et qu’auprès de lui, il y a encore de l’espérance et une solution pour nous.

Un homme ou une femme de foi dont la foi est ancrée sur le Seigneur pourra alors détourner ses regards des choses visibles pour les tourner vers celles qui sont invisibles. Une telle personne estimera les promesses de Dieu comme une plus grande réalité que les pressions qu’elle subit dans les circonstances présentes de sa vie.

L’apôtre Paul nous encourage à suivre l’exemple que nous ont laissé Abraham et Sarah ainsi que bien d’autres personnages de la Bible. Ce couple a cru aux promesses que le Seigneur leur avait faites et il s’est pourtant trouvé à plusieurs reprises dans des situations presque insupportables : offrir leur fils unique en sacrifice ; attendre une descendance en tant que femme âgée … Mais Abraham et Sarah ont su faire radicalement confiance à Dieu et ont construit leur vie sur cette confiance totale en celui qui ne peut mentir.

Aujourd’hui encore nous entendons parler d’hommes et de femmes de foi, des jeunes et des moins jeunes, qui ont choisi de s’engager sur ce chemin, cette vie de foi, et qui témoignent de leur espérance et d’expériences merveilleuses d’interventions divines dans leur vie.

Jeter l’ancre de notre âme sur le Seigneur ne nous conduira pas à de l’immobilisme ou de l’inactivité, mais nous encouragera à nous aventurer courageusement dans l’expérience de la vie, ayant cette certitude, tout au fond de nous-mêmes, que notre foi est solidement basée sur celui qui est le fondement immuable et fort.

 

Ta détresse est-elle grande ?

Il existe dans chacune de nos vies des situations inextricables où tout semble nous échapper. L’angoisse peut nous saisir à la gorge. Même les hommes et les femmes de foi du passé n’en ont pas été épargnés. David n’a pu que s’écrier : « Aide-moi, ô Dieu car les eaux menacent ma vie » (Ps 69/2). Le prophète Elie, désespéré, s’est retiré dans le désert et n’avait plus qu’un seul désir, mourir. Assis sous un genêt, réclamant la mort, il dit : « C’est assez ! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères » (1Rois 19/4).

Oui, Jésus lui-même a dû traverser des moments ténébreux, puisqu’il a dit : « Mon père, s’il est possible que cette coupe s’éloigne de moi ! » (Matthieu 26/39).

Il existe également pour chacun de nous ces nuits d’insomnie, ces heures passées dans la solitude la plus extrême, pendant lesquelles nous perdons de vue l’aboutissement de notre chemin ; mais là n’est pas la fin de toutes choses pour nous. Si nous nous confions en notre Seigneur, vivant et toujours présent, Il nous fera prendre conscience que rien ne pourra jamais nous arracher à ses bras d’amour.

 

Auprès du Seigneur, tu trouveras toujours un refuge.

Les possibilités de Dieu ne sont jamais limitées. Là où le découragement veut s’emparer de nous, où la crainte semble triompher, là où Dieu semble s’être éloigné de nous, une place près de son cœur nous est encore réservée. Quand ta détresse se trouve à son apogée, c’est là que le Seigneur est encore plus près de toi que jamais. Il ne s’arrête pas dans le couloir de la détresse. Il voudrait te conduire dans ses verts pâturages, là où tu ne te sentiras plus à l’étroit. Tu peux entièrement faire confiance à ton berger et lui remettre tous tes combats, tes craintes et tes moments de désespoir. Et alors tu pourras regarder sereinement vers l’avenir, malgré les circonstances présentes et en dépit de tes moments difficiles. Il est celui qui maîtrise parfaitement le vent et les tempêtes de ta vie.

Dorothée Hatzakortzian

Source : www.compassion-france.com

Avoir une foi solide, face aux tempêtes de la vie !

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 07:00

Le but de Dieu dans le mariage (valable dans les autres domaines de notre vie), c'est de nous rendre semblables à l'image du Seigneur Jésus-Christ (Romains 8:29).

Partager cet article

Repost0
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 07:00

Il reprit et dit: Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un fils de Dieu.” (Daniel 3:25 LSG2).

 

Le feu n'a aucun pouvoir sur le corps des Vainqueurs (Daniel 3:27a).

Jetez les dans la fournaise ardente, et ils ne sont pas consumés, mais seulement affinés et purifiés.

 

Cela ne fait que les rendre beaucoup plus conformes à l'image du Quatrième Homme, le Fils de Dieu, le Seigneur Jésus Christ. Le feu n'a aucun pouvoir sur eux parce que le feu n'a aucun pouvoir sur Lui, et là, Il se tient au milieu.

 

Ils ne cherchent pas la fournaise ardente, mais ils ne l'évitent jamais quand elle survient.

 

Ils ne demandent pas des tentations ou des épreuves, mais elles ne les effraient pas.

 

Ils ne cherchent pas le diable derrière chaque rocher, mais quand ils le trouvent, ils démontrent la prééminence de Christ sur toutes choses, et appellent à se soumettre à Lui.

 

C'est le Témoignage de Jésus et le ministère des Vainqueurs.

 

Auteur : Chip Brodgen

Source :  www.connaitrechrist.net (avec autorisation).

Le feu n'a aucun pouvoir sur le corps des Vainqueurs (Daniel 3:27a).  Jetez les dans la fournaise ardente, et ils ne sont pas consumés, mais seulement affinés et purifiés.

Le feu n'a aucun pouvoir sur le corps des Vainqueurs (Daniel 3:27a). Jetez les dans la fournaise ardente, et ils ne sont pas consumés, mais seulement affinés et purifiés.

Partager cet article

Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 08:00

Celui qui refuse de porter sa croix pour marcher sur Mes traces ne peut être Mon disciple” Luc 14.27

 

Avez-vous jamais estimé le nombre de personnes que Jésus a rencontrées, au cours de Ses trois années de ministère ? Près de Bethsaïda, par exemple Il nourrit un jour une foule de cinq mille hommes sans compter les femmes et les enfants. Pourtant à peine trois ans plus tard, alors que Jésus vient de les quitter, ils sont seulement cent vingt disciples à se regrouper autour des onze apôtres. Même en tenant compte de l’affirmation de l’apôtre Paul selon laquelle Jésus ressuscité apparut à un rassemblement de cinq cents de Ses disciples (1 Corinthiens 15.6), nous sommes loin des milliers de gens qui L’avaient côtoyé, L’avaient suivi sur les routes de Judée, L’avaient acclamé dans les rues de Jérusalem.

 

 

Pour reprendre l’expression de Kyle Idleman, Jésus avait beaucoup de fans, mais peu de disciples ! Qu’est-ce qui fait la différence ? Les fans ne souffrent pas, ils sont là seulement pour les bons moments, tandis que les disciples acceptent de payer le prix, de porter leur croix. Les premiers ne s’engagent pas, ils ne jouent pas sur le terrain, ils restent sur les bancs de touche, ils ne risquent rien. Les disciples vont jusqu’au milieu de l’arène, ils ont tout abandonné de leur passé, plus rien ne compte que suivre Jésus, témoigner de Sa résurrection, ils ne pensent même pas aux risques qu’ils prennent. “Les fans de Jésus savent tout de Jésus, mais ils ne Le connaissent pas.” déclare Kyle Idleman.

 

 

Nicodème était un fan de Jésus quand il est venu le rencontrer la première fois. Il était devenu l’un de Ses disciples lorsqu’il aida Joseph d’Arimathée à ensevelir Jésus, sachant que son geste le mettrait au ban de ses pairs. Jésus n’était pas intéressé par l’importance de son club de fans. Il voulait former de vrais disciples, des hommes et des femmes qui seraient Ses témoins devant le monde, envers et contre tout. Si vous ne souffrez pas d’une manière ou d’une autre pour Jésus, êtes-vous vraiment Son disciple ? “Celui qui refuse de porter sa croix… ne peut être Mon disciple !”

 

 

Posez-vous la question aujourd’hui ! Car “beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, c’est en Ton nom que nous avons été prophètes… c’est en Ton nom que nous avons accompli de nombreux miracles. Ne le sais-Tu pas ?” Alors Je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus !” (Matthieu 7.22).

 

Bob Gass

Source : www.lesarment.com

 
Jésus n’était pas intéressé par l’importance de son club de fans. Il voulait former de vrais disciples, des hommes et des femmes qui seraient Ses témoins devant le monde, envers et contre tout.

Jésus n’était pas intéressé par l’importance de son club de fans. Il voulait former de vrais disciples, des hommes et des femmes qui seraient Ses témoins devant le monde, envers et contre tout.

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2019 5 27 /09 /septembre /2019 07:00

Si vous avez, d’un côté, un désir pour une chose, alors vous êtes, d’un autre côté, mécontent d’un autre chose. Car les chrétiens, ils désirent Christ et sont par conséquent mécontents du monde et du péché.

Partager cet article

Repost0
11 février 2019 1 11 /02 /février /2019 14:25

Quand vous vous focalisez sur la façon dont les autres courent la course, soit cela vous remplira d'orgueil, si vous courez plus vite qu'eux. Soit si vous ne courez pas plus vite, cela vous conduira dans le découragement. Nous devons garder les yeux sur Christ et sur Sa parfaite performance. Chaîne I'll be honest

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2019 1 28 /01 /janvier /2019 17:53

"Ils trouvèrent les choses comme Jésus leur avait dit." Luc 19:32

 

Trois fois dans l'Evangile selon Luc, nous trouvons cette même phrase. Lors de la naissance du Sauveur, ce que les bergers trouvèrent à Bethléhem était conforme à ce qui leur avait été annoncé. Quand Jésus envoya les disciples préparer la Pâque, ils trouvèrent les choses comme Il le leur avait dit. Dans notre texte, les disciples ont obéi à la mission que le Seigneur leur a confiée, et c'est pour cela qu'ils trouvèrent la monture dont le Seigneur avait besoin pour entrer à Jérusalem; les hommes et les événements étaient assujettis d'avance à Sa volonté.

 

Le Seigneur nous demande de Le suivre, mais II ne nous dit pas d'avance sur quel chemin. IL ATTEND SEULEMENT NOTRE OBEISSANCE ET NOTRE CONFIANCE. Nous sommes prévenus qu'il y aura des difficultés et des obstacles de toutes sortes, que le Seigneur laisse subsister dans la mesure où ils servent à fortifier notre foi et à magnifier Sa fidélité.

 

A Jérusalem, le mal et les méchants semblaient triompher, toute la ville était remuée, mais cela devait être un triomphe de courte durée. Le Roi qui devait entrer dans la ville, être rejeté et crucifié, devait aussi ressusciter, et le triomphe final allait appartenir à Dieu. Le Seigneur laisse subsister les difficultés et l'opposition pour que Ses enfants, qu'Il appelle à Son service, expérimentent que Dieu incline les coeurs dans la mesure de leur obéissance. Il écarte ceux qui résistent et fait à Ses disciples cette grande grâce de voir Ses promesses s'accomplir comme Il le leur dit.

 

Une foi qui n'est pas mise à l'épreuve n'a pas de racines profondes; l'épreuve de la foi est le secret de sa force et de son triomphe. La foi véritable ne vient pas de nous-mêmes, elle vient de la Parole de Dieu  (Romains 10:17).

C'est la conviction et la certitude inébranlables que ce que Dieu a dit, Il l'accomplit.

Quand Il nous confie un service, nous ne sommes pas limités à nos propres ressources, mais en nous appuyant uniquement sur ce qu'Il a dit dans Sa Parole et en y obéissant, nous trouvons les choses comme Il nous l'a dit, et nous entrons dans les oeuvres qu'Il a préparées d'avance pour que nous y marchions.

 

Manne du Matin de H.E. Alexander

 

 

Une foi qui n'est pas mise à l'épreuve n'a pas de racines profondes; l'épreuve de la foi est le secret de sa force et de son triomphe. La foi véritable ne vient pas de nous-mêmes, elle vient de la Parole de Dieu  (Romains 10:17).

Une foi qui n'est pas mise à l'épreuve n'a pas de racines profondes; l'épreuve de la foi est le secret de sa force et de son triomphe. La foi véritable ne vient pas de nous-mêmes, elle vient de la Parole de Dieu (Romains 10:17).

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 13:18

Retrouvez cette vidéo et d'autres pour votre édification sur le site www.maranatha77.com dans la rubrique "Vidéos des partenaires".

Partager cet article

Repost0
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 07:00

Par Butch Paugh

Un homme sage a dit : « Ce que nous tolérons aujourd’hui, nous allons l’adopter demain ». La tolérance est la première étape vers la damnation, pour un individu et une nation.

 

Nous ne parlons pas de questions temporelles et frivoles comme la couleur de la moquette pour votre chambre à coucher, mais plutôt, de toutes les choses concernant la Parole et les Lois de Dieu.

Il n’a jamais existé une illusion plus mortelle que la vague moderne de tranquillisants envers la tolérance. « Ne vous inquiétez pas, soyez heureux », a détruit de nombreuses âmes et familles. Ne vous inquiétez pas, la grâce de Jésus-Christ va permettre à Dieu de tolérer votre « petit » péché. Un verre de cet alcool diabolique ne vous fera pas de mal. Permettre à votre fille de porter des vêtements provocateurs est correct. Tout le monde le fait ! Leur permettre d’aller aux films réalisés par « Hellywood » est sûrement correct. Ils verront le mal quelque part d’une façon ou d’une autre. Tout simplement parce que notre fille a commis la fornication et est maintenant en train d’avoir un enfant illégitime, nous ne pouvons pas prendre une position trop forte contre ce péché mortel. Nous pourrions nuire à leurs « sentiments ».

Nous ne devons pas briser leurs relations (agir comme si aucun péché n’a été commis). Ceci est ignorer la Parole de Dieu dans Éphésiens 5:11. Certes, il ne faut pas s’attendre à un cœur brisé et contrit de repentance. Juste parce qu’elle est toujours vivante dans le monde (le péché) nous devrions ignorer cela et traiter toutes choses comme « normales ». Certes, Jésus-Christ ne parlait pas de « notre petit péché » dans Luc 13:3. Et c’est la même chose pour le jeune homme qui s’est également engagé dans la fornication, un péché sur lequel Le Dieu Saint a prononcé la peine de mort dans Deutéronome 22:21 et Romains 1:29. Nous devrions simplement oublier cette Loi, bien sûr. Ils ont juste fait une « simple erreur ». N’est-il pas étrange que Dieu ne considère pas que ce soit une erreur ?

La tolérance a endormi les multitudes, beaucoup d’entre elles étant autrefois des gens de sainteté. La tolérance a fermé la bouche de beaucoup de ceux qui autrefois criaient contre le péché sous toutes ses formes. Elle a neutralisé et a rendu inutiles dans la bataille de nombreux puissants soldats de la croix d’autrefois jusqu’à ce qu’ils ne deviennent que des statues et des reliques des anciens serviteurs efficaces de Jésus-Christ. Grâce à la tolérance, ils excusent maintenant le péché qui les aurait fait rougir auparavant. Ils ne rougissent plus ou ne montrent aucun repentir. (Jérémie 6:15) Pour la plupart, la tolérance a fait que « l’Église » a cessé d’être « un peuple particulier » (Strong’s 4045, possession rachetée). (I Pierre 2:9) Les multitudes, qui avaient autrefois le véritable salut de la Bible, ont désormais plus le désir d’être « acceptées » par leurs amis et leurs familles et recherchent maintenant plus l’amour du monde que celui de Jésus-Christ. L’église qui était autrefois celle des sauvés et des sanctifiés est maintenant devenue l’église populaire, reconnue et sans jugement du dieu de ce monde.

Bien sûr, ceux qui connaissent Le Seigneur ont un amour profond pour les âmes de tous les hommes. « Sauvez-en d’autres en les arrachant du feu; Et pour d’autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair. » (Jude 23) Mais nous devons être capables de discerner quand il n’y a pas d’espoir ou d’aide pour ceux qui sont réprouvés. (Matthieu 7:6, Romains 1:25-28) Nous ne devons pas faire de compromis ou tolérer ce qu’un Dieu juste nous ordonne de détester et Lui obéir concernant ce qu’Il nous dit d’aimer. (Psaumes 97:10, Romains 12.9)

Beaucoup, sinon la plupart des chrétiens, sont maintenant « sentimentaux » et doux envers le péché et le pécheur. Surtout dans leurs propres familles. C’est vraiment une influence satanique qui a pénétré l’Église autrefois puissante. Nul ne peut être tolérant envers le péché (I Jean 3:4) de toute nature et marcher en communion avec Le Seigneur. (Psaumes 66:18)

Les gens me disent : « Eh bien, pourquoi les peuples mondiaux prospèrent et semblent être bénis ? » La réponse à cette question est que si vous pensez que leur prospérité provient de Dieu, c’est un signe certain que vous n’avez pas le discernement spirituel dont vous avez besoin vous-même. Quand les gens se vendent au diable, marchent avec lui et ses hordes, il arrête de s’opposer à eux et la vie devient beaucoup plus facile pour eux. Leur « dieu » les bénit vers la damnation ! Le plus triste de tout cela est le fait qu’ils sont confrontés à très peu d’oppositions de ceux qui se déclarent, (sans nécessairement être), de vrais chrétiens.

Ironie du sort, ceci rend encore plus facile pour eux de prospérer et de sembler être bénis. Mais si n’importe lequel de ces personnages « célèbres » sort du monde et prend position contre le mal, l’enfer en entier va déchaîner ses forces contre eux. Ils vont probablement perdre leurs « bénédictions ». Mais ensuite, ils vont obtenir les véritables bénédictions d’un Dieu Saint sur leur âme, et être sur le chemin vers le ciel. (Galates 6:22)

Mes amis, parce que nous avons toléré les « petits » péchés, le péché abonde partout autour de nous. Nous tolérons les meurtres de bébés à naître. Ils ne deviennent de « vraies » personnes que lorsque les parents « pensent » qu’ils sont de vraies personnes.

Nous avons toléré « l’amour libre » (sexe) dans les années 60, les vêtements unisexe et l’acceptation de la nudité dans les années 70, les droits des « gays » en cours de discussion dans les années 80 et dans les années 90 jusqu’à maintenant, nous avons la décision de la Cour Suprême que ces pervers ont non seulement le droit de faire ce qu’ils veulent, mais qu’ils ont également le droit de répandre leurs maléfices dans l’ensemble de la société. (Romains 1:32) Maintenant, les pédophiles malades et pervers revendiquent les mêmes « droits » que les sodomites et les lesbiennes ! C’est juste une autre « orientation sexuelle » et nous ne devrions pas faire de discrimination à leur encontre. La bestialité sera la prochaine !

Frères et sœurs, surveillez votre attitude envers le péché et le monde, et si vous vous retrouvez être devenus tendres dans votre attitude envers les choses que vous pensiez autrefois être mauvaises, fuyez vers le lieu de prière et demandez à Dieu de vous redonner votre discernement et votre colonne vertébrale spirituelle ! Parce que toutes les fois que vous devenez tendres dans votre attitude envers ce qui est maléfique, non seulement vous mettez en danger votre propre âme, mais celles de votre famille et même de la société en général. Revenons à notre premier amour et n’oublions pas que nous avons été rachetés et purgés de nos péchés. (Apocalypse 2:4; II Pierre 1:9-10) Nous ne devons pas retourner dans nos vomissures (les voies du monde stupides). (Proverbes 26:11)

http://www.newswithviews.com/Paugh/butch107.htm

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Un homme sage a dit : « Ce que nous tolérons aujourd’hui, nous allons l’adopter demain ». La tolérance est la première étape vers la damnation, pour un individu et une nation.

Un homme sage a dit : « Ce que nous tolérons aujourd’hui, nous allons l’adopter demain ». La tolérance est la première étape vers la damnation, pour un individu et une nation.

Partager cet article

Repost0
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 15:44

« Que nos vies expriment dans l’amour la vérité en toutes choses, parlant honnêtement, agissant honnêtement, vivant honnêtement. Enveloppé dans l'amour, que nous grandissions dans tous les sens et dans toutes les choses en Lui. » (Ephésiens 4:15 AMP)

 

Tout système religieux qui ne met l’accent que sur  les choses extérieures, et qui recouvre la vie intérieure par de simples rites et rituels est faux, il n’est pas vrai. L'œuvre de Dieu est de reconstituer la nature humaine. Et cela, bien sûr, implique deux choses.

 

D'une part, cela  implique un brisement. Et si vous connaissez quelque chose concernant les façons d’agir de Dieu avec les  vies qui se remettent entre Ses mains, il y a  sans aucun doute une large place pour le brisement – un brisement progressif  qui va de plus en plus à la racine des choses. Si nous avions des illusions sur nous-mêmes, elles seront toutes parties quand Dieu aura fait ce qu’Il a à faire en nous. Si nous sommes gouvernés par toute sorte de mensonges à propos de nous-mêmes, de notre position, de notre travail, quand Dieu aura agi en nous, tout cela aura disparu. Il va nous briser jusqu'à ce que nous nous voyons nous-mêmes  comme des impurs, avec toute notre justice comme un vêtement souillé. Donc, Il nous brisera, et Il le fait déjà.

 

Mais il y a bien sûr un autre côté, car Dieu n’est pas seulement négatif; Il  est aussi occupé à construire, nous amenant à détester tout ce qui est faux, tout ce qui n’est pas absolument transparent, vrai, droit, et clair. De plus en plus notre homme intérieur se révolte contre notre propre mensonge. Toutes les exagérations, toute fausse déclaration nous frappent fort, et nous savons que nous n’avons pas dit la vérité. C’est une chose formidable d’entrer dans les mains de l'Esprit Saint, jusqu'à ce que, comme Dieu, nous détestions tout ce qui est faux. «Je déteste", dit David, "toute voie de mensonge." Nous devons y venir aussi. Mais nous devons être amoureux de la vérité.

 

Par T. Austin-Sparks à partir de: la vérité dans les parties intérieures

 

Source : www.connaitrechrist.net  (avec autorisation)

 

Il (Dieu) est aussi occupé à construire, nous amenant à détester tout ce qui est faux, tout ce qui n’est pas absolument transparent, vrai, droit, et clair. De plus en plus notre homme intérieur se révolte contre notre propre mensonge." T. Austin-Sparks

Il (Dieu) est aussi occupé à construire, nous amenant à détester tout ce qui est faux, tout ce qui n’est pas absolument transparent, vrai, droit, et clair. De plus en plus notre homme intérieur se révolte contre notre propre mensonge." T. Austin-Sparks

Partager cet article

Repost0