Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 07:48

Leçon donnée par les animaux!!! ET, avez-vous remarqué les autres éléphants qui suivaient leurs chemins comme si de rien n'était...

Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 08:00

Lis et médite ! Jésus le Bon Berger s’adresse à toi personnellement !

 

Jean 10 : 1-30

 

Prenons quelques passages ensemble.

 

 

V 11 « Je suis le Bon Berger. Le Bon Berger donne sa vie pour ses brebis ».

 

V 10 « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ;Moi, Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient même avec abondance ».

 

V 14 « Je suis le Bon Berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et Je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que Je les amène ; elles entendront Ma voix, et il y aura un seul troupeau, un Seul Berger ».

 

V 26 « Mes brebis entendent Ma voix ; Je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.

Mon Père, qui Me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père, nous sommes un. »

 

ALLELUIA !



Commentaire

 

Si tu t’es profondément repenti (vomi le péché) et accepté la puissance du sang de Jésus-Christ qui te purifie de tout péché et ouvert ton cœur pour qu’Il règne en Seigneur sur toute ta vie alors Jésus-Christ est ton Berger personnellement. Il t’a donné la vie éternelle.

 

Jésus connaît ses brebis et elles Le suivent.
Les brebis Le suivent parce qu'elles connaissent sa voix (v 4b)

Sa voix se fait connaître dans sa Parole, la Bible.

Tu aimes prendre le temps de méditer les livres de la Bible, des passages bibliques etc.

Tu aimes écouter sa Parole prêchée par de vrais bergers (il y a des faux bergers. Nous allons le voir plus loin).

 

 

1- Tu ne suivras point un étranger (v 5)

 

- Ta vieille nature est devenue un étranger pour toi. Tu veilles et tu ne te laisses plus gérer par ses principes de vie, de pensées, de caractère, de comportement etc. TU ES UNE NOUVELLE CREATURE ! Tu vas de gloire en gloire par l’action du Saint-Esprit dans ta vie (et non par tes propres forces !).

 

- Le monde est devenu un étranger pour toi. Tu appliques ton cœur à obéir à la Parole de Dieu.

I Jean 2 : 15-17 dit « N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’Amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. »

 

- Satan est devenu un étranger pour toi. Il n’a plus d’autorité sur toi. Il ne domine plus sur ta vie. Tu ne reconnais plus sa voix, ni la voix de la chair, ni la voix de tes amis et autres connaissances dans le monde pour t’influencer. Pourquoi ? Parce que tu as choisi de suivre le Berger de ton âme, Jésus-Christ de Nazareth.

 

 

2- Tu ne suivras pas un mercenaire (v 12)

 

« Mais le mercenaire, qui n’est pas le Berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse… » Jean 10 : 11-13.

 

En Israël, il y avait deux types de salariés : le soldat mercenaire (étranger) et l'agriculteur.

Nous sommes des ouvriers de Jésus-Christ. Il est le Seul Propriétaire de ses brebis. Lui Seul a versé Son sang, donné Sa vie pour ses brebis sur la croix.

Pasteurs ! Arrêtez d’appeler les enfants de Dieu « MES brebis ». Jésus-Christ, le Vrai Bon Berger vous les a confiés. Il vous fait confiance !

LES BREBIS APPARTIENNENT A JESUS-CHRIST SEUL !

 

a Ainsi, certains pasteurs sont ou deviennent des mercenaires.

 

Ils construisent leur tour de Babel dont ils sont le chef suprême et incontesté.

L’église locale est devenue leur entreprise personnelle. Les membres sont leurs soldats et parfois même leurs esclaves qui obéissent à leurs ordres et leurs directives et non plus à la voix du Bon Berger et à sa conduite sainte.

 

Jésus-Christ n’est plus le Seul médiateur.

 

Les membres de l’église ont pris l’habitude de s’adresser « au pasteur » pour tous leurs besoins (la maladie, le chômage etc.) POURQUOI ?

 

A- Ils n’ont pas reçu les enseignements qui les aident à s’habituer à écouter la voix du Bon Berger et à Lui faire confiance.
 

B- Certains préfèrent restés chrétiens (simples spectateurs) et non évoluer pour être disciples de Christ qui suivent le Maître et obéissent à Sa voix (des acteurs dans leur vie et autour d’eux).

 

CONSEQUENCE : ils ne cultivent pas leur relation personnelle avec le Seigneur dans la Parole de Dieu, dans l’adoration, dans la prière. Ils se suffisent d’une prière vite faite (5 à 10 mn avant les occupations quotidiennes et avant de dormir). C’est pareil pour la Parole de Dieu (plutôt lire et non approfondir).

Ils n’ont pas confiance que le Seigneur va exaucer leurs prières. Ils ont besoin de l’onction du pasteur alors que l’onction du Saint-Esprit est sur leur vie dès qu’ils donnent leur vie à Jésus-Christ.

 

Rappel : Demander la prière est biblique mais la dépendance est malsaine.

En tant qu’enfant de Dieu, n’oublie pas que tu es sacrificateur. Le voile a été déchiré à la croix et tu as un libre accès auprès du Père !

 

Heureusement, il y a de vrais bergers, de vrais pasteurs et des anciens qui ont compassion des âmes et les aident à grandir et s’épanouir dans leur marche chrétienne.

 

a D’autres mercenaires : les faux docteurs de la Parole.
 

Certains ont commencé à enseigner la saine doctrine, la Parole de Dieu sincèrement. Mais l’orgueil du ministère peut être un facteur majeur d’une déviation.

D’autres sont de vrais agents du diable, qui vont même aller dans des écoles bibliques. Ils vont apporter de faux enseignements pour sortir le peuple de Dieu du droit chemin (la Parole de Dieu).

 

A- Des chrétiens mal affermis, mal enseignés (malheureusement) vont manger ce qu’ils vont apporter.

 

B- D’autres, plein de convoitises vont suivre ces faux docteurs « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. »

II Timothée 4 : 3-4.

 

a D’autres mercenaires : les faux prophètes

 

 

« C’est pourquoi voici, dit l’Eternel, J’en veux aux prophètes qui se dérobent mes paroles l’un à l’autre.

 

Voici, dit l’Eternel, J’en veux aux prophètes qui prennent leur propre parole et la donnent pour ma parole.

 

Voici, dit l’Eternel, J’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, qui les racontent, et qui égarent mon peuple par leurs mensonges et par leur témérité ;

 

Je ne les ai point envoyés, Je ne leur ai point donné d’ordre, et ils ne sont d’aucune utilité à ce peuple, dit l’Eternel » Jérémie 23 : 31-32.


 

a D’autres mercenaires : les faux apôtres

 

« Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres » II Corinthiens 11 : 13-15.

 

 

 

3- Pour conclure

 

VEILLONS ET PRIONS. APPRENONS A EXAMINER NOS CŒURS !

 

SUIVONS JESUS-CHRIST, LE BERGER DE NOS AMES QUI EST ALLE NOUS PREPARER UNE PLACE ET REVIENT BIENTOT NOUS CHERCHER !

 

A LUI SEUL SOIT LA GLOIRE POUR LES SIECLES DES SIECLES ! AMEN !

 

JOY 

 

Jésus le Bon Berger
Jésus le Bon Berger
Jésus le Bon Berger
Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 08:00

JESUS LE BON BERGER

 

Lis et médite ! Jésus le Bon Berger s’adresse à toi personnellement !

 

Jean 10 : 1-30

 

Prenons quelques passages ensemble

 

 

V 11 « Je suis le Bon Berger. Le Bon Berger donne sa vie pour ses brebis ».

 

V 10 « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; Moi, Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient même avec abondance ».

 

V 14 « Je suis le Bon Berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et Je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que Je les amène ; elles entendront Ma voix, et il y aura un seul troupeau, un Seul Berger ».

 

V 26 « Mes brebis entendent Ma voix ; Je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.

Mon Père, qui Me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père, nous sommes un. »

 

ALLELUIA !



Commentaire 

 

Si tu t’es profondément repenti (vomi le péché) et accepté la puissance du sang de Jésus-Christ qui te purifie de tout péché et ouvert ton cœur pour qu’Il règne en Seigneur sur toute ta vie alors Jésus-Christ est ton Berger personnellement.  Il t’a donné la vie éternelle.

 

Jésus connaît ses brebis et elles Le suivent.
Les brebis Le suivent parce qu'elles connaissent sa voix (v 4b)  


Sa voix se fait connaître dans sa Parole, la Bible.

Tu aimes prendre le temps de méditer les livres de la Bible, des passages bibliques etc.

Tu aimes écouter sa Parole prêchée par de vrais bergers (il y a des faux bergers. Nous allons le voir plus loin).

 

 

1- Tu ne suivras point un étranger  (v 5)

 

-         Ta vieille nature est devenue un étranger pour toi. Tu veilles et tu ne te laisses plus gérer par ses principes de vie, de pensées, de caractère, de comportement etc. TU ES UNE NOUVELLE CREATURE ! Tu vas de gloire en gloire par l’action du Saint-Esprit dans ta vie (et non par tes propres forces !).

 

-         Le monde est devenu un étranger pour toi. Tu appliques ton cœur à obéir à la Parole de Dieu.

I Jean 2 : 15-17 dit « N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’Amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. »

 

-         Satan est devenu un étranger pour toi. Il n’a plus d’autorité sur toi. Il ne domine plus sur ta vie. Tu ne reconnais plus sa voix, ni la voix de la chair, ni la voix de tes amis et autres connaissances dans le monde pour t’influencer. Pourquoi ? Parce que tu as choisi de suivre le Berger de ton âme, Jésus-Christ de Nazareth.

 

 

2- Tu ne suivras pas un mercenaire (v 12)

 

« Mais le mercenaire, qui n’est pas le Berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse… » Jean 10 : 11-13.

 

En Israël, il y avait deux types de salariés : le soldat mercenaire (étranger) et l'agriculteur.

Nous sommes des ouvriers de Jésus-Christ. Il est le Seul Propriétaire de ses brebis. Lui Seul a versé Son sang, donné Sa vie pour ses brebis sur la croix.

Pasteurs ! Arrêtez d’appeler les enfants de Dieu « MES brebis ». Jésus-Christ, le Vrai Bon Berger vous les a confiés. Il vous fait confiance !

LES BREBIS APPARTIENNENT A JESUS-CHRIST SEUL !  

 

a Ainsi, certains pasteurs sont ou deviennent des mercenaires.

 

 
 

Ils construisent leur tour de Babel dont ils sont le chef suprême et incontesté.

L’église locale est devenue leur entreprise personnelle. Les membres sont leurs soldats et parfois même leurs esclaves qui obéissent à leurs ordres et leurs directives et non plus à la voix du Bon Berger et à sa conduite sainte.

 

Jésus-Christ n’est plus le Seul médiateur.  

 

Les membres de l’église ont pris l’habitude de s’adresser « au pasteur » pour tous leurs besoins (la maladie, le chômage etc.) POURQUOI ?

 

A- Ils n’ont pas reçu les enseignements qui les aident à s’habituer à écouter la voix du Bon Berger et à Lui faire confiance.
 

B- Certains préfèrent restés chrétiens (simples spectateurs) et non évoluer pour être disciples de Christ qui suivent le Maître et obéissent à Sa voix (des acteurs dans leur vie et autour d’eux).

 

CONSEQUENCE : ils ne cultivent pas leur relation personnelle avec le Seigneur dans la Parole de Dieu, dans l’adoration, dans la prière. Ils se suffisent d’une prière vite faite (5 à 10 mn avant les occupations quotidiennes et avant de dormir). C’est pareil pour la Parole de Dieu (plutôt lire et non approfondir). 

Ils n’ont pas confiance que le Seigneur va exaucer leurs prières. Ils ont besoin de l’onction du pasteur alors que l’onction du Saint-Esprit est sur leur vie dès qu’ils donnent leur vie à Jésus-Christ.

 

Rappel : Demander la prière est biblique mais la dépendance est malsaine.

En tant qu’enfant de Dieu, n’oublie pas que tu es sacrificateur. Le voile a été déchiré à la croix et tu as un libre accès auprès du Père !

 

Heureusement, il y a de vrais bergers, de vrais pasteurs et des anciens qui ont compassion des âmes et les aident à grandir et s’épanouir dans leur marche chrétienne.


 

a D’autres mercenaires : les faux docteurs de la Parole.
 

  

 

Certains ont commencé à enseigner la saine doctrine, la Parole de Dieu sincèrement. Mais l’orgueil du ministère peut être un facteur majeur d’une déviation.

D’autres sont de vrais agents du diable, qui vont même aller dans des écoles bibliques. Ils vont apporter de faux enseignements pour sortir le peuple de Dieu du droit chemin (la Parole de Dieu).

 

A- Des chrétiens mal affermis, mal enseignés (malheureusement) vont manger ce qu’ils vont apporter.

 

B- D’autres, plein de convoitises vont suivre ces faux docteurs « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. »

II Timothée 4 : 3-4.


 

a D’autres mercenaires : les faux prophètes 

 

 

 

 

 « C’est pourquoi voici, dit l’Eternel, J’en veux aux prophètes qui se dérobent mes paroles l’un à l’autre.

 

Voici, dit l’Eternel, J’en veux aux prophètes qui prennent leur propre parole et la donnent pour ma parole.

 

Voici, dit l’Eternel, J’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, qui les racontent, et qui égarent mon peuple par leurs mensonges et par leur témérité ;

 

Je ne les ai point envoyés, Je ne leur ai point donné d’ordre, et ils ne sont d’aucune utilité à ce peuple, dit l’Eternel » Jérémie 23 : 31-32. 


 

a D’autres mercenaires : les faux apôtres  

 

« Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres » II Corinthiens 11 : 13-15.

  

 

 

3- Pour conclure

 

 

 

  

 

VEILLONS ET PRIONS. APPRENONS A EXAMINER NOS CŒURS !

 

SUIVONS JESUS-CHRIST, LE BERGER DE NOS AMES QUI EST ALLE NOUS PREPARER UNE PLACE ET REVIENT BIENTOT NOUS CHERCHER !

 

A LUI SEUL SOIT LA GLOIRE POUR LES SIECLES DES SIECLES ! AMEN !  

 

Joy

 

 

Repost 0
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 22:04

Partageons la Journée Internationale de la Bible.

Aujourd'hui nous sommes le 14 Novembre, c'est la Journée Internationale de la Bible. Peu importe où vous vous trouverez à midi aujourd'hui (heure locale), prenez un moment pour lire ou écouter des passages de la Bible avec des amis. 

___________________

La Bible, la Parole de Dieu est une nourriture nécessaire pour notre âme comme nous mangeons trois/j.

La journée internationale de la Bible nous rappelle l'importance de lire et prendre le temps de méditer la Bible, la Parole que Dieu nous a donné. C'est un trésor inestimable.

Pour grandir dans la foi et vivre une vie chrétienne victorieuse mangeons la Parole de Dieu jour après jour, et mettons la en pratique.

C'est simplement un rappel n'est-ce pas ?

Soyez bénis

Joy

 

Journée internationale de la Bible
Repost 0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 19:19

 

Un soir après une journée chargée, Émilie se coucha et s’endormit profondément. Au milieu de la nuit, elle fit un rêve étrange. Un être effrayant, toucha son épaule, la réveilla et lui tendit une lettre. Le visage grave, il lui dit : « Une de vos amies vous a écrit cette lettre de l’enfer ». Émilie tremblait de la tête aux pieds. Elle prit la lettre et commença à la lire :

 

« Mon amie, Je me tiens debout dans cet endroit terrible, et je suis en jugement. Je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est de ta faute. Tu connaissais Jésus personnellement... »

 

Racontée par Jean-Louis Gaillard : www.365histoires.com

 

Que cette histoire puisse nous interpeller.

Repost 0
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 07:00
Il s’agit de la première découverte d’une synagogue du premier siècle dans la partie rurale de la Galilée, confirmant le informations historiques du Nouveau Testament, qui affirme que Jésus prêchait dans des synagogues des villages galiléens.

Il s’agit de la première découverte d’une synagogue du premier siècle dans la partie rurale de la Galilée, confirmant le informations historiques du Nouveau Testament, qui affirme que Jésus prêchait dans des synagogues des villages galiléens.

 

Les vestiges récemment découverts d’une synagogue rurale du premier siècle en Israël, confirment les récits bibliques de la vie de Jésus.

 

« Il s’agit de la première découverte d’une synagogue du premier siècle dans la partie rurale de la Galilée, confirmant le informations historiques du Nouveau Testament, qui affirme que Jésus prêchait dans des synagogues des villages galiléens. »

 

A déclaré à JNS, le chercheur principal à l’Institut Kinneret, Motti Aviam.

 

Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues.

 

Les ruines de la synagogue, situées à Tel Rechesh, près du mont Tabor, dans la réserve naturelle de Nahal Tavor, en Galilée inférieure, remontent à l’époque de la période du Second Temple, qui a pris fin en l’an 79, lors de la prise de Jérusalem par les romains. Elles confirment la présence de synagogues dans les villages et pas uniquement dans les villes, comme indiqué dans l’évangile de Matthieu.

 

Le journal israélien Haaretz relève que s’il y a déjà eu sept autres synagogues de la période du Second Temple mises au jour, celle de Tel Rechesh est la première à être trouvée dans un milieu rural.

 

« Les inscriptions et les sources historiques montrent que les synagogues de cette période étaient utilisées pour des réunions, des lectures et études de la Torah, plutôt que pour le culte. Elles n’avaient pas d’arche sainte pour conserver les rouleaux de la Torah. »

 

Dans une interview pour Ynet, Aviam a expliqué pourquoi cette découverte est si importante pour les chrétiens.

 

« Le Nouveau Testament décrit de quelle manière Jésus prêchait dans une synagogue de Capharnaüm et dans d’autres synagogues en Galilée. »

 

Les vestiges de cette synagogue rurale attestent donc le texte de l’évangile de Matthieu (Mat. 9:35).

« Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la Bonne Nouvelle du Royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité. »

 

Source : Christian Post 

Source : www.infochretienne.com

 

 

Repost 0
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 20:58

 

"Car vous êtes morts» (Colossiens 3 : 3).  

Cette mise de coté définitiveabsolue et finale de nous-mêmes dans un acte de mort, est quelque chose que nous ne pouvons pas faire nous-mêmes. Il ne s'agit pas d'auto-mortification, mais c’est mourir avec ChristRien ne peut lefaire à part la Croix de Christ et l'Esprit de DieuL'église est pleine de personnes à demi-mortes qui ont essayé  de se tuer elles-mêmes pendant des années, et n'ont pas eu le courage de porter le coup fatal.

Oh, si seulement elles se mettaient aux pieds de Jésuset Le laissait faire, il y aurait l’accomplissement et le repos. Sur cette Croix, Il a pourvu à notre mort aussi bien qu’à notre vie, et notre rôle est juste de laisser Sa mort être appliquée à notre nature comme elle l'a été à nos anciens péchéset ensuite la Lui abandonner, ne plus y penser, la compter pour  mortene plus jamais la reconnaître comme étant nous-mêmes, mais une autreen refusant de l’écouter ou de la craindre, de s’identifier à elle, ou même d’essayer de la nettoyer, mais de la laisser entièrement dans Ses mainsmorte pour nous pour toujours. Pour toute notre vie nouvelle, nous devons dépendre de Lui pour chaque soufflecomme un bébé qui vient de naître dépend de la vie de sa mère.

Source : www.connaitrechrist.net (avec autorisation) 


Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 07:45

Bébé

Par Milt Rodriguez

« Le Royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde que quelqu’un prend et sème dans son champ ; Ce grain est la plus petite de toutes les semences ; mais quand il a crû, il est plus grand que les légumes, et il devient un arbre ; tellement que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. » Matt. 13 :31-32

Il y a eu de nombreux mouvements de croissance d’église, des modèles, des ministères, et des mentors au cours des cinquante dernières années. Ils ont tous leurs différences et pourtant la plupart sont remarquablement semblables.

À mon avis, la plupart de ces «systèmes» ont été mis en place au sein de la mentalité institutionnelle et visaient à aider les pasteurs à remplir leurs bancs.

Je suppose que vous pourriez dire que j’ai été techniquement un pasteur institutionnel pendant deux ans. Pendant ce temps, les pasteurs du groupe où j’étais se réunissaient tous les mois pour un petit déjeuner de prière. Il n’y avait que deux sujets de discussion lors de cette réunion : Combien de personnes avez-vous dans votre église ; combien d’argent avez-vous récolté ? Il y avait un pasteur qui avait eu beaucoup de succès et une grande église. Certaines des autres personnes pensaient que si elles prêchaient ses sermons (mot à mot!), elles auraient le même genre de succès!

C’est typique du genre de pensée qui imprègne le leadership dans les églises institutionnelles. Les “spécialistes” de la croissance d’église ont mis au point toutes sortes d’idées loufoques pour aider les congrégations à se multiplier dans le monde occidental. Beaucoup d’entre elles sont des méthodes de manipulation, forcées, et contiennent du marketing du style « Madison Avenue ». Ils peuvent amener des gens sur les bancs, mais qu’est-ce qui se passe ici, spirituellement?

Quel est le but?

La majorité des chrétiens évangéliques croient aujourd’hui que l’objet et le but de l’Eglise est d’évangéliser le monde. C’est pourquoi Dieu nous a sauvés et c’est la raison pour laquelle nous sommes ici. En d’autres termes, nous sommes ici pour nous multiplier, nous ferions mieux d’y arriver.

Maintenant je comprends que lorsque Dieu créa l’homme, il lui dit d’être fécond et de se multiplier (Gen. 1:28). Mais qu’est-ce que Dieu dit avant? D’abord, il a créé l’homme à Son image et utilisé une forme au pluriel (Gen. 1:26). Il a dit “Faisons l’homme à notre image.” Cela nous montre deux choses: Il voulait une expression de Lui-même (l’image), et Il a voulu que cette expression soit corporative. C’est pourquoi Il a parlé dans une forme au pluriel.

Dieu est une communauté de trois personnes. Père, Fils et Esprit formant le seul Dieu. Il voulait une communauté qui exprime ou affiche Sa propre vie corporative.

Puis Il a dit qu’Il voulait que cette image corporative de Lui-même ait la domination ou le règne sur la terre. Ainsi, nous voyons un Dieu ici qui veut une expression de Sa nature communautaire qui règne pour Lui sur la terre. Et Il veut que cette communauté (ou race) soit féconde et se multiplie. Comme vous pouvez le voir, la multiplication est seulement un tiers de l’équation ici et c’est la dernière partie. C’est très important comme nous le verrons.

Tout cela se passe dans la Genèse chapitre 1 avant la chute. C’est l’intention originelle de Dieu et le but avant et au-delà de la chute. Bien sûr, Dieu savait que la chute allait se produire et donc il avait un “plan d’urgence.” C’est le plan de la rédemption en Christ. Mais cela ne change pas son intention initiale. Il voulait toujours quelque chose pour Lui-même au-dessus et au-delà des besoins humains. Il voulait toujours cette expression visible de Sa vie divine et de Son amour. Mais voici le problème:

Nous avons fait du besoin humain le centre de tout et avons oublié que Dieu veut quelque chose pour Lui-même !

Nous sommes restés coincés dans le « plan d’urgence» et avons abandonné le plan initial. Dieu veut toujours Sa maison, Son corps, Son épouse, Sa famille, et Son homme nouveau qui peut exprimer Ses attributs divins dans une communauté partagée de vie. Et c’est Son but!

Ne vous méprenez pas ! Il nous aime et se soucie de nos besoins. Il a envoyé Son Fils pour nous racheter, nous guérir, nous délivrer, etc. Mais tout ceci était encore une partie du « plan d’urgence. » Le but de ce « e-plan» a été de nous remettre sur la bonne voie avec Son dessein éternel. S’il-vous-plaît, se référer à ce qui suit: Eph. 1:7-14; Eph. 3:3-12; Eph. 4:11-16; Col 1:24-28; Col 3:9-11.

Son dessein a tout à voir avec Son Fils. Le chapitre 1 d’Ephésiens est très clair. Il veut rassembler toutes choses en Son Fils (Éphésiens 1:9, 10). Il veut que Son Corps exprime la plénitude de Son Fils (Eph. 1:22, 23). Et Il veut que Son Fils remplisse toutes choses (Eph. 4:10).

Croissance prématurée

Je crois que lorsque nous mettons la priorité sur l’évangélisation et la mission, nous nous retrouvons avec des résultats très peu profonds. Nous pouvons avoir beaucoup de chiffres, mais ils peuvent être tous des zéros! Dieu est à la recherche d’une qualité bien plus que d’une quantité. Le Père est à la recherche de la mesure de Christ (Eph. 4:13). C’est le vrai fruit.

À mon avis, nous ne devrions pas nous concentrer sur le fruit (en tant que croissance numérique). Nous devrions nous concentrer sur la vie. S’il y a la vie de Christ qui coule dans un groupe, alors le fruit va être produit organiquement au bon moment. Il y a des saisons dans la vie de l’Eglise et l’une de ces saisons est le moment de la récolte. La clé est pour chaque croyant d’apprendre comment puiser dans la réserve de vie au sein d’eux-mêmes et cette vie divine peut circuler dans le Corps (Col. 1:27). Puis, tout comme un arbre, tout va se développer au bon moment.

Le timing est une grosse partie de l’équation. Un arbre ne produit pas de fruits dès sa sortie. Un semis n’est pas assez mature pour produire des fruits. De la même manière, une fillette de cinq ans ne peut donner naissance à un enfant. Elle n’est pas encore assez mature. Ce n’est pas encore « sa saison ».

Nous voyions bien ceci dans la première église. Les apôtres ont passé trois ans à vivre avec Jésus, avant d’accomplir un résultat significatif dans le ministère ou dans l’évangélisation. À part les apôtres, il n’y a aucune trace de quelqu’un prêchant ou évangélisant à Jérusalem pendant au moins quatre ou cinq ans. Certains érudits pensent qu’il s’est passé huit ans avant la persécution de Saul de Tarse et la dispersion qui en résulta.

Alors, soyons vraiment prudents et disons qu’il y eu cinq ans entre le jour de la Pentecôte et la persécution. Qu’est-ce que les croyants faisaient pendant tout ce temps ? Je crois qu’ils apprenaient Christ. Autrement dit, ils apprenaient comment vivre par la vie d’un Seigneur incarné. C’était leur équipement. Ce fut leur fondation. Alors, quand la persécution a frappé, ils sont allés dans toute la Judée prêchant la Parole et de nouvelles églises sont nées (Actes 8:4). Cela a été possible parce qu’ils avaient passé ces années précédentes à apprendre Christ!

Pour chaque chose, il y a une Saison.

Mes collègues et moi-même voyions cette même vérité dans le domaine où nous travaillons avec différents groupes dans l’implantation d’églises organiques. La plupart des gens sortent des églises institutionnelles et un nouveau groupe n’est pas prêt à se multiplier tout de suite. Bien sûr, il est toujours encouragé à aller vers les autres et quand de nouvelles personnes viennent à Christ, c’est toujours une chose merveilleuse. Mais en gros, au début, ce groupe a besoin d’une base solide de Christ comme leur tout. Ils ont besoin d’une révélation toujours plus profonde de Christ et Son Église. Ils ont besoin d’aide pratique pour apprendre à vivre par Sa vie.

Et ils ont besoin de temps pour «se désintoxiquer» des systèmes et des mentalités de la religion.

Si la vie coule, alors le groupe grandira quand il est prêt. Nous avons vu cela se produire à plusieurs reprises. Mais cette croissance sera “en saison” et sera profonde et forte. Et la plénitude du Christ sera exprimée à travers Son corps. (Eph. 1:22-23)

Traduction : G. Plumat, Aimablement relu et corrigé par l’équipe de http://connaitrechrist.net/


Repost 0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 20:04

 

Repost 0
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 11:17

Lire la Bible3

L’essence même de la prière, c’est l’esprit de ferveur. Sans la ferveur, la prière n’est qu’une coquille vide, des paroles en l’air. Il est triste de constater que cette forme de prière est très courante dans nos églises aujourd’hui.

Nous vivons dans une ère toujours pressée, affairée, active, et cet esprit d’agitation a envahi l’Eglise de Dieu. Ses prouesses religieuses sont nombreuses. L’Eglise travaille la religion avec l’ordre, la précision et la force d’une vraie machine. Mais trop souvent elle travaille avec le même manque de coeur qu’une machine. Il y a de ce mouvement de manège dans notre routine incessante d’activités religieuses. Nous prions sans prier. Nous chantons sans chanter selon l’Esprit. Nous avons de la musique sans que les louanges de Dieu y soient présentes. Nous fréquentons l’église à force d’habitude, et nous sommes très contents de revenir chez nous lorsque la bénédiction finale est prononcée. Nous lisons notre chapitre habituel dans la Bible, et nous nous sentons plutôt soulagés lorsque la tâche est accomplie. Nous prions machinalement comme un ouvrier qui récite sa leçon par coeur, et nous ne sommes pas chagrinés lorsque le dernier « amen » est prononcé. Le christianisme touche tout, sauf nos coeurs. Il engage nos mains et nos pieds, il s’empare de nos voix, il empoigne notre argent, il touche même notre posture corporelle, mais il ne s’empare pas de nos affections, de nos désirs, de notre zèle, pour nous rendre sérieux, éperdument fervents, pour nous faire taire et devenir des adorateurs dans la présence de Dieu.

Pourquoi donc tous ces tristes défauts dans notre piété? Pourquoi cette perversion moderne de la vraie nature de la religion de Jésus-Christ? Pourquoi le genre moderne du christianisme ressemble-t-il tellement à un coffret à bijoux sans les bijoux à l’intérieur? La grande défaillance de l’Eglise moderne, c’est l’absence de l’esprit de dévotion, de ferveur. Nous entendons des sermons dans le même état d’esprit que nous écoutons un cours magistral ou un discours. Nous nous rendons à la maison de Dieu comme si ce n’était qu’un lieu ordinaire, au même niveau que le théâtre, la salle de cours à la convention. Nous manipulons les choses sacrées comme s’il s’agissait des choses du monde.


L’esprit de ferveur met Dieu dans toutes choses. Il met Dieu non simplement dans ses prières et dans sa fréquentation de l’Eglise, mais dans toutes les occupations de la vie. « Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Corinthiens 10:31). L’esprit de ferveur rend les choses ordinaires de ce monde sacrées, et les petites choses, grandes. Par cet esprit de ferveur, nous allons au travail le lundi dirigés par cette même influence et inspirés par ces mêmes influences qui nous ont poussés à fréquenter l’église le dimanche.


L’activité se fait souvent au dépens des éléments plus solides, plus utiles, et généralement s’accompagne d’une négligence totale de la prière. Être trop occupé par les affaires de Dieu pour communier avec Dieu, être trop occupé par le travail de l’Eglise pour prendre le temps de parler avec Dieu de Son oeuvre, voilà le chemin royal qui amène les gens à rétrograder; et nombreux sont ceux et celles qui, leur âme immortelle en souffrant, ont foulé ce chemin.

 

Source: The Watchword

Référence: « Essentials of Prayer » (Les Fondements de la Prière), E.M. Bounds
Traduit par Nicole de Girardier pou ERM

Source : www.lesarment.com

 

Repost 0