Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 12:23

personne-en-recherche.jpg

Le témoignage est long mais je vous invite à l'imprimer pour la méditation. Cà en vaut la peine.

Par Paulo A. Chirlias

(Mathieu 24 : 4,11,24 / 2 Thes. 2 : 3, 10)

 

 

Un règlement intérieur, un magazine, un calendrier, une carte d’adhérent, un groupe musical, qui se prépare à faire des clips vidéos, des bases locales et internationales, des départements (des femmes, de la jeunesse, de la délivrance, du secrétariat, des disciples, des appelés, des pasteurs, etc..) et une personne à la tête !

Et bien non, ce n’est pas une entreprise, mais « l’église » que je fréquentais !

Mon frère et ma sœur en christ seront d’accord avec moi, lorsque je dis que la nouvelle naissance, ce jour, où nous avons reçu le Seigneur Jésus, et donc, su qu’il était vivant, est le jour le plus merveilleux de notre vie…

Rien n’est comparable à cela, ni la naissance d’un enfant, ni le mariage ou je ne sais quel autre évènement, rien n’est plus beau, plus fantastique que de découvrir que Dieu existe, qu’il est vivant et que Jésus-Christ, notre Seigneur est réellement mort à la croix pour nous et est ressuscité !

Alléluia !!

Le voile s’est déchiré, nos yeux se sont ouverts sur la réalité, cette réalité qui nous était cachée par le diable. Les écailles sont tombées et aujourd’hui nous voyons clair et connaissons les réalités spirituelles. Nous savons ce qui est en jeu, et ce que l’ennemi convoite, notre âme.

 

L’Eternel nous a ainsi permis de comprendre qu’il y a un combat qui se livre dans l’invisible, un combat qui n’est pas charnel, mais spirituel. Ensuite, chacun a son propre cheminement avec le Seigneur Jésus et il nous donne d’avancer et de découvrir sa parole, la bible.

 

Le zèle nous prend, nous sommes remplis de l’amour du Seigneur, nous voulons parler de Lui à chaque instant, à nos amis, nos familles, à tout le monde, mais nous rencontrons un mur, une opposition…

 

Mais rien ne nous arrête, nous prions quand nous sommes au restaurant pour que l’Eternel permette que nous puissions parler de lui, nous prions quand nous sommes dans le métro, le bus, nous prions pour que notre Seigneur Jésus créait une situation pour pouvoir parler de lui… Nous avons soif d’évangéliser et il le fait !

 

C’est de cette manière que cela se passait pour moi, c’était mon 1er amour. L’Eternel nous ouvre les portes. Nous nous marions, avons des enfants et nous continuons à avoir soif de Dieu, à vouloir le servir, nous voulons plus de lui.

Les années passent et on s’embourgeoise !!!

On aime Jésus, on sait qu’il est vivant, mais notre 1er amour diminue, ce qui n’est pas le cas de tous, bien entendu, mais pour certains, on devient moins bouillant.

 

Entre-temps, nous avons intégré une " église", une communauté. On y découvre que le chrétien n’est pas parfait, mais vraiment pas, et cela fait fuir des personnes ou les freine, telle que ma mère qui me suivait au début, mais un jour, un ancien a tenu des propos inappropriés et ma mère est partie pour ne plus revenir avec moi, jusqu’à ce jour.

 

Mais nous, rien ne nous arrête, l’Eternel a préparé notre cœur car ce n’est pas un homme qui nous a touchés, c’est notre Seigneur Jésus lui-même , donc le comportement de l’homme ne te dit rien et ne pourra certainement pas freiner ton avancée vers le Royaume de Dieu. (Je parle en mon nom, même si certains peuvent se reconnaître.)

 

Je le disais, on s’embourgeoise, on apprend, on devient " spirituel ", on sait comment marche plus ou moins l’invisible, comment travaille la sirène des eaux, la reine du ciel, la sorcellerie et tout le tralala. L’église où tu te trouves avance, tu es béni. On fait des programmes, des croisades d’évangélisation, des gens se donnent au Seigneur Jésus…

 

Les prédicateurs condamnent le péché, tout semble « parfait », tout parait être dans la volonté de Dieu. Tu es certain, convaincu que tu es dans le plan du Seigneur. Puisque les projets aboutissent, des « églises » sont construites, des « âmes » sont gagnées ; la faveur de Dieu est là, il n’y a aucun doute !


Concernant la vie personnelle avec le Seigneur Jésus, il y a des hauts et des bas, des choses que tu fais, des pensées que tu as, mais tu te bats, dans le service, dans la délivrance, dans la prière, pour ne pas rétrograder car tu sais que, même en étant chrétien, tu peux perdre ton salut.

L’Eternel est là avec toi dans l’église où tu te trouves.

Il est dans ta vie, pas de doutes, tu le sers, tu es à plein temps dans l’œuvre, consacré au Seigneur. Tu as quitté ton travail, ta vie parisienne pour le servir dans un autre continent avec ta femme et tes enfants.

 

Les gens te félicitent, sont impressionnés du courage dont tu as fait preuve en quittant ta vie d’européen, pour te retrouver dans cette nouvelle ville, en Afrique, dans une chambre avec femme et enfants. C’est ma vie !

 

Dieu a fait de moi quelqu’un qui s’intéresse à l’eschatologie, à la fin des temps… et au moment où je mets ce document au propre pour le copier sur ordinateur, le japon vient de connaître un terrible séisme, suivi d’un énorme tsunami, ce qui fait que me conforter sur la certitude que Jésus arrive pour récupérer son épouse, une église sans tâche ni ride, amen.

 

Donc depuis ma conversion, je m’intéresse à l’enlèvement, au 666, à l’anti christ et l’Eternel m’ouvre les yeux et me permet de comprendre à la lumière de sa parole, la bible et en la superposant à l’actualité, que nous sommes à la fin de la fin des temps.

 

Je comprends que l’époque dans laquelle on vit est charnière, que l’enlèvement peut avoir lieu maintenant. Je vois que la marque (rebaptisée Xmark) est prête à l’emploi et que l’anti christ est en coulisse…

Tout le conflit israélo palestinien, les catastrophes, guerres, tout me permet de prendre conscience que nous avançons, le monde avance vers un mur, à grande vitesse et que le nouvel ordre mondial s’organise sous nos yeux.

++ Et un jour, ce monde de perfection dans lequel je croyais être cette bonne "  église "  ce ministère, cette dénomination à laquelle j’appartenais (j’avais une carte d’adhérent) et que je croyais être conduis par le Seigneur Jésus, s’écroule.++

Une désillusion…
Un choc se produit quelque chose que je n’attendais pas, que je ne prévoyais pas et pourtant, je pensais avoir les yeux bien ouverts. Un coup de massue tombe sur ma tête et je suis mis à terre, déboussolé, et c’est ce qui m’est arrivé…

Un premier voile s’était déchiré, puis voici qu'un deuxième voile se déchire, alors que je ne savais pas qu’il pouvait y en avoir un autre…

Celui-là n’est pas comme le 1er voile de la conversion. Le 1er voile déchiré est chic dans la mesure où on y découvre Jésus Christ de Nazareth !

Tandis que ce 2ème voile, en se déchirant, il fait mal, tu sens la déchirure… et tes yeux s’ouvrent sur la vérité.

Aujourd’hui, avec de la hauteur, je comprends ce qui s’est passé et c’est à 5h00 du matin, un jour de février que je suis poussé pour écrire d’une traite ce document, le mettre à plat et partager ce qui m’est arrivé dans ma vie de chrétien.

 

Je faisais partir d’une dénomination chrétienne (je l’ai quittée car Dieu le voulait), qui a à sa tête une femme, qui a pour titre " présidente " de la dite dénomination de ce ministère et qui est aussi "prophétesse", "révérend" et qui va bientôt être consacrée Bishop, par des archibishops (elle est actuellement appelée la Bishop élue).

 

Je partage tout cela, mais mes écrits ne diront de mal de personne car mon but, c’est de dénoncer les manigances, les ruses du diable afin que cela puisse parler à quelqu’un, selon ce que l’Eternel voudra.

 

Dans cette dénomination, la personne à la tête que l’on appelle "la maman" - et j’utilise les termes à la « tête » - car tous, y compris elle-même, la considèrent à la tête de ce ministère, puisqu’elle dirige tout, décide de tout ce qui concerne l’œuvre.

 

Elle a selon les enseignements que nous avons reçus d’elle, la vision de l’œuvre et nous pasteurs, disciples, conseillers, peuples, sommes les "porteurs de vision". En gros, il ne peut y avoir une autre vision que celle qu’elle a reçue de Dieu, et les autres autour, qui sommes en dessous d’elle, sommes les porteurs de vision.

 

Les programmes internes ont été institués par "la maman" et il en est de même pour les croisades… tout est décidé par elle, date, lieu, orateurs… Durant les réunions, elle est devant, c’est elle qui convoque ces réunions, et les instructions sont données à chacun. Les conseillers responsables s’expriment, bien évidemment, mais ce n’est pas un commun accord, car tout a déjà été préalablement vu et décidé d’avance par celle qui est à la tête.

Elle nous informe du programme, de la date… des orateurs venant de l’étranger.

Tout est vu par "la maman".

Maintenant, chaque église ou base, car le ministère en question à différentes bases dans la ville, s’organise pour avoir l’argent pour contribuer au budget (très lourd), déplacer son peuple, acheter le pagne du programme, etc… et la somme récoltée est bien souvent maigre et loin d’atteindre la somme totale pour organiser de tels évènements qui comprennent prospectus (grandes affiches et petites affiches couleur afin de quadriller les zones de croisades et la ville) la venue des hommes de Dieu, c'est-à-dire payer leur avion, l’hôtel souvent de luxe, le cachet, les dépenses quotidiennes de l’orateur(s), nourritures, font que les programmes organisés se chiffrent en millions de FCFA.

 

Après ces programmes, les bases sont KO car les conseillers, peuples, ont dû faire de gros efforts pour soutenir ce programme qui, à 95%, est pris en charge par "la maman" qui parfois est obligée de prendre un crédit pour faire ces programmes.

 

Il y a donc une personne a la tête puis des pasteurs avec un pasteur responsable, des disciples, des anciens, diacres, conseillers ou responsables, et le peuple !

Ceci est la hiérarchie de la dénomination.

Je suis en train d’expliquer et je n’émets aucune critique, j’expose les faits tels qu’ils sont :

Les pasteurs dont je fais partie ont été pour la plupart consacrés disciples auparavant et sont soumis à "la maman" et lui obéissent aveuglement car personne, je dis bien personne n’a encore discuté ou remis en question ses paroles, ses décisions.


Quand la maman dit de faire quelque chose on exécute tout simplement. Si elle t’appelle, tu viens. ++ Quand elle a parlé, on obéit, c’est l’autorité. Dieu l’a établie à la tête de l’œuvre donc on obéit naturellement. On fait la volonté de Dieu !++

 

Le pasteur (nous avons tous été consacrés pasteur et en dessous de "la maman", il n’y a pas d’apôtre, évangéliste, docteurs ou prophète) peut régler certaines situations interne de sa base, mais si c’est un gros problème, et que "la maman" est là, on l’informe et elle gère ou dit quoi faire, et si elle n’est pas là, le pasteur responsable l’informe et reçoit les instructions adéquates.

Aucune décision majeure ne peut être prise sans son accord, aucune !

Lorsqu’elle est partie à l’étranger (d’autres bases y sont implantées), un rapport est fait par téléphone par le pasteur responsable, la secrétaire, qui est ma femme, ou la femme pasteur qui vit avec elle, et qui est un peu comme un sac à main, si je puis dire. Moi-même, j’étais chargé de la conduire en voiture, et d’être à ces côtés, à sa disposition.

 

"La maman" a un grand charisme, une forte personnalité et les gens l’aiment, l’admirent et disent beaucoup bien d’elle.

 

Elle intervient dans tout et les proches se confient à elle et parle librement de tout ce qui concerne leur foyer afin de recevoir les conseils que chacun va s’empresser de suivre à la lettre ; certains vont jusqu’à lui confier leur mauvaises pensées à son égard, afin d’être totalement transparent envers elle et que la maman puisse donner les directives de prières.

 

C’est un peu le culte de la personnalité. "La maman" parfaite, qui sait tout sur tout, qui donne les bons conseils, avec un passé difficile mais qui aujourd’hui est élevée et à qui tout réussit.

 

Elle a bâti un grand temple, auquel j’ai participé physiquement dans pas mal de tâches diverses et, à 95%, elle en est la principale actionnaire car c’est la maman qui a sorti l’argent (toutes les offrandes de constructions, programmes pour la construction font que le peuple y a participé financièrement, à 5%.environ).

 

Les bases des différentes villes, c’est elle… elle a tout pris en charge et s’occupe de tout.

Tout ce qu’elle dit est parole d’évangile et elle ne peut pas se tromper. Si tu ne fais pas ce qu’elle dit, c’est que tu désobéis à l’autorité, donc à Dieu.

C’est un rapport supérieur - inférieur, maître – disciple – même si on l’appelle "maman" et que nous sommes, comme elle le dit, "ses fils et filles". Elle reste notre supérieur hiérarchique, notre autorité et on est à son service, étant les porteurs de vision.

 

Mais tout le monde accepte cette dénomination, ce système, ce rapport où "la maman" est la « ointe » que l’on doit respecter, à qui on doit obéir, sans discuter car elle est la servante de Dieu placée par Dieu, pour nous enseigner, nous guider, nous conseiller, tant que nous sommes sous sa couverture spirituelle, comme elle nous l’a enseigné. Donc tant que tu obéis, et fais tout ce qu’elle dit de faire, tu es sous sa couverture, ce qui sous entend sous la protection de Dieu.

Qui va donc s’opposer ?!!

Evidemment, elle ne va pas te demander de te jeter sous un pont ou de tromper ton conjoint, car elle est carrée, elle ne badine pas avec le péché mais tu sais que tout ce qu’elle va te dire de faire, c’est conduit par le St Esprit et que c’est donc pour ton bien.

 

Lorsque le Seigneur Jésus commença à ouvrir mes yeux, quelqu’un donna un sujet de prière qui illustre parfaitement ce que je raconte.

 

- « On va prier pour la maman et prier pour que tout ce qu’elle va nous demander de faire, on le fasse sans discuter. Si elle dit d’aller à gauche, on va à gauche, si elle dit d’aller à droite on va à droite, comme des militaires, on ne réfléchit pas, on obéit ! On prie le Seigneur »

Je me souviens qu’il y a eu un temps où les gens disaient qu’on adorait "la maman !"

Lorsqu’elle se déplace dans une base ou intervient dans le grand temple, c’est l’euphorie au niveau du peuple, les gens sont surexcités, ce sont des cris de joie, des acclamations, c’est la folie !

 

Selon ses propres termes, que j’ai retenus lors de ses prédications, elle est :

Notre maître, notre berger, notre leader, notre mentor, notre repère, la voix que l’on doit écouter, l’intermédiaire que Dieu a établi sur nous pour notre bien car elle est plus a même de comprendre, de savoir, en raison du passé qu’elle a eu…


Je ne fais que répéter, je n’invente rien…

 

Aujourd’hui, sa photo est sur les prospectus des programmes internes, lors des veillées ou autre, et elle a demandé que l’on mette sa photo dans chaque base, à l’extérieur du bâtiment ou à l’intérieur et il y a quelques temps, la maman demandait, à nous pasteurs, de parler davantage d’elle sur la chaire, car Dieu lui aurait permis de comprendre qu’on ne parlait pas assez d’elle sur la chaire (2 Cor : 4-3).

 

Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent ;


Actuellement, tout est axé sur la consécration de Bishop… plein de croisades ont été prévues par la maman chaque mois, dans le but qu’il y ait du monde lors de sa consécration (cela a été dit dans les annonces de la base où je me trouve encore.)

 

Beaucoup de choses, de comportements m’ont permis de réaliser que le ministère était idolâtre, et cela imprégnait la dénomination (chaque dimanche après le culte, nous répétions un texte inspiré par "la maman", disant : " nous ministères, nous prospérons, nous voyagerons, nos enfants seront des cadres, etc…" pendant 10mn, et cela se reflétait aussi au leader.

 

« C’est vrai que les idoles de bois, somme toute, sont peut être moins dangereuses que les idoles immatérielle » (les renards dans la vigne de D’Astier)

Le chrétien n’est plus vigilant lorsqu’il a confiance en quelqu’un.

Au début, on teste la personne, on analyse tout avant d’avoir confiance en quelqu’un mais dès que la confiance est acquise, on se relâche et c’est là qu’est le danger je crois. Car à partir de là, l’ennemi peut attaquer, et la personne à laquelle nous avons donné notre confiance, peut chuter, peut changer et ne plus être, malheureusement, la même personne qu'au début !

 

Peu ont conscience de cela, car ils gardent l’image des actions du passé et n’analysent plus le présent.

Ils se laissent conduire à l’abattoir, aveuglés .

Oui, un deuxième voile s’est déchiré sous l’action du Saint-Esprit.

Oui, le voile s’est déchiré quand l’Eternel m’a permis de comprendre que l’église n’est pas un lieu, ni un bâtiment, ni une société que l’on dirige comme n’importe quel entreprise du monde, avec un président.

Oui le voile s’est déchiré lorsque, j’ai compris que l’esprit des Nicolaïtes (Apoc 2 : 6,15), l’esprit de contrôle, l’esprit d’idolâtrie, l’esprit de séduction étaient sur l’œuvre dans laquelle j’étais.
L’esprit des Nicolaïtes peut se résumer ainsi :

C’est la prise de contrôle par un seul, grâce il faut le dire au peuple qui aime mettre en avant un homme/ femme pour le gouverner (Juges 8 :22-23). Les hommes aiment élever d’autres hommes et ces personnes, une fois mises sur un piédestal, à l’honneur, se considérent pour la plupart comme des intermédiaires, plus à même que quiconque pour expliquer et donner les instructions de Dieu pour son peuple… le peuple de Dieu est centré sur le leader et exécute chacune de ses paroles.

Dieu hait les œuvres des Nicolaïtes !

Cette doctrine amène les gens à vénérer leur lieu de culte qu’ils appellent « église ou temple » et se voietn à travers la dénomination à laquelle ils appartiennent (Actes 17 : 24 – Actes 7-8). L’esprit des Nicolaïtes fonctionne sur un système de hiérarchie qu ne devrait pas exister au sein du corps du Christ…

Je parle d’esprit d’idolâtrie car une idole est un reflet dans lequel l’homme en vient à se contempler lui-même parce qu’il s’y identifie… on met notre identité dans ce que nous faisons, dans les œuvres humaines, les titres, le nom de l’église…

C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui là où je me trouvais. Le peuple est voilé, aveuglé, séduit par des doctrines mensongères qu’il prendpour vraies et ça, c’est l’esprit de séduction.

Oui le voile s’est déchiré lorsque l’Eternel m’a fait comprendre qu’un homme, quelque soit son rôle, position ou titre qu’il se donne, ne peut être la couverture spirituelle d’un autre, si ce n’est Jésus-Christ. La couverture spirituelle n’est pas biblique et est donc une fausse doctrine.
Oui, le voile s’est déchiré lorsque l’Eternel m’a fait comprendre que mon leader, mon maître, mon mentor, mon repère, la voix que je dois écouter et suivre c’est celle de notre Seigneur Jésus et pas celle d’un homme.
Oui, le voile s’est déchiré lorsque, j’ai compris que le seul intermédiaire, c’est Jésus-Christ et pas un homme.
Oui, le voile s’est déchiré, lorsque j’ai compris qu’autour de moi, on idolâtrait le leader et qu’on était séduit.
Oui le voile s’est déchiré, lorsque j’ai compris que les dénominations n’étaient pas de Dieu et que faire partie de l’une d’entre elle, ne protège pas.
Oui le voile s’est déchiré, lorsque j’ai eu la certitude biblique que les consécrations de Révérend, Bishop, Archibishop ne sont pas de Dieu, mais que cela reflète les honneurs, les titres du monde ou de l’Église Catholique – Romaine.
Oui, le voile s’est déchiré, quand j’ai compris que dans le corps du Christ, il n’y a pas de supérieur ou d’inférieur et que l’organisation sous forme pyramidale (du plus important au moins important) n’est pas biblique et que donc personne ne peut se placer à la tête d’une assemblée en tant que maestro, chef leader ou je ne sais quoi !
Oui, le voile s’est déchiré lorsque j’ai vu la main du diable sur cette œuvre.
Oui, le voile s’est déchiré quand j’ai vu la séduction sévir de façon puissante dans le ministère ou j’étais et que l’apostasie y avait place…

Mon monde chrétien s’est écroulé et ça fait mal à la tête.

Cette déchirure fait mal, mais aujourd’hui, je vois, je comprends ce qui se passe et l’Eternel me confirme que nous sommes en plein dans l’apostasie, on marche dedans mais le chrétien ne voit pas, c’est la séduction finale !

 

Je me posais beaucoup de questions et je n’ai jamais été du genre à tout avaler (1 J. 4-1). Le Saint Esprit nous interpelle, mais nous refusons très souvent d’écouter ou de prêter attention à ses « Warning !».

 

La culpabilité m’a beaucoup fatiguée parce que je n’étais pas un bon mari, je le savais. Ensuite, par mon mauvais caractère, je me faisais souvent remarquer, mais je voulais changer, mais je n’y arrivais pas. Et puis tout le monde autour de moi, les personnes que je considérais étaient à fond dans cette séduction et ne faisaient aucunes remarques, alors je me disais que j’avais tort et que ces pensées que j’avais, ce que j’avais dans mon cœur, ne venait certainement pas de l’Eternel.

 

J’ai écrit un petit livret que j’ai intitulé « les évènements à venir » spécialement pour les païens afin que ce soit un moyen de les interpeller et de les attirer vers notre seigneur Jésus ; j’ai aussi partagé ce livret à des chrétiens afin qu’ils sachent dans quel temps nous sommes, car j’aime dire qu’on ne joue pas de la même manière, un match en début de 1ère mi temps et en fin de 2eme mi-temps.

 

Puis, le livret achevé, j’ai eu à cœur d’écrire, de parler sur l’apostasie, ainsi donc j’allais m’adresser aux chrétiens et c’est là que tout a commencé et que l’Eternel a fait son travail en moi…

 

Je ne connaissais que très peu de choses sur l’Apostasie à ce moment là et pour moi, l’œuvre dans laquelle j’étais, n’en faisait pas partie.

 

EKKLESIA, n’est pas un lieu ! C’est évident aujourd’hui, mais ce ne l’était pas hier.

 

"Allez on va à l’église" ; qui n’a pas dit ce contre-sens énorme, qui ne signifie quelque chose qu’auprès des gens du monde et pour le chrétien qui ne lit pas et ne médite pas la bible.

 

Le manque d’enseignement nous fait périr. (Osée 4 :6)

 

Nous sommes un corps vivant, un organisme vivant, les membres d’un corps (1Cor 12 : 12-27/ 1Cor 3 :4-9-21) dont la tête est Jésus (col1 :18) ce qui signifie que je ne suis pas supérieur à toi et tu n’es pas supérieur à moi (Luc 22 : 24-27/marc 10 :43-44).

 

EKKLESIA ne signifie pas qu’un homme de Dieu doit être mis à l’honneur ou sur un piédestal (1 Cor 3 : 21, Phil 3 :3) et que l’on doive constamment parler de lui (2 Cor 4 :5)

 

Quand la bible s’emboite dans ma tête, si vous me permettez l’expression, je comprends le parcours de la dite « église » aujourd’hui ; je perçois mieux l’époque que nous vivons.

 

Nous avons le même parcours que le peuple d’Israël ! L’église est rentrée dans le systèmedu monde ou lieu de s’en écarter et d’être EKKLESIA, un corps vivant, comme le souligne la bible. On marche comme le monde, suivant ses règles, ses fonctionnements, ses pensées, au lieu de nous en détacher, de nous démarquer. On s'est fondu dans le monde par la course aux titres, aux honneurs, à l’excellence, au m’as-tu vu ?, à coups de 4 x4, les beaux habits, de luxe, de chercher à être riche, en faisant des programmes pour, officiellement, gagner des âmes, mais, en fait, pour remplir les lieux, car plus c’est grand, plus il y a de monde, plus Dieu est censé être là !

 

Dieu agréerait automatiquement, là où il y a la popularité ! "Il a sa main sur nous, tout le monde est beau, luxueux, le temple est luxueux, les hommes de Dieu sur de grandes chaises luxueuse, ou une chair en hauteur, nous surpassant… le groupe musical est beau, ça bouge, ça danse, ça transpire,... le son est au maximum ; la prédication est faite avec autorité puissance, elle déclare que ta vie va changer, que tu vas être béni, élevé, célébré,.."

Et pourtant !

Le monde est rentré dans « l’église » et nous ne sommes plus Ekklesia. Israël aussi a fait la même erreur (1 Sam 8 : 19-20) en voulant ressembler au monde, en désirant un roi comme les autres nations.

 

Au final, avant que notre Seigneur Jésus ne naisse, l’Eternel avait déjà en horreur les sacrifices.

La forme semblait bonne mais le fond était vide, noir, sale !

Nous suivons la même évolution, la même dégradation spirituelle et c’est d’une subtilité déconcertante. Effrayante, cette séduction qui s’opère au sein de la chrétienté. Le chrétien qui se qualifie d’évangélique et je m’aime pas cette expression, car croire en Jésus, l’avoir comme Seigneur et Sauveur fait que je suis un disciple de Jésus, un petit christ, un chrétien.

 

L’évangélique a trop cru que l’apostasie ne le concernait pas, mais uniquement les mouvements identifiés comme sectes (témoins de Jehovah, Adventistes, les saints des derniers jours…) et bien sûr aussi, l’Église catholique, avec Marie et leurs prières aux morts, le purgatoire…

Et bien non ! Babylone n’est pas entièrement identifié !

Car l’apostasie se trouve chez les évangéliques aussi et c’est subtil. Cette séduction exercée par le diable est fine, dangereuse, comme le venin du serpent (80% de vitamines et 20% de poison). On limite notre pensée de chrétien en nous faisant croire que la tromperie est identifiée et ne concerne uniquement que le monde des païens, qui sont voilés, aveuglés parce qu’ils ne croient pas en la résurrection, en l’existence de Jésus.

J’ai été trompé par le diable, trompé comme les catholiques le sont, comme les témoins de Jéhovah le sont, comme beaucoup d’autres le sont.

La faute à qui ?
À moi !

Le chrétien est négligent, paresseux, se contentent du minimum, plaçant sa confiance en l’homme, en celui qu’il a choisi comme son chef ou père/mère spirituelle. Il n’a pas conscience du danger et il ne s’analyse plus, ne réfléchit plus, ne cherche plus (1 Thess 5 :21 ; 1 Cor 10 : 15) et il se contente d’avoir accepté Jésus et se croit donc toujours debout (1 Cor 10 :12)

Le chrétien, le plus souvent, est un fonctionnaire.

On préfère s’adresser d’abord à l’homme, puis ensuite à Jésus, pour peu qu'on s'adresse tout de même à Lui !

Le chrétien se croit à l’époque de l’Ancien Testament, et a tendance à se voir comme Moise, connecté lui seul à l’Eternel, avec, de l'autre côté, le peuple, qui reçoit instruction (Joël 3 : 12 ; Actes 2 : 17-21 ; Jérémie 31 : 33-34).

Le chrétien n’a pas compris ce que Jésus est venu accomplir, il n’a pas saisi le sens du voile qui s’est déchiré dans le temple (Marc 15 :38) et ce qu’était l’Église du Christ.

Le monde est séduit par les médias et toute cette désinformation et plus personne ne contrôle pour savoir si ce qu’il entend est la vérité. Même chose chez les chrétiens, on ne vérifie plus ce qui est dit depuis la chaire, on avale seulement, on ne mâche plus pour en retirer d’éventuelles arrêtes, non pas de poissons, mais de mensonges, d’empoisonnement spirituel, de fausses doctrines, de propos anti-biblique. Actuellement, le poison est dilué avec la vérité, et on boit seulement, on meurt à petit feu.

Le mensonge est déguisé sous une apparence de vérité.

On pense que c’est la volonté de Dieu qu’Ekklesia soit brillante, luxueuse, une machine administrative bien huilée, digne d’être quotée en bourse. Plus c’est grand, plus on est nombreux, plus c’est luxueux, plus on croit que l’Eternel est dans l’affaire avec nous ! C’est pour cela qu’Israël n’a pas reconnu son Messie car ils avaient la pensée du monde et une mauvaise connaissance de la parole de Dieu qui les faisait attendre un Messie luxueux et puissant alors qu’il se préparait à venir humblement, ennaissant dans une étable.

 

"L’église" ressemble beaucoup à Israël, égaré dans le monde, dans ses conflits politico économique. Israël se pensait débout, dans la volonté de Dieu mais en était tellement éloigné en réalité (Malachie 1 : 6 à 2 :9 ; Essai 66 : 1-4). Israël avait été choisi pour évangéliser les nations (Deut 4 : 6-8), il devait être témoin de l’existence de l’Eternel et de ces bienfaits, mais le peuple d’Israël a suivi le mauvais chemin, en choisissant un roi, en choisissant de faire comme les nations autour d’elle. Là a été son erreur ou une de ces erreurs.

 

Nous avons fait pareil, nous chrétiens, en choisissant de nous comporter comme ce monde alors que nous ne faisons pas partie de ce monde (Jn 17:16 ; 1 Jn 5 :19 ; Jacq 4 :4).

 

Le processus est depuis longtemps enclenché et il ne s’arrêtera pas. Impossible de casser ou de détruire ce système, si ce n’est lors du grand final, durant la grande tribulation, mais on peut tout de même dénoncer les œuvres du diable et ce système dans lequel il pousse le chrétien, afin que beaucoup puissent, par la grâce de Dieu, ouvrir les yeux et sortir de l’aveuglement.

Peu en vérité vivent la parole, peu sont dans la volonté de Dieu et vivent l’Ekklésia des premiers chrétiens juifs, de nos frères et sœurs du Livre des Actes.

C’est en écrivant que j’ai l’impression que ma tête, ma pensée se reconstitue, car j’ai été ébranlé par une secousse sismique puissante sur l’échelle de Richter !! Je n’y croyais pas, je n’arrivais pas à accepter ce que l’Eternel me donnait de comprendre ; ça me faisait mal, c’était un combat où j’avais l’impression d’être animé de folie…

 

Et personne autour de moi à qui parler. Mais gloire soit rendu à l’Eternel, je préfère dire l’Eternel la plupart du temps, car tout le monde dit Dieu et l’histoire du grand D ou petit d  ne change rien à mes yeux, sauf quand tu spécifies, par exemple le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu d’Israël !

 

Alléluia !!

 

Là je sais de quel Dieu tu parles. Donc je disais gloire à l’Eternel, car il a toujours été ou contrôle de ma vie, toujours, à chaque seconde, malgré mes chutes, ses regards ont toujours été sur moi.

 

Je réalise combien certaines de mes prières étaient conduites par lui et ont eu leur accomplissement aujourd’hui, car, j’ai toujours prié pour que Dieu nous protège des fausses doctrines et des faux enseignements.

Et il l’a fait, Amen !

Ainsi, l’Eternel m’a ouvert les yeux sur ce système hiérarchique qui est l’œuvre des hommes et qui n’a donc pas été établi par lui, qui n’est donc pas biblique, car Jésus a en horreur le système hiérarchique (Math 20 : 25-28 ; 2 Cor 3 :17 ; Phil 2 : 5-8 , Math 23 : 8-11).

 

Il est la tête et nous sommes le corps, Ekklesia. Toi et moi, sommes les membres du corps de Christ, c'est-à-dire un tendon, un ongle, un doigt de pied, une main… nous sommes reliés, connectés ensemble, et tout est essentiel, tout a son importance.

Cette Ekklesia n’est pas bâti par un homme (Essai 66 - Actes 7 : 48 / Actes 17 : 24) et n’a pas d’appellation ou de logo.

Je suis l’ongle par exemple et toi qui lie le cœur, un poumon ou je ne sais quel partie du corps du Christ (1 Cor 6). Tu n’es pas plus que moi qui suis l’ongle, tu n’es pas plus important que moi car l’ongle à sa place dans le corps, il y a sa fonction. C’est vrai que le cœur est une pièce importante mais il ne fait pas de toi quelqu’un de plus grand ou supérieur. Ne sommes nous pas des serviteurs inutiles ? Ne sommes nous pas des ouvriers entre les mains de Dieu ? Peut-être as-tu des connaissances, un discernement plus poussé, une foi plus grande que la mienne mais c’est pour être au service du corps du Christ (Marc 10 :43-45)

 

J’ai personnellement besoin de mes sourcils, de mes cheveux, de mes ongles, de mes membres et de chaque partie de mon corps ! Pas vous ?

L’Ekklesia ou Assemblée doit travailler en harmonie et pas besoin d’intermédiaire ou de leader, mentor…

Le Seigneur Jésus, s’il veut donner en ordre, un conseil, va directement s’adresser à la partie concernée, pas besoin de passer par la main pour parler au pied. Nous, cellules vivantes, nous sommes directement connectées à Jésus, notre corps est son temple, le voile est déchiré, on a pleinement accès à lui (1 Pierre 2 :4-9) ; nous sommes tous des sacrificateurs, des oints, une race élue, des ambassadeurs pour Christ et dans le corps du Christ, il n’y a pas de dominant –dominé.

 

Or je constate que le corps du Christ est divisé, pas relié, pas uni. Les titres qui n’en sont pas, mais des fonctions, des rôles, font que les pasteurs ou évangélistes, se croient mieux, supérieurs à celui qui n’a pas le titre d’un des 5 ministères et qui fait partie ainsi du peuple Lambda !

 

Je constatais qu’au sein de l’assemblée où j’étais, il y avait le leader et puis plein de pasteurs mais pas d’évangéliste, apôtre, docteur, prophète, or ces fonctions dans une assemblée doivent exister et travailler ensemble.

 

« L’église » a glissé sur le terrain du catholicisme romain et joue aux mêmes jeux des titres, ordinations, et un clivage s’est créé au sein du peuple.

 

Ceux qui sont titrés de révérend, bishop, archibishop et autres "hop" sont des intouchables. Attention, tu ne peux pas avoir accès à eux comme ça ! Il faut prendre un rendez-vous pour le voir et lors des grands programmes, là, ils sont inaccessibles, réunis dans des bureaux luxueux, entre "grands" ! Tout cela accompangé du protocole, de la sécurité et tout le toutim !

 

On installe des fauteuils bien gros, luxueux, pour un bureau tout aussi luxueux, avec les photos du "papa" ou de la "maman" spirituelle !! (1 Cor 3 : 4-9)

Le corps du Christ n’est pas uni, les membres ne sont pas reliés et chacun à soif de pouvoir, de reconnaissance.

Il n’y a plus de simplicité et le Saint Esprit ne dirige plus rien mais l’homme contrôle tout, décide seul (Nicolaïte), or ce n’est pas ainsi que l’Ekklésia doit fonctionner.

 

Sans rentrer dans les détails, dans la première Église, tout se faisait d’un commun accord, ensemble, et il n’y avait pas de leader à la tête. Ekklésia, le corps du Christ était uni en esprit et en vérité et avait en son sein les différents ministères mais ce n’était pas une entreprise, pas une société hiérarchisée et bureaucratisée, car le corps du Christ est vivant. Il n’y a pas de postes ou de titres et ce n’est pas dirigé comme un corps d’armée sous un contrôle ecclésiastique, avec un général qui cherche à éduquer et discipliner.

 

Ekklésia a des fonctions, des tâches et elle vit, s’exhorte mutuellement, pas de traces de structures ou de rang…

Nous sommes loin de la simplicité de l’Église primitive, de ce que devrait toujours être l'Église, au travers de ces dénominations, de ces systèmes hiérarchiques pyramidaux, où l'on flatte l’égo des dirigeants avec des places d’honneurs… On empêche le service pastoral de chaque croyant et on empêche le peuple de Dieu d’avancer…

Jamais la bible n’enseigne que l’Eternel a donné aux croyants l’autorité sur les autres croyants après l’œuvre de la croix, jamais !!

 

Mais on a la pensée du monde, on tord le sens de la parole de Dieu, lui faisant dire ce qui nous arrange. Et le chrétien se préoccupe tellement à devenir un homme d’affaires, qu’il ne médite plus et n’examine rien. Il se laisse porter vers l’étang de feu sans s’en apercevoir.

 

Les dénominations n’arrangent pas les choses. Cette guerre qu’il y a entre Assemblée de Dieu, Méthodiste, charismatique, évangélique, protestant baptiste, pentecôtiste…) chacun joue à son compte, cherchant sa renommée, sa gloire. On élève celui qui s’est placé à la tête avec l’aide du peuple, on l’honore, s’agenouille ou on fait un signe de révérence bien que la bible démontre le contraire (Actes 3 : 12 ; Actes 10 : 25, Actes 14 : 15, Apoc. 22 : 8-9).

 

Je ne vois nulle part, Paul, Jean ou les autres sortir leur fonction et user de cela pour montrer qu’ils sont au dessus des autres…

 

Paul ne montre aucun intérêt à ce sujet ! Ils avaient un rôle, une fonction, ils l’ont tenu et l’Eternel était glorifié.

 

Dans le pays où je vis, on aime dire qu’on est sous la couverture spirituelle de tel homme/femme de Dieu, qu’un tel nous a consacré, un tel est mon père/ma mère spirituel. Ils aiment ça !!

 

Ils existent au travers de ça… pourtant je lis 1Cor 3 : 4-9 ; 21 et je comprends que celui qui plante ou arrose n’est pas quelque chose. Le chrétien aime être dominé (juge 8 : 22-23), avoir quelqu’un au dessus lui donner des directives pour tout, et jusque dans sa vie privée.

 

On aime se reférer aux hommes ou bien s'identifier à une dénomination, ou au travers d’un logo, d’un groupe musical, etc… mais cela s’appelle idolâtrie.

 

J’ai été fier de travailler pour des entreprises renommées mais il ne peut en être de même maintenant que je suis chrétien, et pourtant il y a eu un moment où j’ai été moi-même fier de faire partie de la dénomination dans laquelle je servais Dieu, répétant la proclamation : « nous ministère …, nous voyagerons, prospèrerons… »

Gloire à l’Eternel, il m’a ouvert les yeux !!

On est malheureusement bien loin de la manière dont notre Seigneur Jésus veut que son corps se comporte sur terre.

« L’Église » baigne dans l’apostasie, s’y plait et est aveugle.

Le diable a réussi à détourner « l’Église » de son réel fonctionnement. Elle a oublié son objectif qui est d’annoncer l’évangile et de sauver des vies. De la même manière que des équipes de foot sont quotées en bourse, je suis certain qu’il y a des dénominations, si elles le pouvaient juridiquement, seraient quotées en bourse !!!

 

Actuellement dans le pays arabe, se lèvent un vent de révolte, un vent de mécontentement, et un vent de révolution. La jeunesse, les populations des pays concernés (Egypte, Tunisie, Algérie, Lybie,…) protestent contre un système qu’ils ne veulent  plus, où contre une personne est à la tête d'un système qualifié de dictature.

 

Certains de ces dictateurs sont installés depuis plus de 40 ans… une personne centralise le pouvoir, et le monde arabe n’accepte plus son état d’esclave, car l’accaparement du pouvoir par une personne étouffe et maintient l’homme dans l’esclavage.

 

Les gens crient leur révolte, et leur désir de liberté en manifestant dans les rues, faisant des sittings, mobilise chaque jour des milliers de personnes.

Le temps de la dictature dans différents pays arrive à son terme pour laisser la place à la dictature dont nous a parlé notre Seigneur Jésus, celle de l’anti christ.

Nous chrétiens, nous ne sommes pas dupe et savons donc ce qui est en train de se mettre en place au travers d’une déstabilisation du Moyen Orient, région ô combien importante !

 

Jésus est mort à la croix et ressuscité pour que nous soyons libres et non pas pour que nous retournions à l’esclavage (1Cor 7 : 23)

 

Pourtant, le même état d’esclavage existe dans le milieu chrétien, lorsque le pouvoir est centralisé sur une personne que l’on place à la tête comme si le corps du Christ avait besoin d’une autre tête que Christ.

 

Oui, un corps à besoin d’une tête, et pour le Corps de Christ, la tête, c'est Jésus-Christ et nous chrétiens formons les membres, troncs…

 

Lorsque je mets en parallèle ce que je vis et ce qui se passe dans le monde arabe, je suis convaincu que l’éternel va souffler sur ces ministères, dénominations qui sont sous le contrôle de l’esprit des Nicolaïtes, avec un pape, un évêque en haut de la pyramide !


Car le corps du Christ a besoin de vivre, de respirer, car ce n’est pas à la main de donner instruction au corps, mais à la tête, Jésus, qui est relié directement à chaque membre.

 

Ceux qui entendront sa voix et qui auront soif de vérité (1 Tim 2 :10) verront le nicolaïsme à l’œuvre accompagner de séduction et d’idolâtrie au sein de certaines congrégations.

 

Le diable (1Jn 5 : 19) a conduit l’église sur son terrain qui est le monde, ainsi l’évolution de la chrétienté a la même courbe évolutive que le peuple d’Israël.


Je ne suis donc pas surpris, bien que cela ait été difficile d’accepter la vérité à la lumière de la parole et de l’actualité, à l’époque où nous vivons, que le constat soit que nous soyons dans le mensonge, si éloignés de la parole de notre Dieu.

N'avons-nous pas les caractéristiques de l’église de Laodicée ?

Ce n’est pas le plus grand nombre qui a forcément raison, car large est le chemin qui mène à la perdition mais étroit la porte qui mène à la vie et peu le trouve (Math 7 : 13-14) ; qu’il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu (Marc 10 :24).

 

J’en sui sorti, par la grâce de Dieu, bien qu’aux yeux de tous autour de moi, je sois dans l’erreur car je suis en retrait, je ne participe plus aux programmes. Je ne fais plus culte avec eux le dimanche, je reste dans ma chambre, je prie, je jeûne, j’étudie, je cherche mon intimité avec notre seigneur jésus.

 

On est devenu religieux et on n’a pas pris conscience que l’eternel arrive très bientôt, chercher une Ekklesia sans tache, ni ride.

 

Inconsciemment, on croit que le salut est acquis à partir du moment où on va à l’ »église », qu’on est là le dimanche, qu’on participe aux programmes.

Les catholiques, les témoins de jéhovah, et d’autres font de même !!

Mais le problème qui se pose, c’est que si dans la nourriture qu’on te donne, il n’y a, ne serait-ce que 10 % de poison, tu meurs !!

 

L’Éternel ne parle pas en vain et le diable est rusé, très rusé en cette fin des temps. Ces outils de séductions sont très aiguisés et ses doctrines ressemblent à la vérité comme deux gouttes d’eau.

 

On n’imite plus Jésus, mais des hommes qui malheureusement, pour certains consciemment, sont des agents du diable, pour d’autres, c'est inconsciemment. Eux-mêems sont séduits, égarés, entrainant avec eux tout un peuple dans l'étang de feu.

 

Un peuple de dieu qui n’a plus de vie de prière, un peuple mouton qui ne lit plus la bible, ni ne la médite, un peuple qui s’embourgeoise et qui est devenu charnel, religieux.

Que pourrai-je dire pour conclure ?

Tout a commencé le 25 septembre 2010, lorsque j’ai décidé de m’intéresser à l’apostasie, et cela s’est achevé durant la crise ivoirienne, lorsque notre Seigneur jésus m’a ouvert les portes d'un travail. J’ai vu un bref aperçu du jugement de Dieu, lorsque l’Éternel est fâché, si je puis parler ainsi. Car en effet, le corps du Christ dans le pays est à la rue, ne pensant qu’aux choses vaines, et les autorités du pays, elles, baignent dans la corruption. On ne sent pas bon !

Personne dans le milieu chrétien ne pouvait imaginer une situation d’une telle ampleur dramatique ;

Je comprends, au travers de cette crise, de cette guerre, combien nos actes ont des conséquences…On fait n’importe quoi, et on croit que l’on va récolter les cadeaux de l’Éternel, un peu comme cette chanson connue ici :

 

«  cadeau éh jésus donne toujours cadeau, cadeau cadeau cadeau jésus donne toujours cadeau !!!... »

 

J’ai vu des frères chrétiens de mon ancienne assemblée oublier qui ils étaient pas peur qu’on les tue, non pas à cause de leur foi en Jésus, mais parce que des militaires du FRCI recherchaient des armes et les menaçaient de mort.

 

Ce n’est pas la désinformation ou le mensonge des médias que je retiens, c’est le comportement de bien de ceux qui se disent chrétien qui m’a étonné durant cette crise, et je m’inquiète pour l’avenir, lorsque l’on nous persécutera, mais cette fois-ci à cause de notre Foi en Jésus.

 

Ainsi, si tu n’as pas le désir, la soif que d’autres soient sauvés, c’est que toi-même tu n’es pas sauvé, sois en sûr !!

 

Et Il n’y a rien de plus terrible que d’arriver en haut d’une échelle et de s'apercevoir que l'on s'est trompé de mur !

 

Je bénis l’Eternel car je ne mérite pas son amour, je ne mérite pas qu’il m’ait ouvert les yeux, comme quelqu’un qui se trouve en milieu catholique et qui a la révélation d'en sortir car son système est non biblique.

 

Le diable travaille, c’est certain, mais l’Éternel a le dernier mot.

 

Merci à la servante de Dieu M.A.V., béni soit l’Éternel pour son blog qui est une bénédiction ; merci à tous ceux qui m’ont conseillé, et qui ont prié pour moi…

 

Eternel, merci.

 

 

Source : http://www.michelledastier.com/index.php/2011/06/14/2148-la-seduction-de-la-fin-par-christian

Partager cet article
Repost0

commentaires