Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
7 avril 2021 3 07 /04 /avril /2021 07:00

« Tu es pour moi une offense, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » (Matthieu 16:23)

Je pense que cela nous dit qu'une position doit être prise sur beaucoup de choses, où la volonté de Dieu est concernée. De temps en temps il y aura, par un moyen ou un autre, un effort de l'ennemi pour changer nos esprits, pour nous affaiblir, en nous faisant des suggestions, pour nous amener à reconsidérer les choses à la lumière de ce qu’il nous suggère. Nous devons répondre à cette offense, à ce piège, cette chose qui nous entrave et être impitoyable avec elle. La façon dont le Seigneur a agi avec Pierre était, en un sens, impitoyable. Assurément il n'y a eu aucune faiblesse dans son attitude. Discernant sa vraie nature, Il avait vu clairement que, s'Il cédait à cette suggestion, alors Il n’irait ni à Jérusalem, ni à la Croix.

C’est pourquoi, si nous voulons vraiment parvenir à la position de pouvoir spirituel, ce terrain de l'ennemi doit être continuellement abandonné et refusé. L'ennemi doit être dépouillé de ce qui lui donne le pouvoir de nous détruire, et de vaincre l'intention de Dieu nous concernant. Cette bataille entre le ciel et l'enfer, entre Dieu et satan, se passe dans nos âmes, mais c’est pour nous une consolation de savoir que nous avons un souverain sacrificateur vivant à toujours qui intercède pour nous. Nous avons un grand atout dans l'intercession continuelle du Seigneur Jésus en notre faveur.


Par T. Austin-Sparks à partir de: Le champ de bataille de l'âme

Source : www.connaitrechrist.net (avec autorisation)

 

 

L'ennemi doit être dépouillé de ce qui lui donne le pouvoir de nous détruire, et de vaincre l'intention de Dieu nous concernant.

L'ennemi doit être dépouillé de ce qui lui donne le pouvoir de nous détruire, et de vaincre l'intention de Dieu nous concernant.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 07:00

Pour nos biens-aimés qui passent par une épreuve difficile (ils vont se reconnaître) et aussi pour tous les lecteurs de ce blog, j'ai eu à coeur de diffuser ce message d'encouragement. Soyez fortifiés en Jésus notre Seigneur. Nous vous soutenons dans la prière.

L’Eternel est mon partage, dit mon âme.

C’est pourquoi je veux espérer en Lui.

L’Eternel a de la bonté pour qui espère en Lui, pour l’âme qui Le cherche.

 

Qu’est-ce que la foi ? C’est croire en ce que nous espérons. C’est être convaincu des choses que nous ne voyons pas. C’est croire en ce que Dieu dit dans sa Parole. C’est croire qu’il est impossible que Dieu mente. C’est se réfugier dans cette seule espérance qui ait été donnée aux hommes pour être sauvé.

Cette espérance, nous devons la serrer sur notre cœur. Nous devons la posséder comme une ancre de notre âme, une ancre sûre et solide. Lorsque les temps deviennent difficiles, que les circonstances dans notre vie s’aggravent, que la persécution se présente à notre porte, quand le fait de rester fidèle au Seigneur nous pose de réels problèmes, combien il est alors indispensable de connaître les fondements de notre foi. A ce moment-là, rappelons-nous que notre Dieu, notre Seigneur, ne peut mentir et qu’il tient et accomplit chacune de ses promesses, comme il nous le dit maintes et maintes fois dans sa Parole.

Les premiers chrétiens qui, avant nous, sont passés par la persécution et même parfois par la mort, ont su rester fidèles au Seigneur jusqu’au bout. Quelle était donc leur force ? Leur foi était solidement ancrée sur les promesses de Dieu, telle que celle qui nous dit : « Dans la maison de mon père il y a plusieurs demeures. Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi (Jean 14/2-3).

Fort de cette promesse et de bien d’autres, les premiers chrétiens pouvaient suivre Jésus jusque dans la persécution, et si nécessaire, jusque dans la mort. Dans les catacombes de Rome, on retrouve le symbole de l’ancre d’un bateau jeté au fond de la mer, accroché à un rocher qui maintient le bateau attaché et le fait résister aux vagues et aux tempêtes les plus violentes. Un bateau aussi fortement ancré possède un appui solide et inébranlable, et aucune tempête ne pourra le détacher.

Tel l’ancre d’un bateau, notre foi doit être solidement attachée à notre Seigneur Jésus, le rocher inébranlable, et cela tout particulièrement dans certaines situations qui viennent nous agresser, parfois même menacer notre vie. Rappelons-nous que tous nos désirs et nos espérances ne trouveront jamais leur accomplissement par la volonté des hommes, mais uniquement par celle de notre Dieu dont les voies sont parfaites.

 

Engageons-nous sur le chemin de la foi basée sur les promesses de Dieu.

La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas, nous dit l’épître aux Hébreux. Même si notre horizon est voilé, peut-être même obscurci, et qu’il n’y a, semble-t-il, plus d’avenir pour nous, le Seigneur nous rappelle que pour lui, tout n’est pas perdu et qu’auprès de lui, il y a encore de l’espérance et une solution pour nous.

Un homme ou une femme de foi dont la foi est ancrée sur le Seigneur pourra alors détourner ses regards des choses visibles pour les tourner vers celles qui sont invisibles. Une telle personne estimera les promesses de Dieu comme une plus grande réalité que les pressions qu’elle subit dans les circonstances présentes de sa vie.

L’apôtre Paul nous encourage à suivre l’exemple que nous ont laissé Abraham et Sarah ainsi que bien d’autres personnages de la Bible. Ce couple a cru aux promesses que le Seigneur leur avait faites et il s’est pourtant trouvé à plusieurs reprises dans des situations presque insupportables : offrir leur fils unique en sacrifice ; attendre une descendance en tant que femme âgée … Mais Abraham et Sarah ont su faire radicalement confiance à Dieu et ont construit leur vie sur cette confiance totale en celui qui ne peut mentir.

Aujourd’hui encore nous entendons parler d’hommes et de femmes de foi, des jeunes et des moins jeunes, qui ont choisi de s’engager sur ce chemin, cette vie de foi, et qui témoignent de leur espérance et d’expériences merveilleuses d’interventions divines dans leur vie.

Jeter l’ancre de notre âme sur le Seigneur ne nous conduira pas à de l’immobilisme ou de l’inactivité, mais nous encouragera à nous aventurer courageusement dans l’expérience de la vie, ayant cette certitude, tout au fond de nous-mêmes, que notre foi est solidement basée sur celui qui est le fondement immuable et fort.

 

Ta détresse est-elle grande ?

Il existe dans chacune de nos vies des situations inextricables où tout semble nous échapper. L’angoisse peut nous saisir à la gorge. Même les hommes et les femmes de foi du passé n’en ont pas été épargnés. David n’a pu que s’écrier : « Aide-moi, ô Dieu car les eaux menacent ma vie » (Ps 69/2). Le prophète Elie, désespéré, s’est retiré dans le désert et n’avait plus qu’un seul désir, mourir. Assis sous un genêt, réclamant la mort, il dit : « C’est assez ! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères » (1Rois 19/4).

Oui, Jésus lui-même a dû traverser des moments ténébreux, puisqu’il a dit : « Mon père, s’il est possible que cette coupe s’éloigne de moi ! » (Matthieu 26/39).

Il existe également pour chacun de nous ces nuits d’insomnie, ces heures passées dans la solitude la plus extrême, pendant lesquelles nous perdons de vue l’aboutissement de notre chemin ; mais là n’est pas la fin de toutes choses pour nous. Si nous nous confions en notre Seigneur, vivant et toujours présent, Il nous fera prendre conscience que rien ne pourra jamais nous arracher à ses bras d’amour.

 

Auprès du Seigneur, tu trouveras toujours un refuge.

Les possibilités de Dieu ne sont jamais limitées. Là où le découragement veut s’emparer de nous, où la crainte semble triompher, là où Dieu semble s’être éloigné de nous, une place près de son cœur nous est encore réservée. Quand ta détresse se trouve à son apogée, c’est là que le Seigneur est encore plus près de toi que jamais. Il ne s’arrête pas dans le couloir de la détresse. Il voudrait te conduire dans ses verts pâturages, là où tu ne te sentiras plus à l’étroit. Tu peux entièrement faire confiance à ton berger et lui remettre tous tes combats, tes craintes et tes moments de désespoir. Et alors tu pourras regarder sereinement vers l’avenir, malgré les circonstances présentes et en dépit de tes moments difficiles. Il est celui qui maîtrise parfaitement le vent et les tempêtes de ta vie.

Dorothée Hatzakortzian

Source : www.compassion-france.com

Avoir une foi solide, face aux tempêtes de la vie !
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 08:00

Il reprit et dit: Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un fils de Dieu.” (Daniel 3:25 LSG2).

 

Le feu n'a aucun pouvoir sur le corps des Vainqueurs (Daniel 3:27a).

Jetez les dans la fournaise ardente, et ils ne sont pas consumés, mais seulement affinés et purifiés.

 

Cela ne fait que les rendre beaucoup plus conformes à l'image du Quatrième Homme, le Fils de Dieu, le Seigneur Jésus Christ. Le feu n'a aucun pouvoir sur eux parce que le feu n'a aucun pouvoir sur Lui, et là, Il se tient au milieu.

 

Ils ne cherchent pas la fournaise ardente, mais ils ne l'évitent jamais quand elle survient.

 

Ils ne demandent pas des tentations ou des épreuves, mais elles ne les effraient pas.

 

Ils ne cherchent pas le diable derrière chaque rocher, mais quand ils le trouvent, ils démontrent la prééminence de Christ sur toutes choses, et appellent à se soumettre à Lui.

 

C'est le Témoignage de Jésus et le ministère des Vainqueurs.

 

Auteur : Chip Brodgen

Source :  www.connaitrechrist.net (avec autorisation).

Le feu n'a aucun pouvoir sur le corps des Vainqueurs (Daniel 3:27a).  Jetez les dans la fournaise ardente, et ils ne sont pas consumés, mais seulement affinés et purifiés.

Le feu n'a aucun pouvoir sur le corps des Vainqueurs (Daniel 3:27a). Jetez les dans la fournaise ardente, et ils ne sont pas consumés, mais seulement affinés et purifiés.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 08:00

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 07:00

Le but de Dieu dans le mariage (valable dans les autres domaines de notre vie), c'est de nous rendre semblables à l'image du Seigneur Jésus-Christ (Romains 8:29).

Partager cet article
Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 08:00

Celui qui refuse de porter sa croix pour marcher sur Mes traces ne peut être Mon disciple” Luc 14.27

 

Avez-vous jamais estimé le nombre de personnes que Jésus a rencontrées, au cours de Ses trois années de ministère ? Près de Bethsaïda, par exemple Il nourrit un jour une foule de cinq mille hommes sans compter les femmes et les enfants. Pourtant à peine trois ans plus tard, alors que Jésus vient de les quitter, ils sont seulement cent vingt disciples à se regrouper autour des onze apôtres. Même en tenant compte de l’affirmation de l’apôtre Paul selon laquelle Jésus ressuscité apparut à un rassemblement de cinq cents de Ses disciples (1 Corinthiens 15.6), nous sommes loin des milliers de gens qui L’avaient côtoyé, L’avaient suivi sur les routes de Judée, L’avaient acclamé dans les rues de Jérusalem.

 

 

Pour reprendre l’expression de Kyle Idleman, Jésus avait beaucoup de fans, mais peu de disciples ! Qu’est-ce qui fait la différence ? Les fans ne souffrent pas, ils sont là seulement pour les bons moments, tandis que les disciples acceptent de payer le prix, de porter leur croix. Les premiers ne s’engagent pas, ils ne jouent pas sur le terrain, ils restent sur les bancs de touche, ils ne risquent rien. Les disciples vont jusqu’au milieu de l’arène, ils ont tout abandonné de leur passé, plus rien ne compte que suivre Jésus, témoigner de Sa résurrection, ils ne pensent même pas aux risques qu’ils prennent. “Les fans de Jésus savent tout de Jésus, mais ils ne Le connaissent pas.” déclare Kyle Idleman.

 

 

Nicodème était un fan de Jésus quand il est venu le rencontrer la première fois. Il était devenu l’un de Ses disciples lorsqu’il aida Joseph d’Arimathée à ensevelir Jésus, sachant que son geste le mettrait au ban de ses pairs. Jésus n’était pas intéressé par l’importance de son club de fans. Il voulait former de vrais disciples, des hommes et des femmes qui seraient Ses témoins devant le monde, envers et contre tout. Si vous ne souffrez pas d’une manière ou d’une autre pour Jésus, êtes-vous vraiment Son disciple ? “Celui qui refuse de porter sa croix… ne peut être Mon disciple !”

 

 

Posez-vous la question aujourd’hui ! Car “beaucoup me diront : “Seigneur, Seigneur, c’est en Ton nom que nous avons été prophètes… c’est en Ton nom que nous avons accompli de nombreux miracles. Ne le sais-Tu pas ?” Alors Je leur déclarerai : “Je ne vous ai jamais connus !” (Matthieu 7.22).

 

Bob Gass

Source : www.lesarment.com

 
Jésus n’était pas intéressé par l’importance de son club de fans. Il voulait former de vrais disciples, des hommes et des femmes qui seraient Ses témoins devant le monde, envers et contre tout.

Jésus n’était pas intéressé par l’importance de son club de fans. Il voulait former de vrais disciples, des hommes et des femmes qui seraient Ses témoins devant le monde, envers et contre tout.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2019 5 27 /09 /septembre /2019 07:00

Si vous avez, d’un côté, un désir pour une chose, alors vous êtes, d’un autre côté, mécontent d’un autre chose. Car les chrétiens, ils désirent Christ et sont par conséquent mécontents du monde et du péché.

Partager cet article
Repost0
11 février 2019 1 11 /02 /février /2019 14:25

Quand vous vous focalisez sur la façon dont les autres courent la course, soit cela vous remplira d'orgueil, si vous courez plus vite qu'eux. Soit si vous ne courez pas plus vite, cela vous conduira dans le découragement. Nous devons garder les yeux sur Christ et sur Sa parfaite performance. Chaîne I'll be honest

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2019 1 28 /01 /janvier /2019 17:53

"Ils trouvèrent les choses comme Jésus leur avait dit." Luc 19:32

 

Trois fois dans l'Evangile selon Luc, nous trouvons cette même phrase. Lors de la naissance du Sauveur, ce que les bergers trouvèrent à Bethléhem était conforme à ce qui leur avait été annoncé. Quand Jésus envoya les disciples préparer la Pâque, ils trouvèrent les choses comme Il le leur avait dit. Dans notre texte, les disciples ont obéi à la mission que le Seigneur leur a confiée, et c'est pour cela qu'ils trouvèrent la monture dont le Seigneur avait besoin pour entrer à Jérusalem; les hommes et les événements étaient assujettis d'avance à Sa volonté.

 

Le Seigneur nous demande de Le suivre, mais II ne nous dit pas d'avance sur quel chemin. IL ATTEND SEULEMENT NOTRE OBEISSANCE ET NOTRE CONFIANCE. Nous sommes prévenus qu'il y aura des difficultés et des obstacles de toutes sortes, que le Seigneur laisse subsister dans la mesure où ils servent à fortifier notre foi et à magnifier Sa fidélité.

 

A Jérusalem, le mal et les méchants semblaient triompher, toute la ville était remuée, mais cela devait être un triomphe de courte durée. Le Roi qui devait entrer dans la ville, être rejeté et crucifié, devait aussi ressusciter, et le triomphe final allait appartenir à Dieu. Le Seigneur laisse subsister les difficultés et l'opposition pour que Ses enfants, qu'Il appelle à Son service, expérimentent que Dieu incline les coeurs dans la mesure de leur obéissance. Il écarte ceux qui résistent et fait à Ses disciples cette grande grâce de voir Ses promesses s'accomplir comme Il le leur dit.

 

Une foi qui n'est pas mise à l'épreuve n'a pas de racines profondes; l'épreuve de la foi est le secret de sa force et de son triomphe. La foi véritable ne vient pas de nous-mêmes, elle vient de la Parole de Dieu  (Romains 10:17).

C'est la conviction et la certitude inébranlables que ce que Dieu a dit, Il l'accomplit.

Quand Il nous confie un service, nous ne sommes pas limités à nos propres ressources, mais en nous appuyant uniquement sur ce qu'Il a dit dans Sa Parole et en y obéissant, nous trouvons les choses comme Il nous l'a dit, et nous entrons dans les oeuvres qu'Il a préparées d'avance pour que nous y marchions.

 

Manne du Matin de H.E. Alexander

 

 

Une foi qui n'est pas mise à l'épreuve n'a pas de racines profondes; l'épreuve de la foi est le secret de sa force et de son triomphe. La foi véritable ne vient pas de nous-mêmes, elle vient de la Parole de Dieu  (Romains 10:17).

Une foi qui n'est pas mise à l'épreuve n'a pas de racines profondes; l'épreuve de la foi est le secret de sa force et de son triomphe. La foi véritable ne vient pas de nous-mêmes, elle vient de la Parole de Dieu (Romains 10:17).

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 13:18

Retrouvez cette vidéo et d'autres pour votre édification sur le site www.maranatha77.com dans la rubrique "Vidéos des partenaires".

Partager cet article
Repost0