Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TORRENTS D'AMOUR
  • : Torrents d'Amour coulant du coeur du Père en Jésus-Christ, la Parole faite chair qui a donné sa vie sur la Croix pour nous sauver de nos péchés. Il revient bientôt chercher son Epouse, l'Eglise, purifiée, sanctifiée, mise à part pour son Bien-Aimé.
  • Contact

WebRadio Maranatha77

ECOUTEZ VOTRE WEBRADIO MARANATHA77 de 9h à 23h TOUS LES JOURS SUR LE SITE

WWW.MARANATHA77.COM

Recherche

PREPARONS-NOUS, JESUS REVIENT BIENTÔT

N'AIMEZ POINT LE MONDE, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE. SI QUELQU'UN AIME LE MONDE, L'AMOUR DU PERE N'EST POINT EN LUI; CAR TOUT CE QUI EST DANS LE MONDE, LA CONVOITISE DE LA CHAIR, LA CONVOITISE DES YEUX, ET L'ORGUEIL DE LA VIE, NE VIENT POINT DU PERE, MAIS VIENT DU MONDE. ET LE MONDE PASSE, ET SA CONVOITISE AUSSI; MAIS CELUI QUI FAIT LA VOLONTE DE DIEU DEMEURE ETERNELLEMENT. 1 Jean 2:15-17.
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 14:40
Deutéronome 31.8

Deutéronome 31.8

Partager cet article
Repost0
6 février 2021 6 06 /02 /février /2021 08:00

La Manne du Shabbat

par Jean Weber

Exode 12.29, «…l’Eternel frappa tout premier-né dans le pays d’Egypte, depuis le premier-né du Pharaon assis sur son trône, jusqu’au premier-né du captif dans sa prison…».

 

Exode 13.2, «…Consacre-moi tout premier-né tant des hommes que des bêtes, tout aîné chez les Israélites, il m’appartient…».

 

Le premier né reçoit l’héritage de la famille il en est la continuité, éventuellement celle du clan. C’est aussi lui qui reçoit le nom. Il est le garant de la bonne transmission d’un savoir et d’un pouvoir temporel. Il peut aussi recevoir la qualité de sacrificateur, pire dans le monde païen, de sacrifié… Il est le garant du patrimoine du rang ou du niveau de la famille.

 

Dieu en réclamant les premiers-nés détruit la tradition. Il nous transmet un message important. C’est Lui l’Eternel qui est l’autorité. C’est Lui qui assure la transmission du savoir et des biens. C’est Lui qui assure à chacun son nom et son héritage.

 

Oui, nous avons un héritage humain, mais ce qui est le plus important c’est l’héritage divin que Dieu nous donne en devenant ses enfants, avec tous les privilèges qui en résultent.

 

 

 

 

Dieu en réclamant les premiers-nés détruit la tradition. Il nous transmet un message important. C’est Lui l’Eternel qui est l’autorité. C’est Lui qui assure la transmission du savoir et des biens. C’est Lui qui assure à chacun son nom et son héritage.

Dieu en réclamant les premiers-nés détruit la tradition. Il nous transmet un message important. C’est Lui l’Eternel qui est l’autorité. C’est Lui qui assure la transmission du savoir et des biens. C’est Lui qui assure à chacun son nom et son héritage.

Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 08:00

« Mais cherchez premièrement le Royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus » Matthieu 6:33 

 

Comment s'ouvre la Bible? "Au commencement Dieu." Qu'il en soit de même pour nos vies. Cherchez de toute votre âme, premièrement et avant tout le Royaume de Dieu, comme votre lieu de bourgeoisie et sa justice comme le caractère de votre vie. Le reste vous sera donné par le Seigneur lui-même, sans que vous ayez à vous en faire souci. Tout ce qui est nécessaire pour cette vie et pour la piété vous sera ajouté par-dessus.

 

Quelle promesse! Nourriture, vêtement, logement et tout ce qui est utile, Dieu se charge de vous le donner, si vous le chercher lui seul. Occupez-vous de ses affaires et il s'occupera des vôtres. Quand vous achetez quelque marchandise importante, le papier et la ficelle vous sont donnés en sus.

 

De même, quand nous poursuivons les choses du Royaume de Dieu, nous recevons en plus les secours terrestres. Le Seigneur n'abandonnera pas à la faim celui qui est héritier du salut. Il ne laissera pas à nu celui dont l'âme est revêtue de la justice de Dieu. Eloignons donc tout souci rongeant pour mettre nos soins à chercher le Seigneur. Toute convoitise est pauvreté, toute inquiétude est misère. La confiance en Dieu est notre bien, la ressemblance à Dieu notre héritage céleste. Seigneur, je te cherche: Laisse-toi trouver de moi!

Charles Spurgeon

 

 

Le Seigneur n'abandonnera pas à la faim celui qui est héritier du salut. Il ne laissera pas à nu celui dont l'âme est revêtue de la justice de Dieu.

Le Seigneur n'abandonnera pas à la faim celui qui est héritier du salut. Il ne laissera pas à nu celui dont l'âme est revêtue de la justice de Dieu.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 08:00

« Qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ? » Romains 8:35

Dieu ne nous exempte pas des peines de la vie. Mais, dans la peine, il se tient près de nous.

Si terribles que puissent être les peines qui vous assaillent, aucune ne pourra vous séparer de la communion avec Dieu. Nous sommes « plus que vainqueurs » au sein même des pires épreuves.

Paul ne parle pas ici de maux imaginaires, mais de réalités accablantes. « Mais parmi toutes ces détresses, s’écrie-t-il, nous sommes plus que vainqueurs, par l’amour de Celui qui nous a aimés sur la Croix. » Ce n’est donc pas par aucun héroïsme de notre part. Je plaindrais un chrétien dont la vie serait sans épines, et qui n’aurait pas cette occasion d’éprouver la grâce de Dieu.

« Cet amour du Christ, qui pourrait nous en arracher ? Sera-ce l’oppression ? ou l’angoisse ? ou la persécution ? ou la famine ? ou le dénuement ? ou le péril de mort ? ou le glaive du bourreau ? »

Ou bien Jésus-Christ nous trompe, et l’apôtre Paul s’est aussi laissé tromper, ou bien, à  celui qui tient ferme, suspendu à  l’amour de Dieu, au milieu de ces terribles détresses, il arrive quelque chose de bien extraordinaire. La logique ne compte plus pour lui, l’amour de Dieu, en Jésus-Christ, rayonne par-dessus toutes ces ténèbres : il est, toujours et partout, sauvé du naufrage.

Oswald Chambers

 

"Dieu ne nous exempte pas des peines de la vie. Mais, dans la peine, il se tient près de nous".

"Dieu ne nous exempte pas des peines de la vie. Mais, dans la peine, il se tient près de nous".

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 08:00

« … pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel »       Ephésiens 1:18.

 

Rappelez-vous dans quel but vous avez été sauvés : afin que le Fils de Dieu soit manifesté dans votre corps mortel. Tendez toutes vos énergies à réaliser votre élection comme enfant de Dieu ; soyez toujours à la hauteur de la situation.

 

Vous n’avez rien à faire pour votre salut, mais vous devez agir pour réaliser dans votre vie les conséquences du salut que Dieu vous a donné. Vivez-vous ce salut par votre parole, votre cerveau, et vos forces nerveuses ? Si vous êtes encore boudeur et grincheux, agissant à votre guise, c’est un mensonge alors de dire que vous avez été sauvé et sanctifié.

 

Dieu est le grand Maître, il permet aux difficultés de surgir afin que vous les surmontiez. « Avec Dieu nous ferons des exploits », écrit le psalmiste. Dieu ne vous épargnera aucune des épreuves qui vous sont nécessaires. Pierre dit : « Ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver. » Soyez à la hauteur de la situation ; faites face. Peu importe si cela fait mal, pourvu que Dieu puisse, par votre épreuve, se manifester dans votre chair mortelle.

 

Que Dieu ne nous trouve plus en train de geindre et de grogner, mais qu’il nous trouve pleins de « CRAN », comme des athlètes bien entraînés, prêts à affronter tout ce qu’il nous envoie. Nous devons tout subordonner à ce que le Fils de Dieu soit manifesté. Dieu n’a pas besoin de momies. De quel droit voulons-nous dicter notre volonté à Dieu ? Est-ce que Jésus l’a jamais fait ? Nous sommes ici-bas pour nous soumettre à Lui, afin qu’il œuvre en nous comme il lui plaît.

Quand nous avons compris cela, il peut faire de nous le pain rompu et le vin répandu pour la nourriture des autres.

Oswald Chambers

"Que Dieu ne nous trouve plus en train de geindre et de grogner, mais qu’il nous trouve pleins de « CRAN », comme des athlètes bien entraînés".

"Que Dieu ne nous trouve plus en train de geindre et de grogner, mais qu’il nous trouve pleins de « CRAN », comme des athlètes bien entraînés".

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 08:00

« C'est pourquoi je m'efforce d'avoir constamment une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes » Actes 24 : 16.

 

Les commandements de Dieu sont difficiles, mais dès que nous Lui obéissons, ils deviennent divinement faciles.

 

La conscience est cette faculté supérieure de la nature humaine qui me révèle les plus hautes réalités spirituelles, et aussi ce qu'elles réclament de moi. C'est l'oeil de mon âme, qui regarde vers Dieu, ou alors vers ce qu'elle considère comme l'idéal suprême. C'est pourquoi la conscience ne parle pas à tous le même langage.

Si j'ai l'habitude de regarder Dieu en face, de toute mon âme, la conscience m'indiquera toujours quelle est la loi de Dieu, et ce que je dois faire pour lui obéir.

Mais suis-je disposé à toujours lui obéir? Il me faut garder ma conscience si sensible qu'elle m'évite tout faux pas. Il me faut vivre dans une communion si parfaite avec le Fils de Dieu, que dans chaque circonstance nouvelle ma conscience est ravivée et que je discerne à l'instant cette volonté de Dieu qui est toujours si "bonne, agréable et parfaite".

 

Dieu fait notre éducation jusque dans le plus petit détail. Mon oreille est-elle exercée à percevoir le plus léger murmure de l'Esprit? "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu." Sa voix n'est pas celle du tonnerre: elle est si douce qu'il est facile de la négliger. Pour garder notre conscience toujours sensible, il n'y a qu'un moyen: c'est d'être toujours entièrement sincère avec Dieu. Dès que votre conscience parle, obéissez. Ne discutez pas avec Dieu. Gardez-vous, par la moindre complaisance pour le mal, de ternir si peu que ce soit votre vision de Dieu.

Oswald Chambers

 

"Dieu fait notre éducation jusque dans le plus petit détail. Mon oreille est-elle exercée à percevoir le plus léger murmure de l'Esprit? "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu."

"Dieu fait notre éducation jusque dans le plus petit détail. Mon oreille est-elle exercée à percevoir le plus léger murmure de l'Esprit? "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu."

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2021 5 22 /01 /janvier /2021 08:00

«  à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science… » 2 Pierre 1 : 5.

 

"Joignez" ou "pour joindre" indique bien qu'il y a quelque chose que nous avons à faire de nous-mêmes. Nous oublions trop souvent que si nous ne pouvons pas faire ce que Dieu fait pour nous, II ne veut pas faire à notre place ce que nous pouvons faire nous-mêmes.

 

Nous ne pouvons-nous sauver ni nous sanctifier nous-mêmes, c'est Dieu qui le fait. Mais ce n'est pas Dieu qui peut prendre pour nous de bonnes habitudes, former notre caractère, aller de l'avant à notre place. C'est à nous à tirer peu à peu toutes les conséquences du salut que Dieu a réalisé en nous. Il s'agit encore une fois d'acquérir peu à peu de bonnes habitudes, et au début c'est très difficile. Aller de l'avant, c'est marcher par nous-mêmes sur la voie que Dieu a tracée devant nous.

 

Ne demandez pas votre chemin quand vous le savez parfaitement. N'hésitez plus, faites le premier pas, allez de l'avant.

 

Quand Dieu vous parle, agissez en toute confiance, résolument, et ne revenez jamais en arrière. Si vous hésitez alors que Dieu vous dit de faire quelque chose, vous risquez de perdre la grâce de Dieu. Allez de l'avant. Brûlez les ponts derrière vous:

 

"J'écrirai cette lettre." Ecrivez-là ! "Je paierai cette dette." Payez-la !

 

Il faut que nous prenions l'habitude d'écouter Dieu en toute circonstance, et de comprendre ce qu'il veut nous dire. Si, lorsque quelque chose nous arrive, nous nous tournons instinctivement vers Dieu, c'est que l'habitude est formée. Nous n'avons plus qu'à marcher, et aller de l'avant.

 

Oswarld Chambers

"Il faut que nous prenions l'habitude d'écouter Dieu en toute circonstance, et de comprendre ce qu'il veut nous dire... Il faut que nous prenions l'habitude d'écouter Dieu en toute circonstance, et de comprendre ce qu'il veut nous dire."

"Il faut que nous prenions l'habitude d'écouter Dieu en toute circonstance, et de comprendre ce qu'il veut nous dire... Il faut que nous prenions l'habitude d'écouter Dieu en toute circonstance, et de comprendre ce qu'il veut nous dire."

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 08:00

par Gary Wilkerson

Même après que le Seigneur les ait puissamment béni, les israélites se sont tournés vers des idoles. Pendant que Moïse était en train de communier avec Dieu sur la montagne, le peuple a fait fondre leurs bijoux et a fait un veau d’or. Nous ne ferions pas ce genre de chose de nos jours, mais ce qu’il faut en retenir c’est que, lorsque tu poursuis les bénédictions de Dieu sans rechercher Dieu Lui-même, tu finis dans l’idolâtrie – parce que le centre de ton attention est une chose terrestre. Comme Paul l’a dit :

Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur” (Romains 1:25).

 

QUELLES SONT NOS IDOLES ?

Heureusement, aujourd’hui, la majorité d’entre nous n’a pas a supplié pour obtenir de l’eau ou du pain. Il nous suffit de tourner le robinet ou d’aller à l’épicerie.

Mais nous avons nos propres idoles, des choses que nous recherchons en dehors de Dieu : du succès dans notre travail, une sécurité financière, un confort matériel. Ce ne sont pas de mauvaises choses mais si nous les désirons plus que nous ne désirons Dieu – si elles deviennent le centre de notre vie – nous nous sommes construits une idole.

Et Dieu va nous dire : “Continue. Profites-en. Mais tu ne Me trouveras pas au milieu de ces choses.”

 

J’aime la réponse de Moïse : “Seigneur, tue-moi dans le désert plutôt que de me conduire dans un lieu où Tu ne seras pas.”

Je prie pour que ce devienne le cri de l’église aussi : “Seigneur, ma vie a été tellement bénie que je me suis laisse égarer. mes yeux ont été fixes sur tes faveurs illimitées, les bénédictions que tu donnes. JE VEUX AUTRE CHOSE. QUE MA VIE SOIT DEFINIE PAR TA FAVEUR ULTIME – TE CONNAITRE POUR QUI TU ES.”

 

DIEU EST-IL SUFFISANT ?

Je veux te demander :

Dieu est-Il suffisant pour toi ?

Est-ce que le fait de Le connaître te satisfait ?

Est-ce que quelque chose te sépare de Lui, une idole que tu as placé avant Lui ?

Son premier commandement est : “Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face” (Exode 20:3).

Source: World Challenge

Poursuivre Dieu
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2021 5 15 /01 /janvier /2021 08:00

Le chrétien sanctifié ne cherche pas à satisfaire ses propres désirs, il cherche à connaître Jésus-Christ.

 

Jamais il ne croit que les circonstances qu’il traverse soient le fruit du hasard. Il ne distingue pas deux domaines dans sa vie, l’un profane, l’autre religieux. Tous les obstacles qu’il rencontre sont destinés, dans sa pensée, à lui faire mieux connaître Jésus-Christ auquel il s’abandonne entièrement. Le but du Saint-Esprit est de nous amener à glorifier Jésus-Christ dans tous les domaines, et s’il le faut, il nous ramènera sans cesse au même point.

 

En cherchant notre propre gloire, nous faisons de notre activité une idole; l’enfant de Dieu, au contraire, dans son travail, cherche sans cesse à donner toute la gloire à Jésus-Christ. Soit que nous mangions, soit que nous buvions, soit que nous lavions les pieds des disciples, nous devons le faire dans l’intention de glorifier Jésus-Christ.

 

Chaque détail de notre vie trouve son modèle dans un détail de la vie de Jésus. Le Seigneur cherchait à glorifier son Père même dans les choses les plus terre à terre: « Jésus, sachant qu’il était venu de Dieu, et qu’il s’en allait à Dieu… prit un linge… et se mit à laver les pieds de ses disciples. »

 

Le but du chrétien est de connaître Christ. Est-ce que là où je suis, aujourd’hui, ce que je fais me porte à Le mieux connaître ? Sinon, je manque le but. Je ne suis pas ici pour me trouver moi-même, mais pour le connaître, Lui.

 

« … Afin de connaître Christ… » Philippiens 3.10

 

Oswald Chambers

 

Le chrétien sanctifié ne cherche pas à satisfaire ses propres désirs, il cherche à connaître Jésus-Christ.

Le chrétien sanctifié ne cherche pas à satisfaire ses propres désirs, il cherche à connaître Jésus-Christ.

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 08:00

« Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance ; qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints. » Eph 1.17-18

 

Siloé, c’est le nom de l’étang qui a été construit par le roi Ézéchias dans la ville de Jérusalem (2 Rois 20.20 ; 2 Chroniques 32.30).

Ce réservoir avait été fait en vue des temps difficiles.

 

En dehors de la ville coulait la source de Guihon où Salomon avait été fait roi (1Rois 1). Ézéchias effectua un immense travail depuis cette fontaine pour amener ces eaux dans la ville en prévisions de temps de guerre. La muraille était là pour arrêter les ennemis, et même s’ils touchaient à cette fontaine, les eaux entreraient dans la ville par l’aqueduc souterrain (long de 540 m).

 

Malheureusement, l’Éternel doit reprocher au peuple de mépriser ces eaux de Siloé qui coulent doucement (Es 8.6).

 

En Jean 9, Jésus met de la boue sur les yeux d’un aveugle de naissance et l’envoie se laver à Siloé. C’est là qu’il passe des ténèbres à la lumière. Cet homme revient voyant (v. 7). Et plus que cela, il découvre par étapes successives qui est l’envoyé du Père : d’abord il dit que c’est un homme (v. 11), puis un prophète (v. 17) et finalement le Fils de Dieu (v. 35). Non seulement il témoigne de lui, mais il lui rend hommage (v. 38).

 

Si nous nous lavons dans la Parole de Dieu, nous découvrons notre aveuglement charnel mais aussi la beauté de l’Envoyé du Père. Plus nous avancerons, plus nous serons enclins à lui rendre hommage.

 

A Siloé, les eaux coulent doucement… les ennemis ne peuvent rien contre le ressourcement caché de cet étang.

 

Encourageons-nous à nous enraciner toujours plus dans la lecture et la méditation de sa Parole. Ainsi, nous pourrons demeurer fermes et inébranlables face aux courants toujours plus contraires à la pensée de Dieu.

 

Stefan Waldmann

Source : www.promesses.org

Si nous nous lavons dans la Parole de Dieu, nous découvrons notre aveuglement charnel mais aussi la beauté de l’Envoyé du Père.

Si nous nous lavons dans la Parole de Dieu, nous découvrons notre aveuglement charnel mais aussi la beauté de l’Envoyé du Père.

Partager cet article
Repost0